Résumé de la saison 2016-2017 des Triatomic's...
Diapositive3.JPG
black.jpg

27 août 2017 : Quand les rues d'Arras deviennent le théâtre de jolies performances et d'essais moins concluant  :)              voir les photos

Depuis l'arrivée des Arrageois dans l'effectif, les Courses Pédestres de la ville hôte sont devenues une institution pour les Triatomic's...

Cette année, c'est donc 5 adhérents qui se sont mesurés au profil exigeant du circuit. Le TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle a pu montrer ses couleurs sur les 2 formats de course puisque Ptit Lu'' a ouvert le bal en participant à son premier 5000m sec en autonomie complète, avant de transmettre le relais à Lisa, P-A, Karine M. et Karine G. inscrits sur le 10kms. Dans les tribunes, scandant les prénoms des sportifs et distillant leurs encouragements: Gepeto, Ptit Bout et Alexandre... mais aussi les nombreuses connaissances des "locaux", résidents à l'année (Karine M. et Alexandre) et celui connu comme le loup blanc (notre Président) qui croisera et saluera famille, amis, collègues, autres présidents de club... Bref, à Arras, les Triatomic's sont en terre amie... et avec la présence de M. Bruno YARD, officiel de l'épreuve, il flottait comme un air Montignynois lors de l'ouverture de la fête de l'andouillette !

Pour résumer cette matinée chaude et ensoleillée, ciblons les moments forts !

Ptit Lu'', dont la soirée fut arrosée, mettra à profit le covoiturage pour finir une nuit un peu courte et tenter de faire le plein d'énergie avant de s'élancer sur l'unique boucle de son épreuve. Avec la fatigue, un foie douloureux, la chaleur et les bosses, difficile d'affoler les chronos, mais globalement, si elle se souviendra de 2 longs faux plats et d'une ligne d'arrivée qui se savoure, la course s'est passée sans encombre. Pas de douleur trop conséquente au niveau des hanches, pas de cloques à déplorer : les semelles seraient-elles en passe de se faire oublier ? Il faut croire que oui car après quelques minutes de récup, c'est aux côtés de Jean-Pierre qu'elle cavalera d'un point à l'autre du parcours pour encourager ses partenaires d'entraînement en course sur le 10km ! 

Pour P-A, l'objectif est d'essayer de faire au moins aussi bien que l'année passée et ce malgré un manque évident de préparation... C'est que la virée en Allemagne pour ses études lui a imposé quelques contraintes... Mais connaissant le gaillard, les Triatomic's ne sont pas très inquiets quant à sa capacité à relever le défi... et ils avaient raison ! P-A est dans un grand jour ! Il fracasse son record personnel d'1' et tourne le 10000m en 37' et quelques secondes et entre dans le Top 50 ! Bravo P-A tu es incroyable et fleurir les avant postes des courses hors stade en y plantant quelques hibiscus, voilà de quoi faire sourires tous tes compagnons !

Pour Karine M. qui a assuré, comme l'édition précédente, toute la partie logistique, c'était le grand jour. Celui qui vient valider une jolie préparation. En somme, LE verdict d'une saison où les progrès pédestres sont avérés mais pas encore entérinés ^^ ! Appliquée, attentive à sa foulée, à ses trajectoires, à ses allures, c'est en véritable athlète aguerrie qu'elle a abordé ses 2 boucles. A l'arrivée: un nouveau record en poche, et ce malgré 2 passages jugés un peu difficiles physiquement. Toutefois, sur le moment, une petite déception a pointé le bout de son nez... Une sensation très vite oubliée... car 53' sur un 10km avec ce profil ce n'est pas à la portée de tous !! Bravo à notre vétérane, qui a mis à l'amende les 2 seniors féminines de son club et bon nombre de sportives engagées sur la course ce jour là !

Après la mère, place à la fille ! Lisa est là aussi et elle a le même appétit que son illustre maman... C'est d'ailleurs à ses côtés qu'elle débutera sa balade dominicale dans les rues d'Arras, peut être la seule erreur de jeunesse commise par notre benjamine, qui accusera un peu le coup en fin de parcours d'une allure probablement un peu trop élevée lors des premiers hectomètres ! Et encore... on peut en douter... parce que comme sa mère lors de l'aquathlon d'Halluin, son fait d'arme lors de cette journée, c'est d'avoir snobbé le podium dans la catégorie espoir Féminin !!! De quoi rendre grognon le Président du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle, mais pas que, de ne pas avoir eu la satisfaction et le plaisir de voir Lisa sur l'estrade ! Décidément entre les hold-up et les rendez-vous manqués sur la boite, il faut croire que la génétique joue un rôle prépondérant ! Mais même sans les honneurs officiels, félicitation Lisa pour cette performance qui annonce de belles années ! Merci de porter sur le devant de la scène les hibiscus turquoise !

Pour Karine G. c'est pas tout à fait le même scénario... Bien que le chrono soit une fois encore décevant, insuffisant et frustrant, le point positif reste le fait de ne pas avoir subit outre mesure le parcours et d'avoir fait aussi bien qu'il lui était possible de faire dans l'état actuel des choses... Loin de la décourager, elle sait que la course à pied reste son point faible et la discipline à travailler en priorité... Il faut poursuivre le travail et un jour, ça paiera...

A l'issue des 2 courses, le groupe s'est reconstitué puis s'est séparé pour terminer une belle journée ensoleillée avec des rêves, des objectifs et des satisfactions, chacun de son côté ! La semaine prochaine, les entraînements continuent... ^^



Résultats :

5 kms:

* Lucie SAVARY : 0h34'21'' - Scratch : 493/616 - SEF  : 87/128 - Féminin :181/275

10 kms :


* Pierre-Alexandre MASSET : 0h37'16'' - Scratch : 44/1399 - ESM  : 5/24 - Masculin: 38/1067
* Karine MIELET : 0h54'09'' - Scratch : 817/1399 -  V1F  : 25/95 - Féminin : 80/332
* Lisa CLAUSSMAN
: 0h55'57'' - Scratch : 927/1399 - ESF : 3/8 - Féminin : 105/332

* Karine GRENON : 1h04'15'' - Scratch : 1282/1399 - SEF  : 148/183 - Féminin : 267/332





5 août 2017 :  "Le Touquet - Paris plage", support d'une journée sportive pour les Triatomic's...     voir les photos

Le Touquet – Paris plage sera aujourd’hui le cadre des aventures des Triatomic’s venus se greffer sur le projet individuel de nos 2 jeunes recrues de l’année, Ptit Bout et Ptit Lu’’, à savoir : la découverte des courses hors stade, distance 10km.


De fait, et puisque les demoiselles seront accompagnées des 2 Karine, de Sébastien et de Marco (ces deux derniers étant inscrits sur le semi-marathon), et que le départ sera donné à 19h, c’est pas moins de 8 adhérents du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle qui se donneront rendez-vous sur le parking de la rue Bart (tiens, tiens… ) pour profiter pleinement de cette journée qui s’annonce belle, ensoleillée et venteuse…


9h00. Gepeto (le Président), Marco et Karine G. seront les premiers à faire face au front de mer. Quelques minutes plus tard, Lucie et Sophie, venues à vélo depuis Cucq rejoindront Sébastien et les 3 précédemment cités… Alexandre et Karine M. fermeront la marche.


8 Triatomic’s sur la corniche… face à eux : la Mer du Nord et ses vagues… pas des vaguelettes, hein, mais de bons et gros paquets d’eau salée déferlent sur la plage… Alexandre fait remarquer que les bouées de balisage de la zone des 300m disparaissent sous l’écume et derrière les murs d’eau…


Qu’à cela ne tienne… nager sur une mer d’huile c’est tellement moins excitant : en route pour le programme essorage ! Armés de tout leur courage, c’est combi sur le dos que 6 d’entre eux (Ptit Bout et Gepeto resteront sur le sable) se jetteront dans les eaux tourbillonnantes.


T° intérieure / extérieure eau : 18°C… idéal ! Hauteur des vagues : 1m à 1,50m voire un peu plus par moment. Globalement tout le monde s’éclate… et se fait éclater par les bâches d’eau. Marco, qui s’hydrate et fais le plein de sel minéraux, a la nausée. Il finira par rendre son p’tit déj, ce qui aura pour effet d’attirer un phoque qui nagera quelques minutes dans la même zone que les Triatomic’s. Merci Marco ! Hormis le mal de mer de ce dernier, qui passera plus de temps à pratiquer le longe côte qu’à nager, pour les 5 nageurs restant tout va pour le mieux. Les appréhensions de Ptit Lu’’ disparaissent dans l’écume, Karine M. s’amuse avec les vagues, Sébastien ne boude pas son bonheur d’être chahuté dans les rouleaux et d’observer ses compagnons être malmenés par les flots. Karine G. test l’étanchéité de son sac pendant qu’Alexandre tente vainement de nager à contre-courant. Dérive initiale : 300m… puis dans un périmètre de 20m, les Triatomic’s ne cesseront de lutter pour nager et maintenir le cap. 32’ plus tard, le GPS annonce 1000m de natation… Les 6 valeureux n’ont pas bougé d’un mètre… les 700m ont été parcouru sur place !!! Sortie des flots, douche froide, et retour aux voitures…


Il est l’heure d’aller récupérer les dossards. La rue St-Jean, le casino, le Westminster, le tennis club, la halle… le sachet plastique, la puce, le dossard, la Voix du Nord et une soupe de poisson… Voilà qui est fait !


Sur le retour, les estomacs crient famines... Pique-nique pour certains, sandwich pour d’autres, le repas, frugal, est avalé sur la jetée. Petite pause détente au soleil avant d’enfourcher les vélos…


… pour une sortie énergique sur un circuit vallonné dans les environs du Touquet… La citadelle de Montreuil en sera le point culminant, la route menant à Etaples, annoncera la fin de l’épopée cycliste, menée de main de maître par Sébastien parti comme un forcené et suivi dans son délire ‘’mobylistique’’ par Alexandre qui inaugurait ses nouvelles roues COSMIC… Une bonne grosse moyenne au-delà des 30km/h sur les ¾ du parcours pour fatiguer les jambes, avant quelques kilomètres de mise au vert, dans le vent…


1h30 plus tard, l’équipe composée des 2 Karine, de Seb, de Marco et d’Alexandre retrouve Gepeto, qui a profité de cet interlude pour se balader du côté des dunes touquettoises. Quelques minutes plus tard, les filles (Sophie et Lucie, dispensées de vélo), qui se sont restaurées rejoignent le groupe qui décide d’aller fêter cette belle journée autour d’un verre en terrasse… il fait bon se (re)poser…


… il est 17h30 quand les Montignynois, se rendent aux abords de la ligne de départ. Zumba, Despacito en fond sonore, l’échauffement en règle, les autres coureurs, les odeurs, les angoisses, les dernières recommandations… Les photographes (Gepeto et Alexandre) sont déjà à pied d’œuvre…


BANG ! Le coup de feu et c’est parti pour ces olympiades… euh… boucles touquettoises… 3 binômes se forment. Seb et Marco, les coureurs au long cours partent aux avant postes, suivis de prêts par Karine M. et Ptit Bout, elles mêmes poursuivies par Karine G. et Ptit Lu’’ à une allure plus modeste. Sur le bord de la route, à quelques encablures de l’arche de départ, le sourire, les paroles et les objectifs de Gepeto immortalise l’instant. Un peu plus loin, à 600m de là, un peu plus haut aussi, Alex est perché sur un élément urbain et encourage ses compagnons d’entraînement. La suite ? Chacun a fait le job…


Par ordre d’arrivée, il y a d’abord Ptit Bout et Karine M. qui bouclent le 10000 en moins de 55’. La mise en jambe, fut assez pénible… Ptit Bout découvre le slalom et s’agacera de devoir couper et revoir ses trajectoires… une fois dans le bon wagon, avec sa comparse, les cuissots déroulent. L’allure est bonne. A tel point qu’elles récupèrent Sébastien sur le bord du chemin, surpris de les voir là, mais heureux de pouvoir faire un bout de chemin en leur compagnie… Un peu au-delà de la mi-course, Ptit Bout perd le contact, Karine M. maintient, et accélère un chouia, Sébastien reste à ses côtés… A quelques hectomètres de la ligne d’arrivée, Seb bifurque à droite, il est reparti pour son deuxième tour… Ptit Bout, qui a toujours Karine M. en ligne de mire, n’abandonne pas et parvient, au terme d’un gros effort à revenir dans la foulée de son aînée, pour finalement franchir la ligne en la précédent de quelques secondes…


Derrière, Ptit Lu’’ fait sa course, attentive aux moindres infos distillées par Karine G. Les premiers km sont une véritable formalité. Le 5km est parcouru en 29’ et la bosse est passée sans encombre! Mais deux km plus loin, les choses se corsent… la fatigue commence à se faire sentir et les jambes ne répondent plus aussi bien… Il reste 3km, Ptit Lu’’ entre en résistance… et elle se bat bien ! Techniquement y’a rien à redire. Le cardio fait quelques pointes et les tape cul font grandement ralentir le duo, mais globalement le comportement de l’athlète est irréprochable. Malheureusement et malgré toute la bonne volonté démontrée, l’allure diminue… le dernier kilomètre sera couru à vive allure, à la limite du mal de mer ^^, mais Ptit Lu’’ bouclera son premier 10 en 1h07, avec le sourire ! Défi relevé pour la miss ! Karine G. elle, se rassurera sur sa capacité à faire… 1h07 en endurance fondamentale : une bonne nouvelle, pour les prochaines échéances ! ^^


Pour les garçons, les kilomètres défilent… et si y’en a un pour qui ça défile vite, c’est Marco… malgré une gêne dès le 6ème kilomètre, et une solution radicale trouvée 2km plus loin (il retirera purement et simplement l’une de ses semelles), le semi-marathon est dompté en moins d'1h52’. Accueilli comme un champion, il franchira la ligne sous le regard émerveillé de ses 3 filles et de son épouse après une journée bien remplie ! Bravo Marco ! Parti avec Sébastien, il terminera devant ce dernier, qui profitera d’avantage du macadam en prenant un peu plus de temps sur le parcours, couru dans sa première moitié avec Karine M. et Sophie. Finalement, c’est avec quelques centaines de mètres d’écart qu’il franchira la ligne, heureux mais fatigué avec un chrono très honorable en SUB 2h… Lui aussi retrouvera à l’arrivée sa fille Charlotte. Regrette-t-il d’avoir mis tout le monde à l’amende lors de l’excursion vélo ???? ^^

 

Bravo à tous, merci aux nombreux supporters et surtout aux photographes, pour tous les souvenirs emprisonnés sur les cartes SDHC ! :)

 

70/220

résultats :

10 kms :

* Sophie PERLEIN : 0h54'09'' - Scratch : 922/1751 - SEF  : 106/386
* Karine MIELET : 0h54'16'' - Scratch : 930/1751 -  V1F  : 47/136
* Lucie SAVARY
: 1h07'40'' - Scratch : 1619/1751 -SEF  : 347:386

* Karine GRENON : 1h07'41'' - Scratch : 1620/1751 - SEF  : 349/386

Semi-marathon :

* Marc CRETON : 1h51'06'' - Scratch : 505/1036 - SEM  : 239/385
* Sébastien MEYNCKENS : 1h56'27'' - Scratch : 647/1036 -  V1M  : 170/220





13 juillet 2017 : c'est la fête au village !!!     voir les photos

C'était un soir de réchauffen... euh... en fait non, c'était un jeudi soir comme tant d'autres sauf que Montigny-en-Gohelle était en fête et que les Triatomic's avaient décidé de faire l'impasse sur la séance nautique pour se consacrer entièrement aux festivités programmées du côté du château d'eau !

