Pour tout savoir de l'actualité des Triatomic's...
Diapositive3.JPG
black.jpg

Novembre 2019 : les sessions d'entrainement sont variées ... et immortalisées ^^      voir les photos

Parce que les Triatomic's réalisent de belles performances, signent de jolis chrono, bouclent avec brio les épreuves et réussissent aussi, parfois à se hisser sur la boite, mettons à l'honneur tous les efforts consentis pour aboutir à toutes ces satisfactions tant personnelles que collectives en braquant les projecteurs sur les séquences d'entraînement.

Sortir de sa zone de confort, ne jamais tomber dans la monotonie et la répétition, innover, rester alerte, joueur et de bonne humeur, voilà les maitres mots qui accompagnent les athlètes du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle lors de toutes les soirées dédiées au triple effort.

CIrcuit training, sauvetage, retro-pédalage, défi "maillot à pois" sur le Mont St Eloi, avec ou sans accessoire, à VO²max, au seuil ou en EF: tout y passe... pour le plus grand plaisir de tous ! En fait, chez les Triatomic's, ça bosse, parfois de manière improbable mais ça bosse... les résultats ? ... et bien, ils tombent, régulièrement, les week-end de compétition !

Allez ! Fini la récré !!! ...  il est temps d'enfiler son maillot de bain, d'enfourcher son destrier et de sauter dans ses baskets... la saison ne fait que commencer ! 





10 novembre 2019 : Nathan décroche la médaille en chocolat pour sa première participation au cross Duathlon d’Halluin     voir les photos


Il fait beau, il fait bon, Nathan est motivé… La veille, le matériel et le sac de compétition a été préparé. Les pneumatiques ont été changés et le VTT vérifié… YAPLUKA…


Sur zone, Nathan et Grégory retrouvent Jean-Pierre harnaché comme il se doit pour assurer la prestation photo, en attendant l’arrivée de Mickaël et Karine, qui avaient décidé de faire le déplacement à vélo.


A 30’ du départ, les Triatomic’s sont au complet. Mickaël assurera en partie le coaching de son jeune protégé, quand Karine, Gepeto et Gregory  iront se placer sur le circuit pour réaliser le meilleur shooting de l’athlète Montignynois.


Au menu du jour : un cross duathlon aux abords du port fluvial d’Halluin. Pour les distances, chez les jeunes, il faut compter un premier bloc avec 800m de trail, suivis de 5km de VTT puis de nouveau 800m de trail avant de franchir l’arche d’arrivée… de l’ultra sprint donc… un exercice difficile mais qui n’effraie pas notre représentant !


Comme à chaque fois, ça part vite… surtout que parmi les participants, ils y a des minimes… mais Nathan tient sa place. Il est dans le peloton de tête. Devant, un coureur, plus âgé, met tout le monde dans le rouge. Nathan n’y échappe pas et les 5km de VTT ne sont pas franchement propices à la récup. Entre les différentes surfaces qui impactent le pilotage et les multiples relances, le circuit est usant. Nathan, qui se bat bien perd malheureusement le contact dans la 2ème boucle. Il lui reste 800m, trop court pour refaire son retard. Dommage, il ne lui aura manqué que quelques secondes pour grimper sur le podium…


Une petite déception, qui reste à relativiser au regard de l’ancienneté de notre jeune représentant sur la discipline. Une première expérience prometteuse qu’il conviendra de capitaliser pour progresser et goûter, pourquoi pas, très bientôt aux métaux lourds, en lieu et place du cacao ^^


Bravo Nathan, tu as dignement représenté les Triatomic’s lors de cette épreuve. Et tout le collectif te félicite unanimement pour ce résultat !

 


Résultat :


   * Nathan VANTEUX : 24'08'' - scratch : 6/10  -  Cat. M. : 6/8  - Cat. Benjamin : 4/6





4 et 6 novembre 2019 : Festivités internes / externes      anniversaire Patricia T.       calendrier 2020


Le 4 novembre, Patricia, pâtissière de métier assurait le ravitaillement post entrainement pour fêter son anniversaire… une énorme charlotte au chocolat pour faire plaisir à tous ! Et de mémoire de Triatomic’s jamais une session de training s’était soldée par une prise calorique aussi importante ! ^^ Mais vu le programme de la soirée, les glucides étaient les bienvenus et c’est dans la joie et la bonne humeur que les adhérents du club ont souhaité avec bienveillance l’aînée de la section sportive ! ^^

                                                                                Joyeux anniversaire Patricia et merci !!! On en redemande !!! ^^



Le 6 novembre, place aux mondanités… la réunion annuelle de présentation du calendrier 2020 des festivités et organisations associatives se tenait à l’EPRH. Entre rétrospective des actions menées par les associations de la commune et petits fours, Karine et Gepeto ont fait acte de présence tout en nourrissant quelques projets à venir… 2020 : une belle année pour oser… non ?!?! affaire à suivre !






3 novembre 2019 : chrono rassurant sur les foulées Lesquinoises            voir les photos


L’automne est bien installé sur la région. Le froid, le vent, la pluie… Un samedi tempétueux, une météo dominicale pas franchement plus engageante… Résultat : seulement 2 Triatomic’s suffisamment motivés pour participer aux 10kms des foulées Lesquinoises.


En cheffe de file, à l’initiative de la sortie : Patricia. Sur un coup de tête, Stéphane, se saisira d’un dossard la veille de la course… Après tout, pourquoi pas…


Au détour d’une ruelle, les 2 représentants du club se retrouveront et prendront le temps d’envoyer à tous leurs camarades d’entraînement, restés bien au chaud sous la couette, un beau selfie accompagné d’une petite légende sarcastique à souhait… de quoi faire culpabiliser tout le collectif, ou pas… ^^


Météo France étant au top de sa forme, c’est sous un soleil radieux, sans un pet de vent que les coureurs du 10km s’élancent. Évidemment les nuages ne sont pas loin et la situation pouvant dégénérer à tout moment, nos sportifs, un peu (trop) couverts pour l’occasion, auront quand même à cœur de boucler le parcours le plus rapidement possible afin d’éviter la drache…


Stéphane, dont c’est la reprise, signe un bon temps (en deçà des 50’) et se satisfait d’une progression notable par rapport à l’année écoulée. Le travail technique et le gainage semblent faire leurs petits effets ! ^^ Et les courbes ne mentent pas… 10000m parcourus tout en maitrise et en negativ split, un cardio qui se comporte tout bien comme il faut, des dynamiques de courses au top : que demander de plus ?


Patricia quant à elle, regrettera un départ un tout petit peu trop rapide, qui se paiera en fin de course ; rendant les derniers hectomètres difficiles. Malgré tout le résultat, plus que satisfaisant sans préparation spécifique, augure un beau printemps ! Comme son partenaire du jour, les dynamiques de courses sont remarquables et l’engagement complet. Le job est fait, il n’y a pas de doute. Alors oui, avec une meilleure gestion, il aurait probablement était possible de gratter quelques secondes, mais l’expérience et le temps seront les précieux alliés de l’avenir triathlétique de notre néo-triatomic’s.


À l’issue de la course, c’est rincés, au sens propre (finalement météo France doit juste réussir à synchroniser ses infos ^^) comme au figuré, que nos 2 représentants sont rentrés dans leur pénates, heureux et satisfaits de leur prestations respectives ! Un grand bravo à eux, pour le courage dont ils ont fait preuve en cette journée promise aux intempéries !



Résultat :  


   * Stéphane BLANQUART : 48'21'' - scratch : 392/1062  -  Cat. M. : 360/778  - Cat. Master 3 : 33/74

   * Patricia TARADEL : 53'27'' - scratch : 632/1062  - Cat. F. : 83/   -  Cat. Master 3 : 7/18






11, 12 et 13 octobre 2019 : Flash Back, quand chacun conjugue le mot « détente » à sa manière !
 



                      * * *   Dimanche 13 : Thomas vendange sur le 20km de Paris !      voir les photos


Paris, Montmartre, ses vendanges, sa cuvée 2019 et tous ces petits à côtés : rien de mieux pour finaliser un affûtage en bonne et due forme ! Thomas révolutionne décidément la préparation triathlétique ^^ !!!


Après un samedi passé sur le parvis du sacré cœur, à déguster quelques mets délicats et pauvres en lipides, il va sans dire, le lendemain : place au ‘’footing’’ de décrassage… Les rues de la capitale en toile de fond, c’est l’environnement choisi par notre recrue 2019, pour courir un 20km sous les couleurs du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle.


Pas d’objectif spécifique, mais une idée assez précise du chrono possible. Le résultat dépendra entièrement de notre athlète et de sa capacité physique à récupérer des ‘’excès’’ éventuels de la veille… Alors ?


Et bien, cet homme-là doit être originaire de Krypton parce que ce jour-là, il s’est littéralement envolé, laissant derrière lui plus de 20 000 autres coureurs... Il signe un chrono stratosphérique et nous gratifie d'un sourire qui vaut bien mille mots, avec une bien belle médaille, le tout shooté avec la dame de fer en arrière-plan !


Bravo Thomas !



Résultat :


   * Thomas CHAMBRAUD : 1h33’10’’ – scratch : 2 511 / 24 397





                     * * *   Samedi 12 : Jérôme opte pour 42.195km et part se dégourdir les jambes à Amiens    voir les photos


Pour une première sur la distance reine, Jérôme avait choisi la Somme…  Les conditions météo sont plutôt correctes… Le soleil brille, la température est idéale ; en revanche, pour dresser un tableau idyllique il est nécessaire de retirer de l’équation un élément perturbateur : le vent. Omniprésent sur la totalité du parcours, Jérôme devra composer en essayant de s’abriter ou en acceptant de subir les rafales qui freineront sa progression.


La première moitié de course se passe sans encombre. Jérôme est même un petit peu en avance sur l’horaire… sur le retour, les kilomètres commencent à s’allonger. Un grain de sable est venu se loger dans les rouages. Le mollet coince puis les intestins prennent le relais… Notre représentant doit se résoudre à laisser les minutes s’égrainer… Et si l’objectif initial lui échappe, le Sub 4h, lui, reste envisageable. Et c’est avec cette idée en tête qu’il poursuit son chemin, jusque sous l’arche d’arrivée.


Alors oui, Jérôme est Finisher, pas satisfait certes, et probablement déçu mais il est Finisher de son tout premier marathon en 3h52’21'' et fait la fierté, non seulement de ses proches mais également de tous ses partenaires d’entrainement ! Bravo Jérôme pour cette belle performance et rendez-vous en 2020 pour faire tomber ce record personnel…



Résultat :

   *Jérôme POLIN : 3h52’21’’ – scratch : 88/311  - cat. V1M : 36/108   

 




                      * * *    Vendredi  11 : Soirée Zen’O pour ouvrir le bal       voir les photos


Ce soir-là, la piscine Jules Verne était le théâtre d’une soirée spéciale, tout en douceur et placée sous le signe de la zen attitude… Jaccuzzi, Yoga et sophrologie aquatique, massages, réflexologie plantaire, dégustation de thé et de fruits frais étaient au programme des quelques chanceux ayant pu réserver une place. Pour l’occasion, les abords du bassin, chauffé à 32°C, étaient transformés en plage avec transat et bain de soleil. Le décor est soigné et l’ambiance sonore similaire à celle diffusée dans les spa… De fait, les Triatomic’s présents (Mickaël, Virginie, Patricia, Karine, Ptit Lu''et Ptit Bout) ne boudent pas leur plaisir. Ils feront l’impasse sur la quasi-totalité des ateliers mais passeront 1H30 à se relaxer...