Carole, Clément, Christian, Gepeto, Ptit Lu", Ptit Bout et Karine G. ont ainsi débuté leur soirée devant un apéritif dinatoire. S'en est suivi une promenade digestive jusqu'au complexe Billoux où le concert de Christophe, un artiste visiblement à son aise avec le répertoire franco-hispanique de la scène française (Kendji Girac, ...) et internationale (Lou Bega, ...) a enflammé le public. Ensuite, c'est Charles, un ex de la nouvelle star saison 2 (qui a fini 5ème) qui a fait chanter toute la population sur les plus grands succès de Jean-Jacques Goldman. Pendant cet interlude musical, en attendant LA vedette de la soirée, les Triatomic's ont chanté , dansé, se sont désaltérés, ont salué les membres du conseil municipal, ont échangé avec leurs connaissances (anciens collègues, voisins, ...)  et puis ont encore chanté et dansé... ^^

...Quand soudain, Môsieur Francky Vincent a fait son entrée... et là les Triatomic's ont déchanté... Un intermittent du spectacle pas franchement accessible, pas vraiment respectueux, avec des textes qui n'ont pas fait l'unanimité auprès des représentants du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle qui ont donc préféré s'éloigner de la scène et s'installer pour le feu d'artifice.

C'est vers 23h00 que le premier pétard a embrasé le château d'eau... pendant près de 20-25' les fusées ont illuminé le ciel Montignynois. La tulipe, support de ce spectacle pyrotechnique, fut au centre des attentions. Un beau final pour une soirée qui s'est terminée autour d'une note sucrée...





9 juillet 2017 : une sortie vélo pour étrenner les nouveaux équipements !          voir les photos

Une belle journée ensoleillée, une chaleur appréciable et juste comme il faut pour se faire plaisir avec quelques tours de roues... 5 Triatomic's, nouvelles tenues sur le dos et c'est une jolie formation turquoise qui avale les kilomètres. Les sourires sont de sortie, l'appareil photo aussi. Mais comme un entrainement reste une séquence de travail, il y aura donc des exercices spécifiques pour passer les bosses essentiellement, mais aussi et surtout, pour Sophie, un coach personnel en la personne du seul homme présent aujourd'hui Alex, qui 50km durant ne cessera de prodiguer ses conseils. Un coaching bien mené qui lui fera même découvrir les "bobos" post-chute... ^^ Mais un couac vite oublié par notre jeunette, qui a littéralement enrhumé une cycliste, du côté d'Oppy : photo à l'appui ! ^^

De retour du côté de Rouvroy, P'tit Lu'' et Ptit Bout s'en retourneront sur Billy, pour un repos bien mérité. Alex, accompagné des 2 Karine poursuivra sa sortie pour 40km supplémentaires. Et comme le gaillard a de bonnes jambes, il tracera un circuit dédié aux bosses... Pelves, Monchy-le-Preux, Rœux et on en passe... Le trio se quittera du côté de Gavrelle, ravi et passablement fatigué.

Ce fut une belle sortie ! Aaaaaaaaaaahhh ... les beaux jours ! Quel plaisir !






2 juillet 2017 : 2 Triatomic's et 6 accompagnants, le compte est (presque) bon ^^



        *** au cœur des vignes bordelaises, Karine G. s'aligne sur le sprint de Cadarsac              voir les photos


Dans la famille de Karine G., je voudrais :

- Martine, la mère

- Sophie, la sœur

- Tom, le neveu

- Clémentine, la nièce


Bonne pioche !


Voici la constitution de la fine équipe de ce 1er week-end de juillet, qui s’annonce maussade mais fort chargé !


Entre les longues heures de routes, l’activité laser game du samedi après-midi, le goûter gourmand, la soirée à batailler avec un jeune félin enclin à défendre sa progéniture face à un whippet jugé trop curieux, les repas en famille dont un pic-nique en plein soleil, les jeux extérieurs et les défis en tout genre, les quelques heures passées sur la commune de Cadarsac pour prendre part aux festivités organisées par le SAM triathlon,… les 5 protagonistes n’auront pas eu le temps, ni de s’ennuyer, ni de se reposer ! ^^


Cette année, seule Karine G. prendra le départ du Sprint. Sophie, qui avait bouclé son premier XS il y a de ça quelques années, ne réitèrera pas l’expérience… en revanche, elle s’occupera des photos, de la logistique, des enfants, … et même de l’athlète du jour sur la fin du parcours course à pied.


Au petit matin de ce dimanche 2 juillet, le temps fait grise mine et les sweat sont de sortie. 14°C ça fait frisquet, mais la météo est optimiste et dans les vignes, le temps change en une fraction de seconde… l’espoir fait vivre !


Arrivée sur site, la petite troupe se dirige vers la tente dédiée au retrait des dossards. N°275 pour Karine G. qui s’élancera avec la vague féminine à 10H00 tapante pour 800m de natation dans le lac de Cadarsac, puis 24km de vélo sur un parcours vallonné avec 1 difficulté : la bosse de près de 1500m en début de parcours, puis 5km à pied autour du lac sur une belle piste en schiste affichant un dénivelé nul.


Comme la fois dernière, les bénévoles du SAM sont au top. Le café est proposé aux athlètes pour les faire patienter dans la file d’attente. L’ambiance est détendue et la température commence à remonter à mesure que les nuages quittent le ciel… la température de l’eau a été relevée à 7h du matin à 22,5°C… pour Karine G. c’est sûr, la partie nautique se fera en trifonction exclusivement ^^

 

Le temps de récupérer le vélo et les affaires de course, direction le parc -interdit aux sacs de sport (état d’urgence oblige) – avant de profiter de l’aire de jeux en attendant que les minutes s’égrainent.


Rapidement le départ du XS est donné. 30’ plus tard, au tour des féminines du S de s’élancer. Karine G. est aux avant-postes et nagera en tête de peloton pour s’extraire en 5ème position des berges vaseuses du lacs, ravie d’avoir réussie à jouer de stratégie sur les 300 derniers mètres avec 2 concurrentes un peu trop collantes ^^

Une transition pas des plus reposante avec plusieurs hectomètres de distance entre le bassin naturel, le parc et le circuit vélo… beaucoup de conduite de vélo, mais malgré tout Karine G. conserve son avance.


Sur la partie cyclo, hormis la bosse qu’elle gérera mieux lors du premier passage que lors du second, l’allure est bonne et les sensations bien présentes. Quelques passages délicats avec une route en très mauvais état du côté d’Arveyres, la présence de gravillons et 2 virages à 90° un peu piégeux, le bilan reste positif… même si notre représentante regrette de ne pas avoir pu contrecarrer le dépassement de 2 adversaires…


C’est en 8ème position que Karine G. pose son vélo (sur indication de sa sœur qui ne cesse de l’encourager et de la shooter) et s’élance, ou plutôt tente de se lancer sur les 5km de course à pied… une allure modérée à faible qui, indubitablement permet à 5 retardataires de revenir sur elle. Bien incapable de se caler dans la foulée des unes ou des autres, Karine G. résiste et fait comme elle peut pour ne pas s’effondrer. Un renfort de choix à 400m de la ligne avec une Sophie qui endosse le rôle de coach permettra à son aînée de franchir la ligne s’en perdre davantage de temps ni de place au classement de l’épreuve.


Tout ce sprint, qui s’est couru sous la chaleur et les encouragements des membres de sa famille fut de nouveau un agréable moment. Un grand merci donc aux petits : Tom et Clémentine qui ont donné de la voix, aux sourires et regards de connivence de Martine, sa maman et au soutien indéfectible de sa tiote sœur Sophie ! Une « victoire » partagée avec 4 supporters de 1er rang  pour finalement se rassurer sur de nombreux points avant les prochaines échéances d'une saison encore riche...




résultats :

* Karine GRENON : 1h38'58'' - Scratch : 121/195 - féminine: 14/51 - SEF  : 4/24




        *** Duathlon inversé pour Marco... sur le semi de Phalempin            voir les photos


C’est dimanche matin… donc vélo ! oui mais, voilà…aujourd’hui c’est aussi jour de course avec le fameux semi-martahon de Phalempin ! Puisqu’entre les deux son cœur balance, Marco a décidé de ne pas se priver de l’un pour faire l’autre alors ce sera vélo-càp-vélo et picétou !

 

C’est que notre recrue commence à prendre goût au multi-enchaînement, et courir pour courir, ça a de moins en moins d’intérêt ! En revanche, rouler puis courir, là y’a de quoi se faire plaisir… Ajoutez-y un retour sur le biclou et vous serrez au summum du bonheur ! ^^


En plus, et pour ne rien gâcher à la bonne humeur du jour, Sébastien, qui est resté dans le coin pour le week-end fera l’aller avec lui avant de poursuivre sa sortie vélo. Nos 2 compères, qui s’entendent comme larrons en foire, font route ensemble à une allure soutenue de près de 30km/h de moyenne : idéale pour mettre notre seul engagé sur la compétition du jour en bonnes conditions pour la suite à venir.

 

Arrivés sur site, Sébastien repart… Marco, qui a expliqué son projet à l’organisation confiera sa monture à la personne désignée avant de revêtir ses habits de lumière, qui feront forte impression tout au long du parcours, notre athlète ayant été abordé 3-4 fois au sujet de son club. Un beau porte-drapeau pour les Triatomic’s!!!


Marco, notre meilleur ambassadeur ?


Probablement, mais pas le seul… car une fois encore il faudra compter sur la présence de notre Président, venu faire la surprise à son unique sportif présent sur la course, en se positionnant à une dizaine de kilomètre de la ligne de départ, appareil de mitraille en bandoulière. Et, côté visibilité et port des couleurs, le photographe du club n’est pas en reste… veste au hibiscus sur le dos, le maire de Montigny-en-Gohelle, Monsieur Bruno YARD, qui officiait ce jour-là en qualité d’arbitre, n’a eu aucune difficulté à le repérer parmi la foule amassée dans les ruelles d'Attiches, et à saluer pendant (à l'arrière de la moto) et après la course les représentants du Triathlon Club. Comme quoi, un paysage fleuri ne laisse jamais indifférent ^^


Revenons à la course. Après un départ très très, très tranquille, au milieu du peuple, à une allure que Marco a su accepter (5’45/km c’est en deça de son endurance fondamentale lol) et conserver intelligemment jusqu’au 3ème kilomètre, il a desserré les freins pour réguler pendant les 18km restant à une allure moins psychologiquement traumatisante de 4’55/km. Selon ses propos, Marco ne courait pas, mais pilotait une mobylette ^^ … les réminiscences de son arrivée cyclo, à n’en pas douter ! De très bonnes sensations, aucune douleur à déplorer, ni même une once de fatigue... Il était bien notre Marco sur ce semi !


Côté organisation, rien à redire. Ambiance sympa, parcours sans difficulté, bons ravitos, bons bénévoles : le top, à refaire…


Et comme pour mêler le geste à ses pensées, Marco fera un petit numéro sous l’arche d’arrivée, qui lui donnera l’occasion de dédicacer sa course à sa structure d’accueil : le TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle sous le regard amusé de Jean-Pierre, qui immortalisera ce petit moment de gloire au micro de l’animateur.

 

Bravo Marco pour ta perf, ton état d’esprit et cette jolie dédicace !


Il ne te restait plus, après ça, qu’à donner quelques coups de pédales pour savourer enfin un repos bien mérité… puisque l’aller ne suffisait pas à ton bonheur, le retour vélo fut un bon moyen de décrasser, toujours à près de 30km/h de moyenne… mais cette fois avec le vent dans le nez ! ^^




résultats :

*
Marc CRETON : 1h46'28'' - Scratch : 889/2690 - SEM  : 362/779





20 juin 2017 : Que calor ! ... de la fournaise à la fraicheur du bassin        cérémonie OMS        session canoé-kayak

Une soirée annuelle à laquelle les Triatomic's participent avec enthousiasme :  l'assemblée générale de l'OMS. Comme chaque année, les sportifs sont mis à l'honneur et cette année, le bureau du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle a souhaité mettre sous les feux des projecteurs 3 nouvelles recrues...