6 octobre 2019 : Le cross Duathlon M de Zegerscappel pour découvrir le multi-enchaînement     voir les photos

Le week-end promettait d’être boueux… de fait, ce sont 4 Triatomic’s qui se sont rendus dans la commune de Zegerscappel pour prendre le départ du cross duathlon M. Une destination au nom exotique pour une épreuve peu académique…


Au milieu des champs, on retrouve Gepeto, notre président-reporter-photographe, qui couvre l’évènement en tentant d’échapper aux averses.


Au milieu des 400 autres concurrents, pour le TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle, il y a Mickaël, Thomas, Karine et Pauline. Si les garçons jouent leur va-tout en restant dans les toutes premières positions, pour les filles, c’est de l’arrière du peloton qu’elles s’élanceront.


Pour Pauline et Thomas, c’est la toute première compétition multi-enchaînée… mais pas de mauvaise pression. Nos 2 néophytes s’imprègnent de tous les codes, de tous ces petits trucs qui font parfois de ces épreuves de si beaux défis, de si grands souvenirs… ^^


Tout le monde est en place. JP derrière l’objectif n’en perd pas une miette…


Mickaël fait une très belle 1ère course à pied et s’échappe du parc à vélo en 18ème position… Thomas, lui aussi en forme, se surprend à courir juste derrière les meilleurs et enfourche son VTT bien placé. Karine boucle plus tardivement ce premier tronçon, suivi de près par Pauline.


Déclaré roulant par les organisateurs, le parcours, qui emprunte nombre de chemins agricoles et traverse quelques pâtures ne présente pas de véritable difficulté. Seule la lourdeur du terrain, gorgé d’eau, ralentit les moins aguerris des trailers du jour !


Et cet état de fait, va également se vérifier sur la partie cyclo… Place à 23km de gentille galère, au milieu des ornières, tantôt face au vent, tantôt le nez dans le ruisseau (pour Thomas, victime d’un accrochage), parfois obligé d’enfiler le costume du parfait petit funambule : c’est au choix et c’est cadeau !!! Bref ça glisse, ça use,  il faut relancer, il faut s’équilibrer, et quoiqu’il arrive il faut avancer.


Et c’est à partir d’ici que ça se complique pour Mickaël qui ne peut rivaliser avec ses adversaires. Avec son VTT, aussi lourd qu’un âne mort englué dans un marécage, celui-ci peine à suivre la cadence imposée par les autres concurrents. Thomas, le rejoint puis le dépasse… À l’arrière, Karine fait une belle remontée dans le classement général, reprenant une à une de nombreuses féminines embourbées dans les allées… Pauline lutte mais se bat bien et gagne aussi quelques places. Finalement tout le monde retrouve le parc à vélo sans bobo. On passera sous silence la séquence acrobatique offerte par Thomas lors de sa descente de vélo ! Une innovation, heureusement sans dommage collatéral qui aura juste pour conséquence de faire rire tous ses partenaires d’entraînement ! ^^


Il reste quelques kilomètres de trail pour être finisher du cross duathlon du Haricot… et c’est Thomas qui ouvre la voie. Mickaël, en poursuiteur s’élance à son tour, bien déterminé à rattraper son coéquipier. Il imprime une allure impressionnante… peut être un peu trop engagée, car quelques hectomètres plus loin, le mollet, affaibli, lâche… Clignotant à droite pour Mickaël qui laisse s’échapper Thomas. Karine et Pauline, plus tempérées dans leur course, franchiront la ligne un peu plus tard, sans blessure, mais recouverte de boue des pieds à la tête ! ^^


Bravo à tous, bonne récup Micka et merci Gepeto pour toutes les photos ! ^^



Résultats :


   * Thomas CHAMBRAUD : 1h38'41'' - scratch : 66/399  -  Cat. M. : 65/324  - Cat. Senior : 31/155

   * Karine GRENON : 2h04'21'' - scratch : 263/399  -  Cat. F. : 18/52  - Cat. Master : 12/27

   * Pauline DEKERLE : 2h21'52'' - scratch : 312/399  -  Cat. F. : 30/52  - Cat. Senior : 8/21

   * Mickaël LESAGE : DNF






4 octobre 2019 : soirée d'intégration au St-Germain et virée insolite sous la Grand'Place d'Arras        Voir les photos

Une belle soirée passée dans l'enceinte du St-Germain sis Grand'Place d'Arras en compagnie des Triatomic's disponibles en ce vendredi soir. Un repas, une visite insolite dans les sous-sol de l'établissement, avec en prime les histoires extraordinaires du tenancier. Un bout d'histoire qui nous a été conté tout en cheminant dans les sous-terrain de la grande guerre... Une animation originale, derrière les grilles qui ouvrent sur les coursives de ce réseau sous-terrain, avant de rejoindre la surface et se quitter heureux, repus et instruits...

Un grand merci à Mickaël qui en a assuré la logistique, et à tous les participants (Pascal, Dominique, Mickaël, Ptit Lu'', Ptit Bout, Nathan, Christelle, Virginie, Cyrielle, Amandine, Jérôme, Karine, Anthony, Gepeto, Pierrette, Pamela, Thomas, Shendy et Malika), pour leur bonne humeur communicative.

La famille Triatomic's s'agrandit ! Bienvenue aux petits nouveaux qui étaient de la partie, à leurs épouses, conjointes et proches et à ceux qui n'ont pas pu être présents...

Du coup, il faudra organiser une nouvelle sortie festive, pour que Stéphane, José, Patricia, Achille, Rémy, Gaël, Pauline, Sophie et Arnaud se joignent au collectif ! ^^




29 septembre 2019 : de la boue et du VTT engagé au menu de ce dimanche !!!



    **** Thomas découvre les 4h VTT de la Pyramidale      voir les photos

 

La veille, les traileurs ont creusé les sillons et ouvert la voie… les vététistes vont pouvoir s’en donner à cœur joie sur un parcours joueur mais difficile au cœur de la base de Loisir de Wingles pour participer à cette nouvelle édition des 4h VTT de la Pyramidale.


La Pyramidale 2019, c’est 228 équipes engagées sur 4h de VTT avec pour objectif de parcourir le maximum de kilomètres dans le temps imparti. 


Thomas, est en terre inconnue mais il a eu le retour de ses partenaires d’entraînement avec quelques indications relatives aux pièges à éviter et aux opportunités à saisir. Adroit sur son vélo, le premier tour sera bouclé avec prudence, ceux d’après seront plus engagés. Se répartissant la charge avec son binôme, l’épreuve physique aura véritablement duré 2h pour le Néo-Triatomic’s ; de quoi parcourir 4x le circuit dans son intégralité, sans véritable frayeur. Une seule chute à déplorer : foutue racine ^^.


Pour le reste : que de souvenirs !


Entre les furieux qui déboulent de toute part sans faire vraiment attention aux autres concurrents, les portions techniques où la concentration est de rigueur, le stand ‘’ravitaillement’’ à la hauteur de l’évènement, les conditions de course finalement plutôt bonnes hormis sur la dernière heure et toute l’ambiance générale sur le site de l’épreuve, c’est heureux et contents que Thomas et son binôme franchissent la ligne d’arrivée au terme de 4h de VTT et près de 50 kms de poursuite dans une compétition relevée tant au niveau des coureurs engagés que du parcours en lui-même !


Bravo Thomas pour cette incursion dans le monde du Xterra ^^… Une répétition générale avant ta participation à ton premier cross Duathlon…

 


Résultats :


      * Thomas CHAMBRAUD – [Benjamin PARQUET] : 4h35’06’’ pour 49.6Km – scratch : 149/228 – Senior M : 96/123






    **** 2 Triatomic’s sur la 1ère édition du Cross Triathlon de Bruay-la-Buissière       voir les photos


À croire que le cross, la boue, le sport ‘’nature’’, au sens noble du terme, a le vent en poupe… car la 1ère édition du Triathlon Xterra de Bruay-la-Buissière fait carton plein en ce dimanche pluvieux !


Si pour les adhérents du club, la pratique du VTT et du Trail ne sont pas des spécialités, l’environnement lui, est suffisamment original pour inciter une petite délégation à faire le déplacement.


Les promesses ?

·         - Une nautique de 500m dans le bassin de la piscine Art-Déco,

·         - une virée au cœur du vélodrome avant de rejoindre le bois des dames et son circuit plat et sans difficulté

·         - puis direction Le Donjon où l’arche d’arrivée trône en haut, tout en haut du promontoire…


La réalité ?

·         - Une nautique de 533m dans le bassin de la piscine Art-déco, une vague histoire de longueur excédentaire, ou d’un départ du ‘’mauvais côté’’…

·         - mais point de vélodrome, pour cause de coupe de France de Football et de qualification de Bruay-la-Buissière… Toutefois, les VTT iront bien rouler 13kms au cœur du bois des Dames sur un circuit accidenté, technique avec pas moins de 220m de D+ et autant de D-, bref tout sauf plat et simple… argh !

·         - et finalement, les Triatomic’s finiront bien la course par une belle portion de trail, aussi pentue qu’ardue autour du fameux Donjon… ^^


Globalement, pour Karine et Ptit Bout le bilan de la journée est plutôt positif.


Toutes les deux signent un temps respectable sur la partie immergée de l’épreuve. Gepeto, Ptit Lu’’, Patricia et Émilie, venus en accompagnateurs, font preuve d’une grande patience et de beaucoup d’abnégation lorsque les averses viennent leur tenir compagnie pendant que les hibiscus barbotent. Ce jour-là, que ce soit dans ou hors du bac, les représentants du club ont mouillé le maillot, tous, sans exception ! ^^


La T1, restera à tout jamais gravée dans les mémoires… la cellule chronométrage qui fait des siennes et c’est toute une organisation qui doit s’adapter… alors oui, c’est long, très long, très très long, et les sportifs, en attendant de donner les premiers tours de pédales, se font rincer, avant de sécher, ou presque, pour mieux se faire doucher à nouveau… au grès des passages nuageux. Et pas de jaloux ! Les photographes, les supporters, les arbitres, les jeunes, les plus anciens, les hommes, les femmes : tout le monde est logé à la même enseigne ! Pour autant, l’ambiance reste bon-enfant, les sourires et la bonne humeur toujours de rigueur…


Et puis soudain, ça y est, c’est reparti pour la compétition.


Le programme ?


13km de VTT. Une épreuve, jugée à l’issue du parcours, fastidieuse, qui nécessitait de se glisser dans la peau d’un véritable pilote pour négocier les pentes, les bosses, les passages techniques, pour passer les troncs d’arbres, rester dans les singles, se jouer des réseaux de racines, ou bien encore pour éviter les ‘’pièges’’ comme cet arbre couché au milieu d’une descente qui aurait pu être percuté par Karine alors en survitesse et un peu limite dans la gestion de ses trajectoires. Pas préparées pour faire face à ce type de profil, nos 2 vététistes émérites du jour, ont pourtant relevé le défi ! On passera sous silence les 2-3 chutes induites par les erreurs de pilotage ou glissades mais nous nous offusquerons de celle subit par Ptit Bout, envoyée volontairement au tapis, dans les fougères, les ronces et les orties par un concurrent visiblement pressé de rallier le parc. Un mauvais geste qui aura pour conséquence d’impacter l’intégrité physique de notre senior féminine qui terminera le vélo avec une belle entorse.