... Ainsi, Jocelyn(e), Lucie et Sophie ont eu l'honneur de descendre les marches de l'ampithéâtre pour aller saluer la Présidente de l'OMS (Cécile GOFFART), le Maire (Bruno YARD) et l'adjoint au sport (Jean SALOME) et se voir remettre un petit présent. Si les raisons de leur nomination n'a pas été évoquée par la trésorière de l'OMS lors de cette reconnaissance publique, voici les raisons qui ont motivé le vote des membres du bureau pour élire ces 3 personnalités pour la saison 2016 - 2017 (argumentaire transmis à l'OMS) :

* Sophie PERLEIN

Dynamique, volontaire, souriante et d’humeur égale, Sophie est aujourd’hui l’une des athlètes les plus assidue aux entraînements… Parfaitement en phase avec la politique du Triathlon Club Montigny-en-Gohelle, elle a su, en quelques mois devenir l’un des piliers du Club. Sa présence en tant que compétitrice ou accompagnatrice sur les différentes épreuves démontre sa capacité à endosser les différents rôles qui lui sont confiés… tour à tour sportive ou préposée à la photo, elle accorde beaucoup d’intérêt aux évènements portés par les Triatomic’s.


* Lucie SAVARY

Une nymphe qui se transforme petit à petit en un joli papillon, voilà la perception qu’ont les Triatomic’s de cette jeune athlète venue nous rejoindre début septembre 2016. Aujourd’hui, et après 9 mois de découverte, à force de persévérance, Lucie brille par ses résultats prometteurs dans les différentes compétitions auxquelles elle participe avec enthousiasme. Mais malgré tout, elle n’oublie pas d’être pour le TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle un élément moteur, répondant toujours favorablement aux différentes sollicitations. Merci à elle pour son engagement à nos côtés


* Jocelyn BART

Ce footballeur et supporter invétéré du RC Lens nous a rejoint en fin de saison l’année passée. Depuis, il ne cesse de participer aux différentes épreuves du calendrier pour représenter le Club. À son actif, quelques belles places d’honneur sur les épreuves combinées (triathlon essentiellement), 1 podium (en aquathlon) et une première belle performance individuelle sur marathon, à Vannes, en moins de 4h… dans l’optique d’un premier Ironman peut être ?

Hormis le côté sportif affirmé, Jocelyn est un excellent partenaire d’entraînement et un Triatomic’s à part entière qui sait communiquer sa joie de vivre ! Une belle rencontre pour le collectif qui peut compter sur un athlète concerné par l’avenir du club et ses adhérents !



Lors de cette assemblée, Christian a laissé sa place à Gepeto, en qualité de membre du comité directeur de l'OMS. Une nouvelle mission pour notre Président.


Vers 20h, tous les sportifs et membres d'association se sont retrouvés autour du verre de l'amitié, un rafraichissement bien accueilli dans cette fournaise ^^. Les Triatomic's, dont la séance nautique avait été maintenue ne se sont pas attardés... Ils ont filé sur le bassin pour finir cette soirée dans le bleu lagon de la piscine Jules Verne de Montigny-en-Gohelle pour une session détente et découverte du canoé-kayak... Un peu de fractionné et de PPG sans s'en rendre compte : voilà le programme qui leur était réservé !


Une fois encore, les Triatomic's ont passé une agréable soirée, ponctuée de sourires, de rires et de joie partagée !





 

18 juin 2017 : 4 drôles de dames sur l'Aquathlon S d'Halluin       voir les photos


Dimanche… Habituellement dédié à la sortie vélo hebdomadaire, celui-ci, sera l’occasion pour une petite délégation du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle de prendre part à une compétition rafraichissante dans le port de plaisance d’Halluin.


Un aquathlon en eau libre, voilà de quoi bien motiver la gente féminine du club en cette journée de canicule ! Car ce n’est pas 3, mais bien 4 filles aux hibiscus qui prendront le départ du format S. Ainsi, Lucie, Karine G. et Karine M. seront rejointes par Lisa. qui, comme sa mère il y a de ça un an à peine sur le triathlon des lacs à Troyes, braque, à son tour, un dossard pour avoir l’immense plaisir de barboter au milieu des péniches et courir dans le parc attenant … ^^


2 supporters de choix complètent la fine équipe : Ptit Bout et Alex, seul homme au milieu de ces drôles de dames… Tous deux feront l’impasse sur les 1000m nautique, mais parcourront plusieurs hectomètres d’un bout à l’autre du parcours pour shooter leurs copines d’entraînement…


Dans les faits, comment tout cela s’est-il passé ? Bien ! Comme d’habitude... Une fois de plus, les visages rayonnent et l’humeur est joyeuse. Le soleil et la chaleur donnent du baume au cœur à nos 4 nénettes qui récupèrent leur pack compétition.


L’installation dans le parc est devenu un rituel maitrisé et chacun procède à son marquage avant de rejoindre son emplacement. Le soleil, qui darde ses rayons rend le bitume aussi chaud qu’un tapis de braises… Seule solution : refroidir la zone en sacrifiant quelques centilitre d’eau pour pouvoir y poser les pieds. Karine G. se retrouve soudain collée à Ptit Lu’’, qui vient squat ter la flaque d’eau créée artificiellement devant l’emplacement n°33… Une fois tout le matériel (qui, pour un aquathlon se limite à un porte dossard, une casquette et des lunettes, plus éventuellement de quoi manger et s’hydrater en sortie d’eau) installé, extraction de la zone de transition à la mode « lézard saharien » pour écouter le briefing d’avant course sous les palmiers, hé hé !


Pour Lucie et Karine M. c’est aussi le moment choisi pour revêtir la combinaison néoprène. Karine G. et Lisa feront l’impasse… 1000m à 22°C, pas de quoi inquiéter nos 2 nouvelles nageuses au long cours (la veille elles ont bouclé avec succès les 5kms de l’Open Swim Stars de Paris).


Direction le port, mise à l’eau et quelques brasses d’approche pour rejoindre le départ. A peine arrivée sur zone que le gong retentit… les Triatomic’s, en queue de cortège sont un peu surprises par ce départ donné illico presto… Nos 4 filles débutent donc la compétition en étant hyper mal placées puisqu’elles ferment la marche… Ptit lu’’ n’aura même pas le temps de déclencher son chrono… en revanche, elle aura l'occasion de faire des bulles et d'éduquer un jeune homme plus enclin à lui grimper dessus qu'à nager... :) Devant, ça se chamaille aussi un peu… l’épreuve est qualificative pour les championnats de France d’aquathlon jeune alors les juniors et les cadets qui se sont alignés sont les plus beaux nageurs/coureurs de la ligne NPdC… et faut pas se leurrer, les Triatomic’s ne peuvent pas rivaliser. Du coup, elles nagent aussi vite que possible en espérant s’extraire des flots le moins loin possible des têtes d’affiche.


Dans l’ordre, Karine G. et Lisa sont les premières représentantes du club à chausser les baskets. Avec près de 4’ de retard, Ptit lu’’ et karine M. se glissent également dans leurs chaussures. Lisa, qui a perdu un peu de temps en transition avec ses lacets, reprend Karine G. après 300m de course. L’allure de la demoiselle est relevée et Karine G. ne peut décemment pas tenter de s’y accrocher, au risque d’exploser… elle laisse filer la miss qui fera un joli numéro en finissant au pied du podium dans la catégorie sénior ! Un grand bravo pour cette belle performance. Pour sa compatriote, le scénario habituel se réitère une fois de plus, et c’est donc un défilé de coureuses qui la passe au fil des kilomètres, malgré une allure de plus en plus rapide ^^. À l’arrière, Karine M. fait aussi une belle course et c’est seulement le lendemain que tout le monde en prendra conscience lorsque les résultats seront mis en ligne…Notre vétérane a décroché la 3ème place… Un podium donc mais aucune photo ni félicitations officielles puisque les Triatomic’s ont quitté la place avant la remise des prix…grrrrr ! On ne les y reprendra plus ! ^^ Félicitation donc Karine M. ! Quelle course ! Enfin, pour Ptit lu’’ aussi le bilan est positif ! Au-delà de l’enchainement 1000-5000, il y a le comportement de notre athlète et sa progression dans les disciplines multi-enchaînées ! Bravo ! Tout cet apprentissage finira par payer… Il paye déjà ^^


Une belle épreuve, une belle journée, une belle équipe, les Triatomic’s se sont fait plaisir !



résultats :

* Lisa CLAUSSMANN :
47'33''' - Scratch : 63/93 - SEF  : 4/8

* Karine GRENON :
51'40'' - Scratch : 76/93 - SEF  : 7/8

* Karine MIELET :
53'55'' - Scratch : 80/93 - VEF  : 3/6

* Lucie SAVARY :
1h02'32'' - Scratch : 90/93 - SEF  : 8/8

 





17 juin 2017 : Open Swim Stars de Paris ... ou comment relier Pantin à La Villette à la nage...         voir les photos


Aujourd’hui, le temps est superbe… la soirée s’annonce idyllique… et c’est comme les 1497 autres nageurs à s’être inscrits à l’Open Swim Stars Harmonie Mutuelle « Paris à la Nage » qu’Alexandre, Karine G., Karine M. et Lisa se retrouvent sur le Bassin de la Villette pour prendre part à l’épreuve « longue distance » de l’évènement : le 5km eau libre.


À 18h15, ils s’élanceront donc dans le canal de l’Ourcq depuis la place de la Pointe à Pantin à 5km de là pour un retour tout en glisse et en traction/propulsion vers le village « harmonie mutuelle » où s’effectue le retrait, non pas des dossards, mais des bonnets… hé hé !


Inspirée de « la Traversée de Paris à la nage », cette compétition de natation en eau libre, qui était une course populaire organisée de 1905 aux années 1940 a été remise au goût du jour, il y a trois ans de ça, par d’anciens nageurs.


Sous les bonnets et sous licence Triatomic’s, on retrouvera Lisa, Karine G. et Alexandre. Karine M. quant à elle jouera de l’objectif et optera pour une bonne paire de chaussures de rando, à l’instar de ses partenaires qui enfileront avec plus ou moins de facilité leur combinaison néoprène.


Une fois le sac compétition récupéré, le marquage effectué et la remise de la puce officialisée, il est temps de se rendre au point de départ. 5000m nous séparent de la ligne… sur une idée géniale de Karine M., les Triatomic’s feront l’impasse sur les navettes mises à disposition par l’organisation et opteront pour une balade en vélib le long du canal. Un triathlète ne se refait pas, et si l’occasion se présente de multi-enchaîner les épreuves : il y va avec enthousiasme !


Perchés sur les vélos parisiens, le quatuor empreinte la piste cyclable qui longe les bassins et se faufile au milieu de la foule et de la circulation. En guise de GPS : Alexandre… qui dépose le p’tit groupe à deux pas de la zone de départ.


Quai de Pantin… pas âme qui vive… hormis 3 secouristes qui font le pied de grue, sans réellement savoir où se dérouleront les festivités… Les Triatomic’s, dont la montre indique 3,6km décident de se rendre un peu en amont du bassin pour tenter de retrouver le village « départ » et son hypothétique barnum, arche et animation… Sans transition, c’est parti pour quelques hectomètres de marche… ballade bucolique vers les quartiers moins chics de Bobigny… Toujours sans trace d’une quelconque organisation, le doute s’installe et après s’être éloigné de plus d’1km du Bassin de Pantin, marche arrière toute. 


Finalement, c’est à 2 pas de la borne Vélib, à l’endroit même de la zone couverte par les secouristes qu’aura lieu la mise à l’eau… il est 17h15. Alex, Karine G. et Lisa s’équipent. Pas beaucoup d’ambiance, malgré les 500 nageurs. Certains nageront sans combinaison. L’eau du canal est annoncée à 24°C… Mais 5kms, autant assurer et les 3 représentants du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle privilégieront la flottabilité.


Passage sur le tapis de course pour activer la puce, puis c’est le grand saut… 500 nageurs ça fait du monde, nos 3 guerriers, qui n’ont pas envie de se bagarrer sur les premières coulées se place en queue de cortège… 3 coucous, 2 photos, 1 coup de trompe… et…


… dans le calme et dans un silence assourdissant (rien à voir avec les départs de triathlon), aucune  bousculade à déplorer, et une mise en action finalement toute en douceur et en souplesse : paisible quoi… et étonnant ! Les nageurs d’eau libre semblent être moins sauvages que la population de triathlètes que les hibiscus ont l’habitude de fréquenter !

La suite : 5000m (plus ou moins ^^ en fonction des trajectoires suivies) dans les eaux parisiennes… pour la limpidité on repassera… l’environnement est verdâtre et la visibilité limitée, tout au plus 40cm dans le milieu aquatique. Pour les contrôles visuels, les Triatomic’s et toute la horde engagés sur l’épreuve, font face au soleil couchant. Pas évident dans ces conditions de suivre une direction idéale. ZigZag land dans le canal de l’Ourcq ! ^^


Individuellement, chacun doit s’accommoder de quelques désagréments.


Pour Karine G. :

·       Hublot gauche noyé… impossible de résoudre le problème, malgré 2 écopages de fortune, c’est donc en mode « cyclope » qu’elle descendra les différents bassins. 

·       Lutte acharnée avec un énergumène (probablement un triathlète) pas très fairplay, qui, sans être capable de passer devant, s’acharnera pendant près de 400m à nager sur ses bras. Usée et fatiguée d’être cognée à chaque coulée, elle décide d’enclencher la rébellion : reprise de nage avec battement, virage serré côté gauche, positionnement dans l’axe de l’énervé et… largage en règle d’un rideau de bulles au nez, et à la barbe, de ce dernier… Issue victorieuse pour notre athlète qui ne sera plus chahutée jusqu’à la ligne d’arrivée.

·      2 grosses frayeurs sans conséquences avec en premier lieu, des nageurs, qui, pour assurer un contrôle visuel repassent en brasse et qui, de fait émergent de manière brutale des flots… surprenant, d’autant que dans la fraction de seconde ou l’œil est hors d’eau, l’apparition s’apparente volontiers à celle d’un mammifère marin. Dans un second temps, à quelques coups de bras de l’arrivée, une zone envahie d’algues et de plantes aquatiques font ressurgir quelques vieux démons. Sensation désagréable et un peu de temps perdu à se dégager de cette emprise végétale.

Pour Alexandre :

·       Masque embué, au point de ne pas profiter des abords du canal pourtant forts sympathiques… Par 2 fois, celui-ci sera trempé et replacé sur le visage de notre concurrent, qui finira par nager en faisant fi de ce désagrément.  

·         Rencontre inopinée avec une péniche évitée de justesse… tenir la corde a du bon, mais peut s’avérer dangereux. Heureusement que notre triathlète, qui nageait à 3-4m de la berge a relevé la tête au bon moment !