S’en suivra, un trail au cœur du parc du château, pas facile non plus. Entre chemin forestier et fort dénivelé, l’escalier, qui mène sous l’arche d’arrivée est l’ultime difficulté à passer avant de pouvoir lever les bras et se dire : ‘’On l’a fait’’ ! Sur cette portion, Ptit Bout, probablement partie à la poursuite de son ‘’pousseur’’ bouclera les 2 tours à vive allure ! ^^ Motivation quand tu nous tiens ! ^^


Pas le temps d’attendre la remise des récompenses, il reste plus d’une heure de route ; alors les Triatomic’s plient bagage, fatigués, passablement trempés mais heureux d’avoir partagé ces moments du côté de Bruay !

 



Résultats :


      * Karine GRENON : 1h36' 25'' - scratch : 74/156  -  Cat. F. : 8/50  - Cat. Master : 3/22
      * Sophie PERLEIN : 1h45'13'' - scratch : 105/156  -  Cat. F. : 15/50  - Cat. Senior : 8/26





28 septembre 2019 : 8 kms de Trail  sur la Pyramidale de Wingles, les filles en éclaireuses pour prendre la mesure du parcours VTT       voir les photos


Pauline et Thomas, avant de rejoindre le collectif Triatomic’s, s’étaient déjà inscrits sur les épreuves de la Pyramidale : sur le trail courte distance (8kms) pour elle et sur les 4h VTT pour lui… 2 épreuves réparties sur le we. La curiosité l’emportant sur la sagesse, c’est donc avec opportunisme que Karine s’accorde pour participer à l’évènement. Engagée le lendemain sur une autre épreuve, elle opte pour le dossard de running et le Trail de 8kms en compagnie de Pauline. Le circuit étant sensiblement le même que celui prévu pour la partie cyclo, ce sera l’occasion de renseigner Thomas sur les conditions du terrain, les difficultés et les points d’attention afin de limiter les chutes et les expériences potentiellement délicates, voire douloureuses.


Arrivée sur zone, le temps est maussade et le terrain annoncé glissant. Le soleil est tout de même présent mais les pentes et les côtes risquent d’être moins praticables qu’à l’accoutumée. Ce sont les aléas du trail. Les crampons sont de sortie… Et soudain, c’est le déluge… Les coureurs, parqués dans le sas de départ se prennent une averse qui oblige les organisateurs à anticiper le coup de feu pour éviter que les participants ne s’y trouvent piégés et frigorifiés.


Pauline, qui a lutté pour être à l’heure au rendez-vous, s’élancera, à froid, pour 8kms d’un parcours accidenté, technique avec quelques passages bien corsés sans avoir pu saluer Karine, aux avant-postes. Les deux représentantes du club finiront par se retrouver au-delà de la finish line, dans la zone de ravitaillement pour conter leurs expériences réciproques...


Si pour l’une comme pour l’autre l’environnement et la variété du circuit furent appréciés, Pauline regrettera l’attitude de deux concurrentes, plus enclines à jouer des coudes dans les portions descendantes qu’à rester fairplay dans les portions délicates à négocier ; pour Karine, c’est d’avoir été induite en erreur par le speaker en attaquant un kilomètre trop tôt, à proximité de ce qui n’était pas LA fameuse passerelle, et en ne réussissant pas, de fait, à maintenir son allure jusque sous l’arche… mais finalement, au terme de ces 8kms et de ces 220 d+ en sous-bois, sur les contreforts du terril du Val de Flot, c’est heureuses mais fatiguées qu’elles quitteront le site qui sera pris d’assaut dès le lendemain par Thomas et son binôme pour parcourir le circuit sur leurs montures d’acier.


Résultats


      * Karine GRENON : 56'14'' - scratch : 87/164  -  Cat. F. : 21/53  - Cat. Master : 4/13
      * Pauline DEKERLE (aspirante Triatomic's) : 1h01'47'' - scratch : 114/164  -  Cat. F. : 29/53  - Cat. Espoir : 4/4




22 septembre 2019 : Jérôme ouvre son compteur « compétition 2019-2020 » sur le duathlon sprint de Saint Saulve          voir les photos


C’est dimanche. Pour le moment, le soleil est encore de la partie et les premières gouttes de pluie ne sont pas annoncées avant 16h-17h… donc avec un peu de chance, notre représentant aura tout le loisir de courir au sec.


Pour sa mise en jambe, deux options s’offraient à lui : le format ‘’triathlon’’ ou le format ‘’duathlon’’. Après quelques échanges avec le coach, par prudence et afin de ne pas mettre la charrue avant les bœufs, c’est au cœur du peloton de duathlètes, finalement, que Jérôme s’élancera… Pour le moment, la décision d’une mise à l’eau, en milieu naturel, est reportée… plus pour très longtemps, certes, mais juste le temps nécessaire pour que la progression nautique de notre adhérent soit suffisante pour évoluer avec plaisir et en toute sécurité, au milieu d’un banc de triathlètes !   


Après les formalités d’usage (retrait du dossard, installation dans le parc à vélo, …), Jérôme est sur la ligne de départ. A la photo, sa compagne, Amandine.

La suite de l’aventure ? C’est Jérôme, le mieux placé pour en parler, non ?


Voici son débrief d’après course :


Duathlon S (5-20-2.5)


1ère CAP :

2 boucles de 2.5kms dans un parc. CAP très difficile avec grosses montées, grosses descentes, marches à descendre et à remonter. Digne d’un Trail !

Parti un peu vite vu la difficulté, j’ai réduit l’allure ensuite pour ne pas me cramer…

bon bah voilà, le décor est planté ! On le savait bosselé ce parcours, Jérôme n’a pas été déçu… et cette première épreuve n’est que l’entrée, d’un repas qui s’annonce copieux…


T1 : RAS

 Ok, une transition tout ce qu’il y a de plus standard…


Vélo :

Le vélo s’est bien passé. 6 tours en forme de T, avec 3 demi-tours, comme à Hénin. Tout en montée-descente, aucune zone de plat.

Pas traumatisé par le parcours tout en prise et en relance, Jérôme, boucle ses 20kms avec une jolie moyenne de 30km/h et confirme ainsi ses aptitudes sur le vélo. Aucune glissade à déplorer, l’asphalte est resté propre et sec ! Un plat de résistance qui, s'il a été bien avalé, va, pourtant causé quelques difficultés à la digestion...


T2 :

J’ai crampé au mollet en déchaussant ! Difficile de repartir ensuite, douleur à la limite du soutenable.

Ah ah ah… c’est vrai que chez les Triatomic’s, il y a les ''défis Garmin'' mais aussi, en off, le concours du ‘’dis-moi c’qui t’arrive pour voir si ça fait vraiment mal’’… jusque-là, Fabrice était le leader incontesté du challenge ‘’ouille ouille ouille, je douille’’, mais depuis l’épisode de l’acide lactique de Saint-Saulve, Jérôme est bien remonté au classement scratch ! ^^ Bref, un énorme BIG UP pour nos chochottes qui, malgré les douleurs atroces et les blessures se relèvent toujours... ^^


2ème CAP :

Très dur du coup, dans la douleur et à basse allure.

Un guerrier notre concurrent qui malgré la douleur et sa jambe de bois a fini par rallier l’arrivée. Bravo Jérôme, tu as tout d’un champion ! L’envie, le mental, la fougue et les bobos qui vont avec ! ^^ Un dessert qui se laisse savourer, et ce malgré tous les aléas de course :) . Félicitation pour cette jolie prestation !



Résultats :


      *Jérôme POLIN :  1h14’06’’ - scratch : 22/41 – cat. Masculin : 21/31  - cat. Master : 10/18  






Samedi 21 septembre 2019 : les épreuves s’enchaînent pour Nathan et Achille lors de l’Aquathlon de Cambrai         voir les photos  

 

La météo était optimiste pour ce samedi 21 septembre. Grand soleil et chaleur annoncés sur le Nord Pas de Calais. Il n’en fallait pas d’avantage pour motiver nos 2 jeunes recrues à participer à l’Aquathlon de Cambrai sous les couleurs du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle.


L’épreuve, qui se déroule en semi-nocturne (convocation à 18h pour un départ officiel des catégories 10-13 et 14-19 à 19h et 19h30 respectivement) se fera à l’espace Liberté de la ville hôte. Un complexe sportif où un bassin de 25m avec pas moins de 10 couloirs de nage ainsi qu’une piste flambant neuve seront mis à la disposition des athlètes du jour. Un environnement idéal pour découvrir le multi-enchaînement et se mesurer aux adversaires de la région.


Si pour Achille, qui a déjà participé au triathlon XS de Gravelines début septembre, la compétition du jour n’est que la poursuite de son apprentissage des disciplines enchaînées, pour Nathan c’est une pure découverte. La dose de stress est légitime ; que ce soit pour le coach (Karine), pour les parents (Patricia, Christelle et Grégory) ou pour les compétiteurs… C’est aujourd’hui le grand saut… Une compétition officielle où la trifonction, de rigueur est également de la partie.


C’est Nathan qui ouvre le bal. Chez les 10-13 ans, toutes les lignes sont saturées. Les plus aguerris ont déjà réservé leur couloir de nage. Nathan officiera en couloir 7. Attentif et à l’écoute des dernières recommandations, il s’échauffe et se place sur la gauche, pour ne pas avoir à lutter lors du premier virage ! Bravo ! S’imposer dans sa ligne d’eau est déjà une bonne chose de faite. S’en suit une longue attente… le starter a disparu… 3’, 5’… presque 8’ de retard sur l’horaire quand le coup de feu est enfin tiré… Nathan part comme une balle… il fait la course en tête et fait jeu égal avec les nageurs les plus rapides des autres lignes. À la lutte pendant 150m avec une jeune fille, celle-ci, après 2/3 mauvais gestes, finit par reprendre le dessus sur notre représentant. Parti un peu fort, Nathan est obligé de laisser filer. Il décroche un peu, perd le contact avec la tête de course mais parvient à maintenir une belle allure. Finalement, il s’extraie de la piscine après 3’30 d’effort. La transition est correcte. Bon coureur, Nathan doit encore couvrir 1400m avant de passer sous l’arche d’arrivée. La mise en route est un peu compliquée. Notre représentant paye son excès de vitesse aquatique… Mais au fil des hectomètres, la foulée et les sensations reviennent. La gestion est bonne et l’allure moyenne, un peu faible au regard de ses capacités (5’/km) reste très correcte. Quelques adversaires directs sont rattrapés puis dépassés… Bref, une fin de course réussie qui lui offre une belle place au classement général.


À peine le temps de savourer cette première expérience que les Triatomic’s se retrouvent de nouveau dans l’enceinte de la piscine pour encourager Achille, déjà à l’échauffement, en ligne 0. Ancien nageur, il a pour objectif de réaliser une belle nautique et de gérer sa course à pied. Ses débuts dans le triathlon ne datant que de 3 semaines, il faudra rester réaliste et le soutenir dans la deuxième partie de course qui s’annonce plus difficile.


Et conformément aux prévisions, Achille fait des merveilles dans le chlore. Certes dans sa ligne d’eau ça nage et ça nage fort (le vainqueur de l’épreuve s’y trouve), mais Achille fait sa place et sort après un 400m bouclé en 6’15. Une fois les baskets aux pieds, c’est 2500m qui attendent notre concurrent. Moins à l’aise dans cette discipline, il ne peut contenir le retour des autres engagés. Pourtant, avec une allure aux alentours de 5’30/km, Achille fait le job et le fait même plutôt bien… Hélas, ça reste encore un peu juste pour rivaliser avec les meilleurs…mais gageons qu’avec un peu d’entraînement les résultats seront bien différents dans quelques mois ! ^^ 


Bravo à tous les deux pour vos belles performances  et merci pour vos sourires, qui valent tous les podiums du monde ! Alors bonne récup' à tous les deux et rdv dès la semaine prochaine pour poursuivre l’entraînement !