·         Un moment de solitude vite oublié après une erreur de trajectoire qui aurait pu lui faire perdre beaucoup de temps et d’énergie. A suivre la berge, il a failli quitter le parcours pour s’engouffrer dans un autre bras du canal… La encore, l’observation a permis de rectifier le tir. Une erreur vite corrigée ! ouf !

Pour Lisa :

·        Des lunettes récalcitrantes également, qui ne cesseront d’ennuyer notre benjamine. Entre la buée et les inondations des hublots, pour la miss c’est le combo des emm***des ! mais vaille que vaille, malgré ces petits déboires, l’affichage de la montre est encore lisible alors tout va pour le mieux. Bien que les trajectoires soient approximatives, au regard de sa vue défaillante et du soleil rasant, la distance parcourue sera conforme à celle annoncée par l’organisation.

·        Pour la partie « cohabitation » elle rapportera quelques chocs à l’issue de sa nautique. Contrairement à ses copains d’(in)fortune, c’est surtout au démarrage et au passage des bouées qu’elle devra jouer des coudes pour se frayer un chemin. L’apprentissage est parfois musclé… la leçon aura duré 5km ^^

·        Tout comme Karine, elle passera aussi dans la zone envahie d’algues et perdra de précieuses secondes en traçant au large, pour s’en extraire… elle relèvera le museau juste à temps pour s’apercevoir de son erreur et remettre le cap à l’est pour aller taper de toutes ses forces sur la planche d’arrivée : une particularité assez fun de la nage en eau libre pour valider son franchissement ! ^^

 

Tous les Triatomic’s engagés sur cette épreuve au long court ont émergés des flots contents et ravis de cette première expérience en eau libre. Le cadre exceptionnel, les prestations offertes aux athlètes (si l’on passe sous silence l’équipement de la zone « bassin de Pantin »), le défi que cela représente, la performance réalisée par chacun d’eux  et la présence de Camille LACOURT, ont fait de cette journée un moment inoubliable… immortalisée par Karine M. qui a parcouru pas moins de 9km sur les berges en cette chaude soirée, appareil photo à la main.


 



Résultats :


·         * Karine GRENON : 1h25’37’’ – scratch : 250/490 – F31/40 : 10/28

·         * Alexandre TIERS : 1h28’28’’ – scratch : 299/490 – H51/60 : 33/51

·         * Lisa CLAUSSMAN : 1h30’40’’ – scratch : 320/490 – F18/30 : 29/39

 





14 juin 2017 : une perche à selfie... et c'est parti !!!      voir les photos

La veille, les Triatomic's ont pu découvrir leurs nouveaux équipements... alors forcément, le lendemain c'était le défilé des hibiscus... Pour le cadre : le bois de Florimont et en guise de "podium" : le chemin de halage qui longe le canal.  Côté accessoires : 2 VTT et pour le thème du défilé : un Run&Bike multi-"joueurs" pour un peu moins de 10kms en endurance découpé selon un fractionnement astucieux : 10' pédestre - 2' récup vélo...

Et c'est donc sous la chaleur, mais toujours dans la bonne humeur que le groupe, qui arborait fièrement ses couleurs, a passé un super moment ou sportivité et convivialité ont pu être immortalisés via le smartphone accroché au bout de la perche à selfie... A refaire ! ^^





13 juin 2017 : les Triatomic's reçoivent (enfin) leurs équipements dans la bonne humeur, comme toujours         lire la BD       voir les planches de la BD      voir les photos

Avec plus d'un mois de retard sur la date de livraison annoncée, les nouveaux équipements (M9) sont enfin arrivés à destination et c'est le Président en personne qui a remis les collections aux adhérents présents ce soir là... Joie, essayage, rires et billevesées ont ponctuées cette soirée haute en couleur.

Notons, que l'OMS (l'Office Municipal des Sport de Montigny-en-Gohelle) qui a contribué au renouvellement des tenues des Triathlètes pourra constater que l'édition 2017 porte le nouveau logo de la ville. Les modifications n'ayant pas entraîné de sur-coûts, les Triatomic's en ont profité pour y faire apposer, sur leurs séants, l'adresse de leur site internet, celui-là même sur lequel,  vous, supporter de la première heure ou curieux, surfez actuellement. :) Après tout, il n'y a pas de mauvais support pour communiquer ! ^^

Dorénavant TOUT le collectif pourra déambuler dans le parc à vélo et ses abords  dans leurs belles tenues turquoises aux hibiscus mêlés d'atomes... et pour retranscrire un temps soit peu l'ambiance de cette douce soirée de juin, pour l'occasion, une "bande dessinée" vient en dessiner les contours... Bonne lecture !






10  juin 2017 : Karine G. endosse le rôle de « minor » sur le Triathlon M de Fourmies         voir les photos

 

Support des championnats régionaux adulte de Triathlon, l’épreuve qui se déroule tout autour de l’étang des moines est la destination choisie par Karine G. pour passer son samedi après-midi dans un environnement verdoyant et vallonné en compagnie de Gepeto, qui assurera la partie reportage photographique, comme bien souvent.


Quand les uniques représentants du Triathlon Club Montigny-en-Gohelle arrivent sur zone, la fourmilière ne grouille pas encore… il est relativement tôt et le retrait du package « course » s’effectue en moins de temps qu’il n’en faut pour siffler une bouteille de Chimay… ^^


Le président de la ligue, profite de cette accalmie pour venir saluer les hibiscus et échanger quelques mots. Le moment est plaisant, la détente qui précède naturellement le top départ fera bientôt place à une tension palpable… chaque compétiteurs libérant de nombreuses phéromones (plaisir, angoisses, volonté, stress, envie, …) qui seront captées par certain(e)s… Heureusement, Karine, dépourvue d’antennes et surtout pas véritablement impliquée dans le conquête du titre régional pour sa catégorie d’âge, ne ressentira pas franchement cette « énergie » au sein de la colonie.


Les préparatifs se dérouleront sans encombre et le vélo sera installé dans le parc selon une mécanique aujourd’hui parfaitement huilée. Quelques longueurs en priant que l’étang des moines soit à bonne température (et c’est le cas avec 21°C annoncé)  et les ‘’reines’’ du jour (qui seront titrées à l'issue de l'épreuve) ainsi que les différentes castes d’ouvrières sont appelés pour le briefing.


Pour la nautique : 2 boucles de 700m avec sortie australienne, dans le sens horaire. Pas de quoi perturber notre représentante qui ira se placer sur la ligne au milieu des autres « soldates » du jour. La bataille ne fait pas encore rage qu’elle devra toutefois esquiver un jet d’acide formique délivré par un « goujat », se croyant plus légitime à être à cette place que sa concurrente qu’il souhaitait voir partir au large… Karine G. calmera les ardeurs de son adversaire en annonçant 1’40’’ au 100m… Assez pour lui visiblement, puisqu’il fermera une bonne fois pour toutes ses mandibules jusqu’au coup de sifflet…


Comme depuis maintenant quelques temps, lorsque le départ est donné, Karine se met en retrait. La machine à laver en mode essorage, très peu pour elle, et encore moins aujourd’hui avec sa 920XT qui ne possède plus de bracelet et qui est maintenue avec quelques élastiques de fortune. Le groupe de nageurs s’éloigne de quelques mètres, Karine pousse au mur et se mêle (enfin) à la bagarre en prenant bien soin d’aller chercher son détracteur d’avant course, et de lui passer dessus afin de lui donner une petite leçon d’humilité ! Bonnet jaune pour lui, bonnet rouge pour elle, Karine passe en 3 temps respi gauche afin de croiser le regard de ce malotru, puis le laisse se débattre dans son bouillon… ^^ sur la partie nautique tout au moins, elle ne le reverra plus !


Pas de grosses difficultés, une sortie australienne bien négociée, 2X700m nagé en 21’25’’ sans envoyer du pâté : ça va… transition correcte, et une annonce micro qui permet à Karine de savoir qu’elle est la 4ème féminine à quitter le parc… cool !


Mais le parcours vélo n’est pas à son avantage. La succession de bosses l’a fait rétrograder de 2-3 places. Toutefois sur certaines portions l’aéro est de mise et les pignons tout en bas sur la plaque aussi !!! Du pur bonheur ! 49.7km/h en pointe de vitesse et quelques belles séquences la rassure. Le vélo : ça gère ! ^^ retour au parc, Karine a perdu 3 places :(… et meurt de soif…


Il reste 10km… un arrêt s’impose au stand ravitaillement, s’hydrater, s’hydrater , s’hydrater… 4 gobelets dans le jabot, 3 sur la casquette, 2 pour rafraichir la trifonction : c’était l’instant « diapause » !!! Mais il est temps de repartir à l’assaut du parcours en forêt qui s’annonce ardu et accidenté… effectivement, ce n’est pas une piste de bowling ! ça monte, ça descend, ça remonte, ça monte encore, ça descend légèrement pour mieux remonter : pfiou ! Pour autant, et bien que l’allure ne soit TOUJOURS pas satisfaisante, les 2 boucles sont parcourues avec enthousiasme. Bien évidemment, les concurrentes profiteront de cette faiblesse bien ancrée pour reléguer Karine dans les bas fond du classement et devenir, en ce jour, minor des triathlètes régionales (hihi), mais peu importe, ce qu’elle est venue chercher, elle l’a trouvé ! ^^


Bravo à elle pour avoir passée la finish line sans bobo et à Gepeto pour la couverture médiatique, une fois encore, sans faille !



résultats :

* Karine GRENON :
2h56'06'' - Scratch : 101/122 - féminine: 10/11 - SEF  : 5/6





4  juin 2017 : canicross d’Arleux     voir les photos

 

Le lendemain du triathlon de Bray-Dunes, Karine G. avait décidé d’aller faire un petit décrassage en compagnie de son fidèle compagnon Elyck’Sir en participant au canicross court (2km) d’Arleux. Bien que le ciel soit menaçant et chargé de cumulo nimbus, c’est sous une chaleur écrasante que le binôme maitre-chien se retrouve vers 11h30 sur l’évènement canin organisé par l’A.S.L.A. guidés par les aboiements des quadripèdes. Avec cette température, les labradors, husky, et autres chiens de montagne s’ébrouent joyeusement dans les bassins d’eau laissés à leur convenance. Elyck, lui ne voudra même pas y mettre une patte… n’ait pas amphibie-dog qui veut ! ^^


Récupération du dossard, passage vétérinaire : ckeck in OK ! Dossard 255 pour le duo. Le départ sera donné à 12h30 ; il sera individuel et les participants s’élanceront au start du chronométreur toutes les 15’’… Dans le sas, la tension monte. Elyck vocalise, il commence à se faire au rituel des épreuves officielles. Plus calme et moins nerveux que les 2 compétitions précédentes, c’est un chien volontaire qui s’extrait des starting block. Oreilles rabattues, traction maximale, Karine s’accroche dans son baudrier pour suivre l’allure imposée par son partenaire qui rattrape 4 binômes partis devant… C’est que ça galope un lévrier !


Le parcours est peu accidenté mais réserve quelques passages techniques dont 2 fossés boueux qui donnent quelques frayeurs à Karine, pas sereine sur ses appuis défectueux. Mais aucune alerte, le duo poursuit son effort. L’allure est bonne… et le premier kilomètre est couvert en 5’10’’… 200m plus loin, isolé, Elyck coupe sa course et trottine à côté de Karine qui tente de relancer son cabochard de whippet qui, visiblement est plus motivé à rattraper ses congénères et à les déposer qu’à faire la course en tête… Par chance, ça revient derrière… 1 binôme, puis 2 et ça y est, Elyck repart à la chasse… mais la fatigue s’installe et la foulée des 2 Triatomic’s est moins souple… le Km restant est parcouru bien plus lentement mais la ligne d’arrivée est franchie langue pendante et sourire aux lèvres… 12’01 pour 2km170 à la garmin : pas si mal !^^  



résultat :

*
Elyck'Sir du HARAS de LEEM et Karine GRENON : 12'01" - scratch : 93/105 - catégorie : Senior : 57/64





03 juin 2017 : Bray-Dunes, LE triathlon en mer des Hauts de France !    voir les photos

Au loin …la mer du nord

 

Adossée au littoral

La foule défile dans un flot bruyant,

Entre remous et repos.

 

Sous le soleil

Renaissent les sourires.

Sur la digue,

Se brisent les souvenirs,

Rêves apaisants

Bercés par l’écume vibrante.

 

Chahuté par le vent,

Le temps n’est plus alors rien

Figé en une saison

Dont le sable est le témoin.

 

[Nadia Ben Slima, 2016]


 

Si l’on transpose avec l’expérience vécue par les Triatomic’s en ce samedi 3 juin 2017 du côté de Bray-Dunes, il ne manque, non pas quelques vers, mais la prose de chaque protagoniste d’une journée ensoleillées sur les Triathlon  formats XS et S pour dresser le plus beau tableau d’une épreuve salée…




Alors par ordre de franchissement de la ligne d'arrivée, voici leurs mots :



 * * * * * *    Jocelyn   * * * * * * 


La nautique… Avant le départ, sur la plage avec P'ti Bout et P'ti Lu", il y a cette curiosité qui me colle au corps et cette envie grandissante de vivre cette toute première expérience en mer. Pendant la phase aquatique, comme d'habitude, "mais où elle est cette p**** de bouée ? Encore tout ça ?!?! Allez… on pose sa nage tranquille et on avance ....". Après quelques gorgées d'eau salée, je ne suis pas mécontent de rejoindre le sable chaud et suis surpris de voir Lucie et Sophie juste devant moi.


La T1… mais qu'il est loin cet escalier… 640 m entre la sortie d'eau et le parc à vélo : ce Triathlon se transforme en Tri-duathlon !!!