 

Résultats :


10-13 ans :

     * Nathan VANTEUX : 10’40’’ – scratch : 21/56  - cat. Masculin : 12/32 – cat. BEM : 6/ 10


14-19 ans :

    * Achille TARADEL : 17’23’’ – scratch : 22/31  - cat. Masculin : 14/18 – cat. MIM : 7/ 8






14 septembre 2019 : le Triath Nature de Berck-sur-Mer format M pour ''profiter'' du littoral         voir les photos


C’est un beau week-end ! Profitons-en ! Berck et son cross Triathlon a attisé notre curiosité. Le VTT et le trail nature n’est pas franchement la spécialité des Triatomic’s, mais varier les plaisirs, découvrir, oser, tenter c’est un peu dans l'ADN de nos licenciés. Alors ce jour-là, Karine retrouve P’tit Bout sur la base nautique de Conchil-le-Temple pour participer à cette édition « X-terra » en bord de mer.


Les abords ne sont pas méconnus, puisque c’est sur les mêmes chemins que s’est déroulé l’Authieman 2019… Il y aura donc du sable, pour le plus grand bonheur de nos représentantes !


La nautique, elle, se fera en eau douce. Malgré tout, pour Karine, celle-ci sera un peu musclée avec une bataille sans concession face à une adversaire coriace et peu fairplay qui renoncera à poursuivre ses attaques une fois la première bouée atteinte. 800m pimentés donc dans une eau à 18.2°C, de quoi rendre un peu plus savoureuse encore cette traversée effectuée sans combi pour notre Master. Contrairement à P'tit Bout, plus raisonnable, qui, sitôt dans sa combi de néoprène se transforme en torpille humaine. 800m sans accroc, sa coéquipière en guise de repère visuel et c’est 2’’ seulement de perdues sur sa partenaire d’entraînement aux sortir des flots ! Une belle prestation pour P’tit Bout qui ne cesse d’évoluer dans la pratique du Triathlon et qui confirme sur les compétitions officielles les bonnes dispositions du moment !


L’extraction du parc à vélo se fait sans encombre, pour le plus grand soulagement de nos 2 féminines qui s’angoissaient à l’idée de récupérer leurs montures accrochées par la fourche… Et c’est à ce moment précis, que la galère commence… ^^


27km de VTT au programme et pas moins de 8 surfaces différentes à négocier selon les portions empruntées. Entre le gravel, le bitume, les herbes hautes fauchées plus ou moins rabattues, les sous-bois, les dunes et les zones sableuses, les ornières et les singles, les bâches boueuses plus ou moins asséchées, les quelques mètres dans les graviers et les galets, les obstacles naturels tels troncs d’arbres, barrières ou fossés, les filles ont eu bien du mérite d’en venir à bout !


L’exercice était périlleux mais pas dangereux, usant car pas forcément très roulant et nécessitait de bonnes aptitudes de vététistes pour jouer du braquet à bon escient et progresser sur ce parcours exposé face au vent…


P’tit bout qui avait des jambes de feu en cette chaude journée, malgré une chute sans gravité, mettra une quinzaine de kilomètres pour rejoindre Karine, pas à la fête sur ces chemins accidentés. Les derniers kilomètres seront effectués pratiquement roue dans roue. La vue du parc à vélo est vécue comme un véritable soulagement !!!


Vient alors la partie la plus fastidieuse : les 5km500 de course à pied sur la plage et dans les dunes. Une épreuve dans l’épreuve, sous un soleil de plomb. Le sable est meuble, la foulée peu académique. P’tit Bout s’en sort plutôt bien. Pour Karine c’est la dégringolade dans le classement général. Malgré tout, ça trottine et ça ne cesse d’essayer de progresser aussi vite que possible. Les portions plus roulantes sont mises à profit pour retrouver des allures plus correctes. P'tit Bout prendra le large, Karine elle, se contentera de prendre son mal en patience ^^ ...


Le Cross Triathlon de Berck-sur Mer, le triath’nature, le Xterra côtier se termine pour l’une comme pour l’autre sous l’arche d’arrivée de la place de Berck sous les encouragements de Ptit lu’’ et le crépitement de l’appareil photo des parents de P’tit Bout venus soutenir les Triatomic’s.


Bravo à nos 2 représentantes pour leurs participations respectives. Mention spéciale à P'tit Bout qui réalise une très belle épreuve combinée, dans un environnement particulier et pas simple à négocier ! Un grand merci aux supporters du jour qui se sont donnés beaucoup de mal pour venir scander les prénoms des 2 engagées à différents points du parcours.




Résultats :


     * Sophie PERLEIN : 2h06'18'' - scratch : 185/301  -  Cat. F. : 17/48  - Cat. Senior : 9/27
     * Karine GRENON : 2h13'49'' - scratch : 231/301  -  Cat. F. : 30/48  - Cat. Master : 8/15

     * Patricia TARADEL : DNS





1er septembre 2019 : Rémy, Néo Triatomic's ouvre la saison 2019-2020 sur le Triathlon M de Gravelines, Achille et Patricia en éclaireurs...      voir les photos

Gravelines, c’est le lieu choisi par Rémy et Karine pour donner le coup d’envoi de la nouvelle saison sportive en ce 1er septembre 2019. En préambule, Patricia et Achille, aspirants Triatomic’s avaient joué les éclaireurs…


Patricia qui avait participé la veille au format S de la Triath’elles, avait remis le couvert le lendemain matin sur le format découverte, au côté de son garçon, Achille, dont l’unique objectif consistait à franchir la ligne avec le plus large des sourires ! Un beau baptême pour ce jeune nageur promis à un bel avenir dans la triple discipline !