La partie cyclo…De très bonnes sensations, motivé et heureux de remonter des concurrents. Juste après le turning de la mi-course, je suis content de croiser Lucie qui fait visiblement une belle performance !!! Malgré ce scénario idyllique, j’accuse un peu le coup lorsque je me fait dépasser par une demoiselle juste avant de rejoindre le parc à vélo… Toutefois, je m'applique pour assurer une T2 de qualité et décide donc de me caler sur son allure sans drafter tout en retirant calmement mes chaussures pour la reprendre sur la CAP... je n’apprécie que très moyennement de me faire griller dans les finish ... :)


La T2…plutôt réussie, une chaussure un peu récalcitrante à enfiler mais je perds peu de temps et sors dans la foulée de la jeune dame qui a "osé" me dépasser ! hé hé


La course à pied…Quelques foulées et voila l'outrage réparé :). Reste à gérer la course, à priori 2 petites difficultés : le faux plat du début de course et le passage "nature" dans les dunes. Le faux plat est une formalité, en revanche la promenade dans les dunes n'est pas de tout repos. Entre les montées, les passages étroits, le sable, les racines ... ce Tri-duathlon se transforme en Tri-cross-duathlon !!!


Finalement, je gère bien ce passage et à l'entrée de la dernière ligne droite je vois une nouvelle triathlète qui a décidé de me croquer ... Je la laisse se rapprocher pour lui donner un peu d'espoir et surtout préserver mes forces pour mettre un dernier coup d'accélérateur dans les ultimes 200 m. Je franchis la ligne en 46:36 et n'oublie pas de faire un beau sourire à ma "chasseuse" tout en la félicitant pour cette belle fin de course.


Une fois la ligne franchie, je suis un peu inquiet pour Sophie… je ne l'ai pas vu sur la partie vélo et Alex me confirme qu'elle est bien partie ... les inquiétudes disparaissent quand elle apparait dans le parc (alors qu'il n'y avait plus de vélo en course selon l'organisation .... un peu "médiocre" pour le coup l'organisation). J'ai comme un doute, j'ai peur qu'elle abandonne, mais je la vois enfiler ses baskets et prendre le départ de la CAP. Là, elle m'a rendu fier, c'est ça le Triatomic's spirit : on a le droit d'en ch*** mais pas de renoncer !


Conclusion… Ce fut une belle première expérience avec comme seul petit regret de n'être pas resté sous la barre des 45 minutes :)




 * * * * * *    Ptit Lu"   * * * * * * 


Alors… Tout a commencé avec une bonne et belle grosse angoisse relative à cette fameuse nautique en mer mais, avec la magie du triathlon, une fois au milieu des vagues tout s’est plutôt bien passé, si l’on oublie l’épisode malheureux ou un athlète m’a quasi-noyé…


La suite ? Une longue transition à cause de la marée basse où j’ai pu m’assurer qu’il était vraiment difficile de courir dans le sable… ^^


Sur la T1, je suis surtout très contente d’avoir réussi ma montée vélo et suis, après coup, ravie d’avoir suivi le conseil de Karine G. en essayant… Sur le parcours vélo, j’imprime une bonne allure et je prends plus d’assurance. Le seul couac, c’est d’avoir perdu mon bidon (heureusement récupéré par ma moitié ^^) et de me sentir moins à mon aise dans les portions descendantes… mais je reste volontaire et j’ai essayé…


Lors de la T2 j’étais un peu perdue… ne sachant plus par quel bout commencer. ^^


Une fois dépêtré de ce micmac, en route pour la course à pied… difficile comme bien souvent ! Après une longue montée et une glissade dans les dunes, place au retour vers l'arche. Et hop c’est fini.


Dans l'ensemble je suis satisfaite de mon triathlon en mer. Vivement que je progresse sur la partie pédestre pour ne pas voir l’avance prise sur la partie cycliste fondre comme neige au soleil au fil des hectomètres passés dans mes baskets…




 * * * * * *    Ptit Bout   * * * * * * 


Résumer un XS en faisant référence à un film où Tom Hanks incarne Chuck Nolland, un cadre de la FEDEX, qui s’échoue sur une île déserte, c’est le tour de force de notre P’tit bout, qui publiera : « ''Seul au monde'', pour certain c’est avec leur ballon… et pour d’autres, comme moi, c’est avec leur vélo ^^ »




 * * * * * *    Alex   * * * * * * 


... qui avait déjà fait le Sprint Open de Bray-Dunes sans être licencié d'un club de triathlon en 2009, ne peut s’empêcher de comparer ses deux performances…


« Bon, le bilan, 7 ans après : Une nautique faite dans une mer qui chahutait un peu quand même, et dans le sens inverse de la première fois (Contre courant ?), une sortie d'eau à marée basse, ce qui oblige à remonter toute la plage en courant dans le sable. Un parcours vélo fait à un peu plus de 31km/h de moyenne, avec un vent qu'il n'y avait pas non plus en 2009 (les vagues et le vent... il doit y avoir une relation de cause à effet); et une course à pied à 5'30" de moyenne, tout ça pour un temps de 1h32'44. La montre pourrait faire croire à une régression mais les conditions météo ont dû jouer en ma défaveur. Au final, un peu déçu par ce chrono mais c'était une belle journée passée avec le club. »




 * * * * * *    Karine G.   * * * * * * 


Une mer annoncée calme à peu agitée, on a eu l’droit à une mer plutôt bien agitée… ^^ mais les vagues, moi, ça m’amuse alors pas de gros problème hormis une bouée qui joue à cache-cache dans les creux mais comme souvent je dois avoir une balise GPS intégrée parce qu’à 150m de cette dernière, je suis pile dans l’axe. Pas beaucoup de chahut avec le reste du groupe d’hommes grenouille mais une combi récalcitrante qui me stop sur la plage… la plage… parlons-en… vu le marnage de cette belle journée ensoleillée, ma T1 a du commencer du côté de Douvres… Au regard du temps passé à cavaler, trottiner, marcher, ramper dans le sable, j’ai eu l’occasion de devenir bilingue anglophone. Bref, après cette lente agonie, le parc, une transition « peu mieux faire », mais une montée vélo assurée. Une jolie moyenne sur les prolongateurs, quelques douleurs lombaires mais globalement un vélo satisfaisant. Une descente vélo « pas mal du tout » et une course à pied qui n’en finit pas… mais pas de souffrance spécifique, juste une allure très peu soutenue… qui vient sanctionner la performance du jour… affaire à suivre…




* * * * * *    Lisa   * * * * * *


C’est mon deuxième triathlon en eau libre, mais mon premier en mer. J’essaie de trouver un endroit sur la ligne de départ où il n’y a pas trop de monde pour limiter la bousculade du départ. Nous sommes quelques 260 bonnets verts à nous lancer vers l’horizon au coup de klaxon. J’avance péniblement contre les vagues jusqu’à la bouée rouge qui marque le début des 750 mètres à parcourir.

Une fois allongée dans l’eau, je lance les bras en m’efforçant de contrôler le stress. La respiration, c’est la clef. J’arrive à la première bouée sans m’être pris de coups, maigre soulagement malgré la cohue qui tente, comme moi, de contourner l’obstacle.

À chacun de trouver sa place et son rythme maintenant que nous sommes lancés. L’avantage du débutant, c’est de n’avoir aucun point de comparaison quant à la hauteur des vagues ou la violence de celles-ci, ce qui permet de se débattre en gardant le moral.  Le parcours se déroule sans difficultés majeures : en dehors du rythme à trouver et des contrôles visuels réguliers, j’avance.

 

Aller au large pour nager 750 mètres c’est bien, mais en revenir c’est mieux. Et c’est plus difficile. Me rappelant des conseils du coach, je nage jusqu’à ce que mes mains caressent le sable, une technique que je juge efficace puisque j’avance sans me fatiguer au même rythme que mon voisin qui, lui, marche. Petites jambes et grosses vagues auront suffi à me décourager de l’imiter.

Nager, c’est définitivement ce que je préfère mais on m’y arrache toujours trop vite. Il est déjà l’heure d’ôter la combinaison. J’hésite : m’asseoir dans l’eau comme certains ou marcher dessus comme personne ? Je préfère la deuxième solution avant de courir vers le parc à vélo...situé à plus de 500 mètres (à vue de nez, sans lunettes, le cœur battant) de notre sortie d’eau.

Une fois arrivée, je pose la combinaison sur la rambarde, ôte une partie du sable qui colle encore à mes pieds et enfile le casque avant de repartir.

 

« Le pire peut commencer », me surprends-je à penser, avant de me raviser : « je roule mieux que la dernière fois ! ». Seulement, voilà : j’avais oublié que le vent pouvait être de dos ou de face, à l’aller ou au retour. En l’occurrence, j’ai été rattrapée par des bourrasques à partir du 14ème kilomètre, exactement quand le moral commençait à flancher. Débutante et doublée par des cyclistes, il m’aura fallu tenir bon face au vent autant que face à ces, certes légers, découragements.

En conclusion, ce ne fut pas une partie de plaisir mais j’ai fini les 24km en 58minutes, soit à une vitesse moyenne (inespérée) de 25km/h.

 

Un peu déboussolée par cette heure passée sur mon vélo, je m’empresse de rentrer dans le parc où je retrouve presque autant de vélos posés que lorsque j’en suis partie. J’enlève mon casque, peine à glisser un gel dans mon porte-dossard avant de repartir. J’abandonne le gel de bon cœur mais regrette quelques mètres plus loin de ne pas avoir bu. Les 5km vont être longs…

 

Cette fois-ci, je m’étais promis de ne pas être surprise par les horribles sensations dans les jambes après le vélo. Pas de douleurs dans les cuisses ni les mollets mais bel et bien une crampe aux fesses…assez désagréable pour accélérer. Je pars vite et me surprends à ne rencontrer (presque) aucune difficulté au niveau du souffle. Ma bouche est sèche et mon coccyx crie, mais le reste du corps est fonctionnel.

Le parcours en lui-même est agréable : deux boucles, avec à chaque fois un peu de goudron, un peu de chemin et un peu de sable. Le temps passe ainsi plus vite ! Je ralentis cependant dès la première montée sur route, n’ayant pas pu tenir mon rythme initial sur plus de deux kilomètres. Tant pis, l’objectif étant de finir, je me recentre sur ce qu’il me reste à parcourir. Peut-être un peu trop puisque les Triatomic’s me taquineront en affirmant combien j’étais concentrée dans ma course malgré leurs frénétiques encouragements !

Je poursuis péniblement ma course pour la deuxième boucle, travaillant sur la patience et la focalisation sur le présent pour essayer d’oublier qu’il me reste encore 15 minutes à courir. Quand, enfin, j’arrive au tournant et vois les vestes turquoise, je sais que la ligne d’arrivée est proche. J’accélère un peu plus au son des encouragements avant d’apercevoir le chrono : 1h49. Moins d’1h50, était-ce un objectif ? Aucune idée. J’ai fini mon premier triathlon S et c’est déjà pas mal. Une chose est sûre, c’est que j’y reviendrai.





résultats :

sur le XS :
* Jocelyn BART : 46'35'' - scratch : 25/49 - VEM: 4/10
* Lucie SAVARY : 55'07'' - Scratch : 45/49 - SEF  : 4/6
* Sophie PERLEIN : 1h09'13'' - Scratch : 49/49 - SEF  : 6/6

sur le S :
* Alexandre TIERS : 1h32'44'' - Scratch : 133/266 - VEM  : 67/124
* Karine GRENON :
1h45'37'' - Scratch : 214/266 - SEF  : 14/26
* Lisa CLAUSSMANN : 1h49'13''
- Scratch : 223/266 - SEF  : 17/26





31 mai 2017 : un "drone" d'entrainement ...        voir la vidéo et les photos    

Entrainement course à pied au Stade Pierre de Coubertin. Cela faisait un petit moment que les Triatomic's n'avaient pas foulé le schiste de la piste du Stade de Coubertin, les sorties extérieures à Florimont ou libres ayant été privilégiées dans les semaines précédentes.

Au programme, entrainement Triathlon et gainage !!!

Pour l'occasion, Ptit Bout, souffrante, officiera à la photo et Gepeto, le Président pilotera son tout nouveau drone.

Découvrez les moments immortalisés de cette séance d'entrainement dans notre album photos et vidéo .




28 mai 2017 : une belle équipe lors d'une belle journée en Picardie pour un CLM sprint          voir les photos     


Longueuil Sainte-Marie… une fois encore, les Triatomic’s seront de la partie et, cette année, il faudra compter sur le soleil ! Le convoi se composera de 4 voitures et véhiculera pas moins de 8 Triatomic’s et 5 accompagnants. Une belle délégation donc pour l’édition 2017 !


Une seule équipe prendra le départ. Elle sera composée de Jocelyn, Sébastien, Lucie, Sophie et Karine G. rattachée au dernier moment, les 2 participants ayant pris le départ des 100kms de Steenwerck ayant renoncés à s’aligner sur le format sprint par équipe avec cette dernière… un peu normal me direz-vous… ^^


Numéro 16 inscrits sur le biceps et le mollet, les 5 membres de l’équipe évolueront avec un bonnet jaune sur la tête, certains d’entre eux portant le numéro 26… allez comprendre ! ^^… mais avant le marquage, il faut récupérer le matériel…


De retour sur le parking, après avoir équipé les vélos, et avoir plus ou moins bien revêtu nos habits de lumière (l’épisode hilarant d’un Sébastien prévoyant une ouverture ventrale de la trifonction sera passé sous silence afin de préserver son aura auprès des autres membres du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle absents...), il est temps de rejoindre le parc et de faire valider les engins par le corps arbitral. Ces derniers ont encore les anciennes tenues sur le dos… et y’a pas à dire, ça impressionne toujours autant !


Photos de groupe, préparation, installation, ça y est, les Triatomic’s ont pris possession des lieux et les 5 vélos sont suspendus à la barre d’acier. Là encore, on passera sous silence le rappel de Gepeto à Karine G. pour qu’elle vienne récupérer ses chaussures de vélo… Le brieffing est réalisé dans la foulée. L’organisateur est très concis ^^ «respectez les consignes, bonne compétition» ouvrira et clôturera son discours. L’arbitre principal rappellera les règles élémentaires du CLM par équipe avant d’annoncer le départ de la première vague d’ici 5’… juste le temps pour les athlètes du club d’aller s’échauffer dans la zone réservée à cet effet.


L’eau est annoncée à 24°C… Karine G. nagera sans combi, c’est décidé ! Ses 4 partenaires préfèreront parcourir les 800m avec l’aide du néoprène. Sébastien, prévoyant, se badigeonnera, plus que de raison, de… crème hydratante… héééé oui… celle-ci est à base de vaseline…. alors !!! ^^ Décidément, Sébastien  nous fait un festival en cette chaude journée et a le mérite de détendre ses compagnons. Signalons que ce dernier ne porte pas de casquette… une cause possible à ces délires à répétition ? Jocelyn, lui, habituellement prédisposé à ce genre de gaffe, est plus calme ^^… Il sera observé lors de ses transitions, alors pour le moment il reste sérieux ! Mais c’était sans compter sur l’indiscrétion de Charlotte (la fille de Sébastien) en qualité de photographe, qui shootera certainement le plus beau moment de ce dimanche matin avec un Jocelyn, fier comme Artaban, dans sa combi, passée… à l’envers… ^^ les Triatomic’s ne sont pas franchement concentrés… heureusement les proches (et notamment Estelle, pour le cas qui nous occupe) sont là pour remédier à tous ces petits déboires d’amateurs, :) !


Le parcours nautique, modifié, ne laisse personne indifférent : Ptit Lu’’ qui devra mener le groupe s’inquiète de se perdre au milieu du lac. Quant à Sébastien… passons… ^^

Après une courte baignade d’échauffement, les 5 Triatomic’s se retrouvent dans la chambre d’appel. Puis le Speacker annonce l’équipe n°16… 3…2…1… en route !


La mise à l’eau est un peu fouillie, mais très vite les 5 coéquipiers s’organisent conformément aux préconisations… Ainsi Ptit lu’’ sera le navigateur en chef. Dans ses pieds, Ptit Bout, encore malade et affaiblie pourra compter sur l’aide de Sébastien qui n’hésitera pas à la ramener en cas de décrochage. Derrière, le binôme Jocelyn/Karine G. s’organisera de la même manière. 2 bouées et 400m plus tard, c’est déjà la sortie australienne. Ptit Bout y retourne au courage et se bat pour tenir le super rythme imprimé par Lucie qui fait une nautique au top ! Place aux bouées rouge. Une petite erreur de trajectoire vite rectifiée et après moins de 18’, les nageurs aux hibiscus émergent des flots.


La T1 est le moment choisi par l’équipe pour faire le point ! lol… presque 4’… le temps d’enfiler des mitaines pour notre gaillard à la peau fragile ^^… et hop, tout le monde en selle.


La partie cyclo n’est pas une partie de plaisir pour Ptit Bout qui lutte toujours avec ses anticorps pour tenir les 28km/h de moyenne… le groupe fait un peu l’élastique mais au fil des kilomètres réussi à trouver la bonne configuration pour rester ensemble… Les arbitres, qui tournent, ne peuvent que constater la bonne progression du train turquoise… qui chante à tue-tête lorsque, pour la première fois, Ptit Bout réussit à s’hydrater… pas seule certes, mais quand même… ^^

Fin des 20km, Jocelyn, qui gagne en assurance descendra de son vélo comme un vrai triathlète, en y laissant ses chaussures… grande classe !


Une T2 plus rapide, moins de 2’… pas si mal… En route pour les 5kms de Course à pied…


Devant Sébastien, Jocelyn et Karine G. Quelques mètres plus loin, Lucie et Sophie. Le trio coupera la ligne d’arrivée après 29’ d’effort. Les gars se relaieront pour apporter leur soutien à Karine G. qui n’est pas à la fête. Les filles, mettront un point d’honneur à franchir aussi la ligne d’arrivée. Jocelyn, en chevalier servant refera une boucle de plus pour les rejoindre et apporter son aide à Ptit Lu’’ qui aura presque été au-delà de ses limites … grrr…


1h34’55’’ : le temps officiel… un beau résultat collectif ^^ . Bravo à tous et merci aux supporters pour les nombreux encouragements !


Après ce sprint : place au ravitaillement ! Il fait chaud, les bulles (pour fêter les mamans présentent) sont – presque – fraîches et les barbecues jetables sont de sortie ! Apéritif en bonne et due forme puis c’est au tour des brochettes, merguez, poivrons grillé… l’après-midi s’écoule doucement… la détente est au menu de cette belle journée avec un interlude baignade avant d’attaquer le dessert.


Il est 16H00 lorsque les Triatomic’s et leurs proches quittent la base de Loisir, heureux et contents de leur journée ! A refaire…



résultats :

* Triatomic's 1 (Jocelyn BART / Karine GRENON / Sébastien MEYNCKENS / Sophie PERLEIN / Lucie SAVARY) : 1h34'55' - Scratch : 64/74 - Cat. Mixte  : 22/29





24 et 25 mai 2017 : la distance mythique des 100kms... pour Marco et Christian à Steenwerck        voir les photos   

Voilà, on y est, enfin... après 10 semaines de préparation spécifique, c'est le grand jour ! Il fait une chaleur à tomber du côté de Steenwerck... Il est 17h30 ce mercredi 24 mai, quand Christian, accompagné de Carole, Clément, Karine G. et Gepeto, retrouve Marco, accompagné de Guillaume (son frère), Katia (son épouse) et Serge (son beau-père) au cœur de la fourmilière, du côté de l'emplacement réservé au retrait des dossards... Une planche, 2 tréteaux, 4 cartons contenant des enveloppes elles-même garnies d'un dossard, d'un bon de départ et d'un badge plastifié réservé à l'accompagnant le cas échéant et... c'est tout ! L'organisation de la salle est un peu difficile à cerner, mais finalement nos 2 sportifs ont récupéré leurs numéros et sont donc prêts à en découdre... Le petit groupe quitte la chaleur étouffante du gymnase pour aller s'équiper à l'extérieur, et tenter de trouver un coin d'ombre ! ^^

Pour cette épopée au long court, et une première dans le palmarès du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle, 2 Triatomic's se sont inscrits: Christian, notre doyen et Marco, notre jeunot du nouveau cru. Si une quinzaine d'années séparent nos 2 athlètes, la même envie de parcourir ces 100kms les réunit. En garde fou, ils pourront compter sur Guillaume, ancien triathlète ayant déjà bouclé la distance Ironman en moins de 10h... Beau lièvre en perspective ! :)

Coté "accompagnant" (comprendre "cycliste dévoué corps et âme à son coureur pendant toute la durée de l'épreuve"), Christian sera associé à Karine G. Les frangins, eux, resteront en famille et c'est donc Katia et Serge qui enfourcheront les vélos pour ravitailler et subvenir aux besoins de Marco et Guillaume. A la photo, on retrouvera Gepeto. Aux encouragements, sur site, Christian pourra compter sur femme et enfant. Et pour tous les deux, les membres du club multiplieront les petites attentions par SMS !

Sur le 100km de Steenwerck on peut voir évoluer des coureurs "amateurs" aux côtés d'autres bien plus confirmés. Les deux catégories sont facilement identifiables dès lors que le duo coureur/cyclo est formé... En effet, pour ceux rodés à l'exercice, comme Marco et les siens qui ont fait de l'ascension un rendez-vous incontournable de la saison sportive, les vélos sont dotés de paniers et autres sacoches, dispose d'une assise confortable et d'un matériel adapté aux longues distances... contrairement à ceux dont l'amateurisme est poussé à son extrême avec un VTT dont les pneus sont foutus, et qui, pour transporter denrées et changes divers, ont du faire l'acquisition d'un sac a dos "souvenir" de 15l... la configuration du duo Christian/Karine G. ^^'

A 19h tapante, le départ est donné pour les 1060 furieux, qui tenteront de franchir la ligne après 100kms pour les plus téméraires, ou à l’issue de la première boucle (22km ou 37 km au choix) pour les plus raisonnables. La grande parade, d’une dizaine de kilomètre s’effectuera dans les rues de Steenwerck. On y croise un pirate, quelques goélettes et un flot de coureurs/marcheurs/randonneurs. Chaque participant a déposé son bulletin dans l’urne avant de prendre le départ, question de sécurité ! A présent, il est l’heure d’entamer cette grande aventure. La température est toujours implacable et les organismes risquent d’en souffrir…


Disséminé aux quatre coins de la bourgade, les objectifs du Président et de Karine G. sont braqués sur les 3 membres supportés par les Triatomic’s afin d’immortaliser ces instants. Le trio a décidé de partir prudemment. L’allure est souple, la foulée aérienne mais la chaleur commence à faire des dégâts au sein du peloton… Après seulement 4km de course, le 1er ravito situé sur la droite de la chaussée est dépassé par nos coureurs qui ne s’apercevront de cette erreur qu’en voyant le sol jonché de gobelets… Par chance, chacun d’eux porte son camel back… A la sortie du village, c’est la foire d’empoigne… le peloton s’est étiré, certes, mais les accompagnants, qui ont intégré le cortège, zigzaguent au milieu des coureurs, pour certains déjà émoussés par les conditions atmosphériques.


Katia et Serge ont rejoint la fraterie au km 7… quant à Christian, il devra patienter 2 km de plus avant de voir revenir Karine G. la tête dans le guidon, après avoir debrieffé de l’organisation avec Gepeto, Carole et Clément pour le reste de la nuit…


Remonter le flot de coureur n’est pas chose aisée mais le VTT se faufile et fait finalement la jonction au km 9 avec Marco et Guillaume qui se sont arrêtés pour satisfaire une envie pressante… Christian, lui, a pris le large. Après 3-4 photos du groupe (Marco, Guillaume, Katia et Serge) il faut poursuivre le cheminement afin de rejoindre le Triatomic’s isolé à 400m de là  ^^ 


Les retrouvailles, les premières émotions, les premiers échanges, les premiers ravito et bla et bla et bla… Les 2 échappés (Christian et Karine G.) sont bientôt rattrapés par les 4 poursuivants. S’en suit quelques kilomètres de pur plaisir. L’ambiance est détendue, les garçons sont heureux, tout va pour le mieux en ce début d’épreuve. Le circuit, annoncé comme plat par l’organisation propose quelques bosses qu’il faut apprendre à négocier pour s’économiser. Christian, novice, est attentif aux conseils de Marco et de son frère lors de ces passages « délicats ».  Mais évidemment, il fallait bien qu’un imprévu vienne animer le déroulé de ces premiers kilomètres… Crevaison ! Karine G. est victime d’une crevaison roue arrière… Steenwerck est à 2400m de là… Karine G. abandonne son binôme pour rejoindre au plus vite le village et réparer cette chambre à air.


Karine G. retrouve alors Carole, Clément et Gepeto qui attendent patiemment les coureurs à proximité de la salle des fêtes. Quelques photos de plus et place au dépannage. Les coureurs eux, poursuivent leur périple. Retour aux voitures pour les assistants qui ne disposent que d’une bombe anti-crevaison… l’éclat de verre, qui a transpercé le pneu, est retiré, la mousse est injectée… mais la chambre à air semble mal en point, la mousse étant expulsée à de multiples endroits… le gonflage avec une pompe à main est un échec… mais les assistants de « SOS VTT » ne s’avouent pas vaincu et trouvent un bon samaritain, qui vit à une centaine de mètres de là qui dispose d’un compresseur… Qui plus est, il fait aussi parti de l’organisation et plus précisément d’un des 13 membres du bureau de l’association qui organise l’évènement. Il faut croire que les Triatomic’s ont une bonne étoile qui veille sur eux ! ^^ Malheureusement, nouvel échec… et la sentence est irrévocable : le pneu et la chambre à air sont morts… impossible de repartir avec ce vélo là… il reste une seule solution : retourner chercher un autre VTT… on informe les coureurs de la situation. Christian demande à ce que Carole lui transmette du change et du ravitaillement solide le temps que Karine G. fasse l’aller-retour…


90km et 1h plus tard, il est minuit et Karine G. est de nouveau sur site avec un VTT en état de fonctionnement. Point étape du déroulement des festivités auprès de Carole qui va rejoindre ses pénates : tous les gars sont encore en course et ont attaqué leur deuxième boucle il y a de ça un peu moins d’une demie heure… C’est parti pour un CLM individuel VTT pour Karine G.


20’ plus tard, le binôme est reconstitué. Christian, qui avait un peu « sombré » avec l’apparition de la pénombre, retrouve le moral. Quand la lumière va : tout va ! Petit bilan après 40km de course : tout est ok, la seule difficulté rencontrée ayant été de courir dans le noir. Marco et Guillaume font la course en tête, toujours encadrés par Katia et Serge qui ont fait la navette auprès de Christian pour palier la défection de Karine G. durant 13km de course. 


C’est reparti… le marathon est avalé (pour les Triatomic’s) en moins de 5h30. Fin de la boucle rouge, puis enchaînement direct sur la boucle jaune. L’accompagnant profite du point de croisement pour retourner à la voiture chercher les vêtements secs, les boissons énergétiques et autres indispensables de course réclamés par le coureur. La nuit est tombée, mais la température est  toujours présente. A présent, seuls les aspirants 100 bornards sont encore en course. Les binômes sont dispersés et c’est à la lueur des frontales que les forçats du bitume continuent d’avancer un pas après l’autre.