Si Patricia, garde un souvenir mitigé de son expérience sur l’épreuve réservée à la gente féminine, le XS fut un véritable régal. Pourtant, sur l’épreuve du samedi, hormis cette nautique difficile au milieu du chahut et l’impossibilité de poser sa nage, pour la partie cyclo, comme pour la partie running, elle peut être fière de ses chronos et temps de passage ! Le milieu naturel doit encore être dompté et les concurrent(e)s maitrisé(e)s… l’expérience vient avec le temps…


Et c’est justement ce qu’elle a mis à profit dès le lendemain… Rien à voir avec les sensations de la veille… la natation est presque une promenade de santé… Et s’il y en a un qui s’éclate dans les flots, c’est Achille ! Au coup de pistolet, Achille, nageur émérite, combinaison néoprène sur le dos se sent pousser des écailles… et va se mesurer aux plus costauds. Il s’extraie des eaux du Paarc de l’Aa, réalise une belle transition, saute sur son VTT… et se résout à laisser filer les athlètes disposant de vélo route, plus léger, plus rapide et plus adaptés à l’épreuve… il est temps, de partir pour les 2500m de course à pied en essayant de contenir le retour de sa mère, Patricia, qui a réussi à refaire une partie de son retard, concédé sur la partie nautique, sur le vélo. La Famille T. franchie la ligne dans la même seconde, avec, et c’est bien là l’essentiel, un grand sourire, à l’image du plaisir d’avoir partagé ce moment à deux.


Un résumé exposé à Karine et Gepeto lors de leur arrivée sur site qui augure de belles choses pour l’année à venir si emploi du temps et études sont compatibles avec une adhésion au sein du collectif Triatomic’s pour Achille ! Quant à Patricia, disons qu’il ne s’agit plus que d’une formalité administrative pour qu’elle rejoigne l’aventure ! ^^


Il est temps de débriefer l’épreuve des Triatomic’s ‘’titulaires’’ : Karine et Rémy. Format M pour une reprise, à voir ! ^^ Si pour l’un comme pour l’autre ce n’est pas la forme des grands jours, l’épreuve sera avant tout l’occasion d’assurer leur sortie longue du programme marathon ! De fait, pas de pression inutile, pas d’objectif précis mais un point étape dès l’ouverture de la saison pour axer le travail hivernal sur ce qui pêche.


Préparation des effets personnels dans le parc à vélo, repérage des emplacements, mise en place de la combinaison, coucou au photographe JP, fidèle au poste et hop, à l’eau ! Karine partira avec la vague féminine, Rémy devra patienter un petit quart d’heure pour s’élancer avec tous les engagés masculins. Natation décevante pour l’un comme pour l’autre avec une allure en deçà des  capacités intrinsèques des nos 2 représentants… Pourtant, à la lutte de bout en bout, Karine n’a relâché ses efforts que sur le retour, draftant la féminine qui la précédait. Bien à l’abri, le tempo est conséquent et au terme d’un sprint final dont elle sort vainqueur, c’est en 5eme position qu’elle entre dans le parc à vélo. Satisfaite, mais déçue au regard du chrono. Pour Rémy, le scénario diffère quelque peu. Nageant au milieu d’un banc de concurrents, il ne trouvera pas d’alliés de circonstance et abandonnera l’idée de progresser via la prise de relais… de fait, il restera dans les bulles, et accostera avec un chrono qui ne lui appartient pas, mais bénéficiera d’un bon état de fraîcheur pour la partie cyclo. A l’instar de Karine dont les quadri chauffent aux premiers tours de roues et qui se voit obligée de ralentir pour se préserver au maximum… surtout que le retour se fera avec un vent ¾ défavorable. Et au scratch c’est 8 places concédées… Rémy ? Il s’éclate ! La partie cyclo se passe bien et quand il pose sa monture, c’est heureux et satisfait du travail accompli. Aujourd’hui, il avait des jambes de feu, lui qui n’est pas un rouleur dans l’âme… Il ne lui reste plus que 2 tours à pied et 10kms pour finir l’épreuve. Devant, Karine progresse également à pied. L’allure est tout sauf soutenue. Et c’est 12 places de plus qui s’envolent… Et pour Rémy ? Même combat. Bien que les aptitudes de coureurs ne soient pas hyper développées chez nos 2 athlètes, avec la prépa en cours, rien d’étonnant à ce que l’explosivité de soit pas au rendez-vous… mais la situation reste frustrante tout de même !


Du coup, le bilan est mitigé. Même si le vent a probablement impacté quelque peu la progression des sportifs, l’attitude, bien que volontaire, n’a pas été couronnée de succès. Toutefois, globalement ça reste correct et tout cela devrait pouvoir s’améliorer au fil du temps et de la saison…


Bravo à tous pour vos belles participations !

 



Résultats :


sur le Triath'elles (Format S):

     * Patricia TARADEL (aspirante Triatomic's) : 1h36'18'' - scratch : 97/197  -  Cat. SOLO : 77/153


sur le XS (Format découverte):

     * Patricia TARADEL (aspirante Triatomic's) : 52'15'' - scratch : 171/239  -  Cat. Fem. : 38/68  - Cat. Master : 10/22
     * Achille TARADEL (aspirant Triatomic's) : 52'53'' - scratch : 175/239  -  Cat. Masc. : 137/171  - Cat. Minime : 22/24


sur le M :

      * Rémy DERACHE : 2h50'13'’  -  scratch : 292/440  -  Cat. Masc. : 269/370  - Cat. Master : 124/169 

      * Karine GRENON : 2h52'56''   -  scratch : 302/440  -  Cat. Fem. : 25/70  - Cat. Master : 7/32


EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer
Parce que la vie associative des Triatomic's est trépidante, retrouvez ici toutes les actualités de la  saison en cours !

Ce site web est développé, tenu et mis à jour par les membres du bureau, sans autre partenariat que notre fournisseur d'accès.


ce site a été créé sur www.quomodo.com