Chemin faisant, c’est au 55ème kilomètre que Christian ressort de la zone de ravitaillement aux côtés de Marco et Guillaume. La démarche de Marco laisse présager le pire… « Ka, j’ai le bas du dos bloqué »… C’est en ces mots que Marco annonce la mauvaise nouvelle. Le quatuor est littéralement assommé… Guillaume tente de réconforter son jeune cadet… Karine G. tente de comprendre. Comment ? Où ? Quand ? Pas de chute, pas de mauvais geste, mais un dos récalcitrant depuis toujours qui a donné des signes de fatigue au ravitaillement précédent. L’ambiance, si joviale du début a laissé place à une atmosphère pesante. Marco se décidera finalement à aller voir le kine pour obtenir à minima un avis médical. En attendant le diagnostic, Christian part se restaurer. Les minutes s’égrainent doucement. Marco ressort. Sa silhouette ne nous donne aucun espoir et le verdict du Kine est sans appel : Marco souffre d’une lombalgie… l’histoire s’arrête donc là pour lui cette année… Marco ne cache pas sa déception en repensant à toute sa préparation et aux ambitions qu’il avait nourri jusque-là. Mais le travail effectué n’est pas perdu et comme le lui a si bien dit son frère : « Dorénavant, il faut se focaliser sur le prochain objectif, sans ressasser, sans amertume » et Marco l’a parfaitement compris puisque le lendemain c’est avec un « Reculer pour mieux sauter » qu’il commentera son statut facebook… Alors bon rétablissement Marco, tu l’as bien mérité ! La suite ? Dans quelques semaines… ^^


Christian court de nouveau. Unique rescapé du trio de base (Guillaume est rentré avec le ptit frère), il attaque la deuxième moitié de son long footing nocturne. Les pensées et les sujets de conversation vagabondent au fil des kilomètres. La nuit passe doucement. Le réconfort est apporté par les bénévoles sur les stands de ravitaillement qui usent de gentillesse et de sympathie à l’égard des coureurs. Au pointage intermédiaire, Christian est annoncé 113ème… oui d’accord mais sur combien ? on estime à a peu près 500 le nombre de participants engagés sur l’open 100Kms mais parmi ceux-là, ils faut décompter les « marcheurs / randonneurs »… Les calculs d’apothicaires n’aboutiront pas… ^^


Soudain, alors que Karine G. entame sa 27ème heure sans dormir, le soleil refait son apparition… un beau lever dans la brume. Très vite les rayons chauffent de nouveau les organismes ; il est temps d’en finir, au risque de terminer cette expérience brulés au 3ème degré ! ^^


Au petit matin, Carole et Clément sont de nouveau à proximité du point de croisement pour encourager Christian qui, une fois la dernière boucle parcourue en aura fini de ce 100km… il est 7h06… 13kms, encore 2h d’effort et il aura relevé le défi. C’est donc avec énergie et le cœur vaillant que le binôme s’élance à la poursuite de cette ligne jaune pour la 3ème et dernière fois. Karine G. qui roule depuis presque 10h sur un vélo trop grand commence à fatiguer et à ressentir des douleurs à la base du cou. Pour se reposer les cervicales, elle accueille avec bonheur les séquences « marche » de Christian et en profite pour cheminer à la droite de son compagnon, VTT à la main. Le manque de sommeil est cruel mais il faut encore tenir… 2h tout au plus. Christian ne lâche rien. Des petites douleurs aux chevilles et aux genoux apparaissent mais rien de dramatique. La fatigue musculaire a fait son apparition mais il reste peu de kilomètres. On immortalise le 95ème mais on loupera le 99ème, Christian ayant décidé d’aller jusqu'à la ligne d’arrivée en petites foulées…


A 200m de l’exploit, Christian retrouve son fils. Ils franchiront la ligne – ensemble - après 14h et 33 minutes d’effort ! Bravo Christian pour ce challenge relevé et ton attitude durant cette compétition hors norme ! Un mental d’acier, des jambes de feu et un résultat au top ! un seul mot : Bravo au finisher d’ultra que tu es devenu le 25 mai 2017 à 9h33, sous les applaudissements et la fierté de tes proches !



résultats :

*
Christian LABALETTE : 14h33'14'' pour 100km - Scratch 100km : 83/251 - Scratch OPEN : 83/476
* Marc CRETON : 6h27'42" pour 53,13km - Scratch 53,13km : 14/75 - Scratch OPEN : 332/476




8 mai 2017 : Nos jeunes filles à l'honneur sur le Triathlon "frisquet" d'Hénin-Beaumont...       voir les photos  

Brrrr... 8°C, du vent, de la pluie, une chaussée humide, un plan d'eau affichant 12°C à 1m de profondeur, ce matin, à Hénin-Beaumont, faut pas se le cacher : ça caille sévère ! Ce qui inquiète les Triatomic's, qui conservent malgré tout leurs sourires et leur bonne humeur.

Mais qui sont les joyeux furieux engagés sur les épreuves ?

Sur le XS (400 / 10 / 2.5) le Triathlon Club Montigny-en-Gohelle sera représenté par 4 athlètes qui disputeront ici leur tout premier triathlon en eau libre : un grand moment ! Du plus novice, au plus expérimenté dans la pratique du triple effort, il y aura Lisa, Marco, Ptit Bout et Ptit Lu". Sur le format S (750/20/5), les effectifs des hibiscus sont divisés par 2 mais la parité est respectée ! Et c'est Jocelyn et Karine M. qui tenteront l'aventure Héninoise.

Sur la rive et le bord de la chaussée, nos sportifs sont bien accompagnés ! Les supporters sont nombreux et réchauffent (au moins) les cœurs ! Parents, enfants, frères, sœurs, enfants, bref,  les familles sont au complet et bravent les intempéries pour encourager leurs proches respectifs et les membres arborant la tenue fleurie. On compte aussi parmi les accompagnants 75% du bureau avec le président Gepeto en qualité de photographe, mais aussi Carole (la trésorière) et Christian (le Vice-président) venus en voisins avec Clément qui participera à son premier duathlon sous les couleurs du Hénin Endurance Team, son club. 

C'est d'ailleurs ce dernier qui ouvrira le bal. Clément est porté, applaudi et encouragé par l'ensemble des Triatomic's présents, shooté par Gepeto et clôturera son épreuve malgré une chute à vélo ! Bravo Clément, ton club et tes parents peuvent être fier de toi ! ^^

Vient ensuite les épreuves adultes... Nos 4 fantastiques ont quelques difficultés à se jeter à l'eau... elle est fraîche... un é(chauffement) et quelques brasses plus tard, retour sur la terre ferme pour un départ groupé depuis la plage. Bonnets rose vissés sur la tête (au grand désespoir de Sophie ! ^^), au start, les participants plongent dans le lac... Lisa est la plus prompte à se frictionner avec le reste du peloton. Lucie et Sophie sont un peu en retrait mais sont tout de même exposées aux remous et au brassage des débuts de course. Marco, qui ne joue pas son va-tout sur la partie nautique, ferme la marche... Dans le bouillon, les coups pleuvent et les organismes souffrent. Lisa, qui devance ses partenaires d'entraînement est frigorifiée, tout comme le trio qui évoluent à quelques coulées de là. Marco ponctue ses mouvements de gorgorythmes et d'onomatopées qui surprennent nos 2 miss qui décident d'attendre leur compagnon d'infortune... Faire trempette en ce 8 mai n'est pas la meilleure idée de l'année mais après 400m revigorant, les Triatomic's sont tous, sans exception, en roue libre... Lisa s'est échappée, Lucie, comme à son habitude fume la transition, Sophie a perdu ses pieds et Marco est bien décidé à rattraper son retard. Le circuit, qui présente 2 épingles, un pont et des zones de relances est bien négocié par nos représentants. Lisa qui n'a pas le matériel le plus performant du parc réussit à rester devant et à contenir les attaques des concurrents qui voient passer, en revanche, un Marco en plein CLM individuel ! ^^ Lucie, dont le vélo à fait l'objet d'un examen approfondi de la part du corps arbitral lors du contrôle pré-course imprime un bon rythme et distance Sophie qui, malgré ses efforts, ne parvient pas à rouler aussi vite. S'extraient du parc à vélo, pieds congelés dans les baskets, dans l'ordre : Lisa, Marco, Lucie et Sophie. Le classement scratch des membres du club n'évoluera plus... Marco signe une très belle course à pied et franchit la ligne juste derrière Lisa qui aura réussi à conserver son avance. Lucie, pourchassée par Sophie en terminera à son tour et aura tout juste le temps de jeter un œil derrière pour apercevoir Ptit Bout clôturer son épreuve. Nos 4 triathlètes peuvent être fiers de leur performance, car, dans ces conditions difficiles, nos filles signent le podium sénior féminin et Marco décroche la médaille en chocolat dans sa catégorie d'âge ! Pour une première... quel résultat ! Bravo à tous les 4 ! Les Triatomic's ont brillé, grâce à vous, sur ce XS, en lieu et place du soleil! ^^

La suite ? On double la mise !!! avec le Sprint... La procession des hommes grenouilles, bonnets verts en guise de couvres chef, se dirige vers le départ situé de l'autre côté du lac de la ZAC du bord des eaux. Parmi eux, Jocelyn... Karine M. a renoncé à prendre le départ, la température de l'eau l'ayant dissuadé d'y plonger un orteil... Pour préserver la motivation de notre unique représentant, elle a omis de lui en parler... ^^ Pour Jocelyn, même punition ! Pas facile de crawler, les 750m qui prévoient une sortie à l'australienne, sont parcourus en crawl et en brasse. Mauvais moment à passer pour Jocelyn, qui vit un véritable calvaire... Cependant, il réussit à rejoindre le parc à vélo et à poursuivre sa compétition. C'est aussi à ce moment là qu'il apprendra le forfait de Karine M. ^^ Transi de froid mais motivé, il remonte quelques places sur la partie cycliste; Quand il pose enfin son vélo et qu'il saute dans ses baskets, c'est pour apprécier la chaleur d'une veste... il lui reste 5kms pour franchir à son tour l'arche d'arrivée et être finisher de cette édition particulièrement exigeante du Sprint individuel d'Hénin-Beaumont. Bravo Jocelyn ! 

Sur 6 Triatomic's engagés, 5 finishers et 1 DNS : plutôt pas mal au regard des nombreux forfaits et abandons constatés... Bravo à tous, vous avez représenté dignement les Triatomic's et probablement rendu très fiers vos proches ! Promis, le prochain sera plus chaud ! ^^ Un grand merci aux nombreux supporters qui ont joué un rôle déterminant pour chacun de nos athlètes ! Une belle victoire collective, couronnée par un podium 100% Triatomic's !



résultats :

sur le XS:
*
Lisa CLAUSSMAN : 46'40 - Scratch : 58/98 - SEF  : 1/3 - Fém : 23/35
* Marc CRETON : 47'20" - scratch : 81/98 - SEM: 4/7 - MAsc : 36/63
* Lucie SAVARY : 56'12" - Scratch : 81/98 - SEF  : 2/3 - Fém : 33/35
* Sophie PERLEIN : 56'19"- Scratch : 82/98 - SEF  : 3/3 - Fém : 34/35

sur le S:
* Jocelyn BART : 1h31'48" - Scratch : 189/236 - VEM  : 40/53 - Masc : 148/183
* Karine MIELET : DNS




1er mai 2017 : Maroilles, c'est pas d'la tarte !        voir les photos  

Nouvelle édition, nouveau challenge, nouvelle équipe !!!

En 2017, c'est Alex, Karine M. et Marco qui se rendront à Maroilles à vélo avant de prendre le départ du 20km en compagnie de Lisa et Pierre-Alexandre venus découvrir la distance. Une belle journée certes, mais venteuse...

Heureusement pour nos rouleurs, qui parcourront les 97kms en un peu plus de 3h, le vent est 3/4 favorable. Alex assure le train et profite de la ballade dominicale pour expliquer à Marco les "p'tits trucs et astuces" du parfait cycliste... Prises de relais, lecture du vent, braquets. Les kilomètres de la campagne avesnoise sont mis à profit pour une formation accélérée de l'une de nos recrue de l'année. Karine assure le boulot et étonne par son engagement et sa résistance. Pas de réelle difficulté sur cette première partie, tout au plus l'apparition de quelques douleurs dorsales inhérentes aux heures passées sur le biclou. Après quelques photos souvenirs et autres selfies, les rouleurs retrouvent nos jeunes coureurs et la supportrice du jour, Katia.

Récupération des dossards, ravitaillement, maroilles, 2h plus tard, le coup de feu retentit. Sur la ligne de départ : P-A dans le SAS des 1h20, Marco, Karine M. et Lisa, dans le sas des moins de 2h. Derrière l'objectif, Alex et pour donner de la voix, Katia !

Les conditions météo se maintiennent et permettent à nos représentants d'évoluer sereinement sur le parcours.

Pierre-Alexandre, ce phénomène :
Pour P-A, le rythme est élevé. 1h17, c'est le défi qu'il souhaite relever... il se cale à l'allure cible et ... ne relâchera jamais son effort. La côte ne se révèlera pas plus compliquée qu'un raidillon et sera négociée aussi rapidement que possible. 4km de faux plat descendant avant d'en finir ; P-A coupe l'arche d'arrivée après 1h17'44'' ! Un temps canon ! Bravo P-A, quelle performance !!! Hélas, et malgré sa place de 3ème dans la catégorie Espoir masculin, il ne montera pas sur le podium, seuls les 1ers de chaque catégorie ayant l'infime honneur de monter sur l'estrade... P-A n'en reste pas moins NOTRE Champion et pas besoin de podium pour saluer son chrono stratosphérique !

Marco, confirme sa bonne forme du moment :
Marco, en pleine préparation, ne devait en aucun cas lâcher les chevaux, mais se contenter d'apprécier les sensations post sortie cyclo en se basant sur une allure cible d'endurance douce... Eh beh ! Incroyable ! Pour une première tentative de multi-enchainement "long" vélo/course à pied, il avale Maroilles et son profil avec une aisance à faire pâlir les habitués de la discipline, et tout ça avec le pied sur le frein ! Marco en termine donc après 1h46'47'' de footing, frais comme un gardon... Il est d'ores et déjà prêt à affronter la distance Half Ironman (le deuxième défi de 2017 le concernant) et valide par la même occasion sa préparation pour son 100km... Chapeau l'artiste ! y'a plus qu'à... :)

Lisa, découvre et se régale:
Notre expatriée galloise est revenue en terre française, pour participer à sa première course d'endurance. 20km, Maroilles, elle n'a pas choisie la course la plus facile pour s'essayer sur la distance... L'impétuosité de la jeunesse à quelque chose de séduisant ^^. Et c'est donc tout sourire et avec l'envie de bien faire qu'elle s'élance aux côtés de ses aînés, Marco et Karine M. 20km, c'est mathématiquement 2x10kms... qu'il faut gérer un peu différemment. Lisa est concentrée mais réussira son pari et fera biper sa puce après 1h59'52". Un beau temps, inférieur à la barre fatidique des 2h, pour notre athlète. Et pour couronner le tout, Top 10 pour notre représentante dans sa catégorie d'âge (espoir féminin) ! Félicitation Lisa pour cette excellente performance.

Karine M. aime l'half ^^ :
... A tel point qu'elle roulera 97kms et divisera par 2 les 20kms de Maroilles... Il ne lui aura manqué que les 1900m de natation pour réaliser un multi-enchaînement triathlétique ! Une jolie sortie donc pour la doyenne des Triatomic's en ce jour.

Après ces résultats, place à la récupération ! ^^


 
Résultats :

* Pierre-Alexandre MASSET : 1h17'44" - Scratch : 50/3180 - ESM : 3/43
* Marc CRETON : 1h46'47" - Scratch : 1389/3180 - SEM : 550/928
* Lisa CLAUSSMAN : 1h59'52 - Scratch : 2299/3180 - ESF  : 6/13

    




23 avril 2017 : Ptit Lu' et Ptit Bout sur le Triathlon XS de Villeneuve d'Ascq  ...      voir les photos 

Villeneuve d'Ascq... on y retourne, mais cette fois c'est pour disputer un tri-a-thlon. Certes, la nautique se fait en piscine, mais dans le Nord, la première épreuve en eau libre se fait du côté d'Hénin Beaumont d'ici une quinzaine de jours... alors en attendant de revêtir la combinaison, il va falloir tremper les hibiscus dans l'eau chlorée une dernière fois avant l'ouverture des plans d'eau.

Seules P'tit Lu" et Ptit Bout sont inscrites sur le format XS. Les autres Triatomic's ont laissé filer le temps et leurs inscriptions n'a pu se faire... Tant pis, nos 2 représentantes auront le plaisir d'être bien entourées avec pas moins de 5 supporters qui ont fait le déplacement. Ainsi, Karine M., Lisa et Alex retrouvent Gepeto et Karine G. près du parc à vélo. Sophie et Lucie s'installent et découvrent ce nouvel environnement après avoir fait rouler leur bicyclette respective sur une partie du parcours qu'il faudra emprunter d'ici peu.

Le soleil et la chaleur sont présents, la route est sèche, les conditions semblent idéales pour cette première expérience. Les filles sont souriantes, l'humeur est au beau fixe, place à la compétition !

7 concurrentes par lignes d'eau, ça va bousculer dans les couloirs de nage. Nos 2 miss, qui arborent fièrement les nouveaux bonnets, sont prêtes à en découdre. Les supporters, sont perchés et suivront les 300m de natation depuis les tribunes aériennes... Le départ est donné dans un bouillon sans nom. Ptit Bout part au combat, P'tit Lu" aussi... ^^ Bien décidées à faire une belle séquence, elles tentent de s'imposer. Bien sûr, quelques concurrentes sont recouvertes d'écailles et possèdent des branchies, mais les Triatomic's, après une sortie de bassin comme elles aiment bien (hé hé), s'extraient de la piscine en bonne position et partent rechercher leur monture d'alu pour la suite du programme de ce dimanche après midi.

La transition, similaire pour chacune de nos vedettes du jour est une formalité. Ptit Bout, se fait "harponner" pour sa conduite de vélo :) , se ressaisit puis s'en va,  suivie par P'tit Lu" qui grimpe sur son vélo avec une dextérité exemplaire ! Si il y en a une qui a bien compris l'intérêt de grapiller les secondes précieuses, c'est bien elle !

En route pour 8km de vélo sur un parcours plus roulant que les années précédentes, selon l'organisation. A cet exercice, Ptit Bout se démène et roule aussi vite que possible afin de relever le défi de maintenir une allure proche des 26km/h de moyenne... quant elle pose le vélo, c'est chose faite ! Pour P'tit Lu", en revanche, le vélo, qui devait être une ballade de santé, se transforme en chemin du calvaire... une mauvaise alimentation et le couperet tombe : hypo pour notre athlète qui subit ces 8km d'asphalte... malade et chancelante, quand elle pose le vélo, son avance a fondue comme neige au soleil... désormais, c'est pour ne pas clôturer l'épreuve en dernière position qu'elle poursuit son chemin de croix.

Il reste pour les Triatomic's 2.5km de course à pied avant de franchir la ligne et d'être officiellement finisher d'un premier triathlon. Sophie allonge la foulée, et malgré le profil cabossé, fait une belle course. Ptit lu" aussi affiche une belle allure.

Au final, et en faisant abstraction du couac alimentaire, nos 2 filles ont amplement mérité le statut de triathlète, au moment même où  leur puce a été détecté sur le tapis de l'arche d'arrivée ! Bravo à elles ! Félicitations !


résultats :

Triathlon XS
* Sophie PERLEIN : 50'15" - Scratch : 100/122 - SEF : 11/19 - Fém. : 32/44
* Lucie SAVARY : 1h03'39" - Scratch : 115/122 - SEF  : 18/19 - Fém. : 43/44




20 avril 2017 : Jocelyn fête son anniversaire ...        voir les photos 

C'était un soir d'avril... un peu humide, dans et en dehors des bassins, mais pour l'occasion, les Triatomic's se sont retrouvés en nombre pour célébrer l'anniversaire de Jocelyn, qui avait reçu la veille, de la part de John, une poule en chocolat... :)  

Quelques bulles, quelques chips et beaucoup de sourire pour Jocelyn, qui s'est offert pour l'occasion la 920XT et qui fut entouré ce soir là des membres de sa famille et des membres du TRIATHLON CLUB Montigny-en Gohelle.

Merci Jocelyn pour ce moment de convivialité partagé ! Joyeux anniversaire de la part de toute la troupe !




Week-end du 8-9 avril 2017 : John au secours de la reine...      voir les photos  

Jonathan, titulaire du PSE1 s'est porté volontaire pour assurer une mission de secourisme lors du week-end de commémoration de la bataille de Vimy. C'est donc sous la chaleur et en tenue officielle que notre BNSSA a pu saluer le Président français (très sympa et aimable au demeurant) et apercevoir à seulement quelques mètres de lui,  la jolie Kate Middelton et les princes héritiers de la couronne...

Bien évidemment, passé les mondanités d'usage, il a rempli son rôle en prenant en charge de nombreuses personnes, victimes essentiellement de la chaleur...

Pour notre coéquipier, c'était donc un week-end canadien qu'il n'est pas près d'oublier... avec un brieffing, un debrieffing et des horaires à faire pâlir les plus gros acharnés de travail... Mais bon, quand c'est pour la Reine, on ne compte pas ! ^^





9 avril 2017 : un aquathlon pour se rafraichir en ce week-end estival ? Bingo ! Direction Achicourt pour quelques Triatomic's...       voir les photos

La saison est belle et bien lancée à présent et les Triathlètes de Montigny-en-Gohelle multiplient les escapades de-ci de-là.

Aujourd'hui, et parce qu'il fait chaud ce sera natation et footing au sud d'Arras avec une participation conséquente lors de la 9ème édition de l'Aquathlon d'Achicourt, support du Championnat départemental 2017.

Sur l'Aqua découverte, Ptit Lu" et Ptit Bout devront se jeter à l'eau dès le matin. A leur grande surprise, elles évolueront sous les regards bienveillants de Gepeto, des deux Karine et d'Alex... rien que ça ! De moins en moins d'appréhension pour un exercice qui n'est plus, aujourd'hui une découverte, contrairement à l'épreuve sus nommée ! ^^ Côté cadre, les 300m de natation seront nagés au cœur de la piscine tournesol dont la saine structure fascine Alexandre. Loin de toutes ces considérations, nos athlètes, trifonction sur le dos écoutent attentivement le briefing d'avant course puis patientent pour s'élancer dans la vague 2... à leur tour de prendre place dans le couloir d'eau qu'elles choisissent à proximité de la zone de transition. Ptit Bout qui soigne son style choisit le bonnet blanc. Ptit Lu" qui s'en moque opte pour le rouge... 2 autres demoiselles partageront les flots. Mains sur le mur, doigts sur le chrono, le décompte du juge arbitre et... GO ! Ptit Bout se transforme alors en hors bord ! Incroyable l'allure qu'elle imprime derrière la concurrente qui finira 1ère féminine... 12 longueurs à ce train là, ça se tente alors pourquoi pas... Ptit Bout ne lâche rien et sa technique ne se dégrade pas. C'est plus un Ptit Bout, mais un Sacré morceau que nous voyons évoluer... Pendant ce temps, Ptit Lu", plus raisonnable adopte la technique du renard... ^^ Tapie dans l'ombre de son adversaire, elle nage, glisse, surnage puis dépasse celle-ci au virage après 100m d'une course d'attente sans lui laisser aucune chance de recoller dans ses bulles ! Bravo pour cette course de fine stratège ! Les 25m s'enchaînent et aux 200 : patatras... Ptit Bout s’essouffle... pendant que Ptit Lu" refait son retard. Brasse, coulée, brasse coulée, crawl, crawl apnée: Ptit Bout nous montre toute sa panoplie de nage avant de retrouver après 50m difficiles une nage plus souple et finalement s'extraire du bassin en 3ème position avec 50m de retard. Dans la foulée, c'est Ptit Lu'' qui en termine à son tour. Les 2 montignynoises se retrouvent dans la zone de transition. Ptit Bout, un peu à bout de nerf :), s'excite sur cette satanée chaussure récalcitrante... Un p'tit pas de danse irlandaise, un recadrage en bonne et due forme de sa partenaire, et ça y est, elle peut enfin aller respirer le grand air. Comme à son habitude, Ptit Lu'' réalise une superbe transition et sort 4ème de la piscine... Une bien belle nautique pour nos 2 représentantes. Place à la course à pied ! Ptit Bout bouclera les 2500m sur des bases de 5'09/km, ne doublera pas, mais ne sera pas doublé non plus. Conséquence ? Un nouveau podium pour notre énervée ^^ Quant à Ptit Lu", faut gérer et progresser aussi vite que possible. les zones herbeuses sont un peu délicates, mais globalement l'épreuve se passe bien, même si se faire dépasser par les adversaires reste toujours difficile à accepter. Quoiqu'il en soit, le sourire et la volonté sont de mises et finalement la ligne d'arrivée est franchie sans bobo après moins de 25' de course ! Bravo !

Après cette première épreuve place au réconfort et au repas... Pour l'occaz, les arrageois proposent le couvert et c'est autour d'un plat de pâtes que toute la fine équipe se retrouve chez Karine M. et Alex. Karine G. Sophie et Lucie ne s'éterniseront pas, car les podiums seront célébrés à 12h00...

Retour sur le site d'Achicourt... L'annonce est faite, les vainqueurs seront récompensés d'ici un quart d'heure... juste le temps, pour nos 3 sportives de siroter un soda en plein soleil. L'heure approchant, c'est avec bonne humeur que nos représentantes s'amassent à proximité des podiums... Sophie, 3ème de sa catégorie monte donc pour la deuxième fois sur la boite, pour recevoir un joli bouquet de fleurs coupées... quand la gente masculine aura les bras chargés de sac de sport, chaussette de compression et autres lots "sportifs"... décidément la parité a encore du chemin à parcourir ! ^^

Après ce petit moment de gloire, retour sous le soleil, qui commence à cogner sévèrement... L'Aquathlon Sprint sur lequel les 2 Karine et Alex se sont engagés devrait rafraichir les organismes. Cet après-midi, on prend les mêmes mais on inverse les rôles... Ainsi, Karine M., Karine G et Alex évolueront chacun leur tour (Vague 1, 2 et 3 respectivement) sous les encouragements de Ptit Lu" et Ptit Bout qui assureront la prestation "photos", Gepeto ayant dû nous quitter dès la fin de l'Aqua découverte.


1000m de natation dans un bassin de 25m puis 5000m (4980m à la montre de Karine G., un peu moins sur celle de Karine M. ^^), voilà ce qui attend nos 3 représentants.

Karine M. ligne n°4, bonnet blanc sur la tête sera opposée à une unique concurrente. Cette dernière nage un peu plus vite, mais à chaque dépassement, notre triathlète maison tentera de profiter de son aspiration. L'exercice n'est pas commode, et les 40 longueurs sont un beau challenge. Après 23' à crawler, elle enchaîne sur la partie running. La terre ferme lui va mieux et son allure s'en ressent ! 5'17/km... pas mal du tout ! On passera sous silence le rendez-vous manqué avec José (venu faire la surprise à ses partenaires d'entrainement) qui attendait, là-haut sur la colline, le passage de la montignynoise à la récupération des lacets, mais on saluera la superbe prestation pédestre de celle-ci qui franchie la ligne sans souci (hihi) et sera non pas DSQ comme signalé par notre gai-luron, mais bien classée dans sa catégorie.

Sitôt la vague 1 sortie des flots, place à la vague 2, où l'on retrouve Karine G. bonnet rouge sur la tête. Dans la ligne d'eau, 2 autres concurrentes. L'une d'entre elles annoncent 17' au 1000... parfait ! Karine décide de faire la course dans les jambes de la demoiselle, pour s'économiser au maximum... Oui mais voilà... après 150m, l'effort n'est vraiment pas très soutenu... encore 50m, il est temps de regarder le chrono... 3'50 ! m***** ! Ça va pas assez vite... tant pis, faut passer et prendre l'initiative... il reste donc 800m à parcourir et tenter de se recaler sur une meilleure allure... après 18'17", il est temps de transiter dans les baskets et d'affronter l'asphalte... La transition, qui manque de dynamisme est lente... 48" perdues devant la chaise: argh ! Trop tard pour refaire mieux, en piste pour les 5 kms... les aquathlons s'enchainent et heureusement ne se ressemblent pas... un gain de 20'' par km par rapport à la dernière référence (Aquathlon de Lille), voilà ce que Karine G. réussira à faire sur cette édition. Bien évidemment pas suffisant pour prétendre au classement départemental, mais une victoire personnelle malgré tout...

Le temps que toutes les femmes s'extirpent de l'enceinte de la piscine et c'est (enfin) au tour d'Alex de commencer sa compétition. Avec lui, un très bon nageur, qu'il ne réussira pas à suivre et un second nageur qui n'arrivera pas à le suivre... Alex devra donc faire la course seul... et ne pourra pas compter sur le renfort de l'un ou de l'autre. Mais pas de souci puisque c'est avec un temps canon de 17' et quelques secondes qu'il bouclera la distance nautique avant de réaliser une belle course à pied avec là encore un temps étonnant au vu de sa préparation tardive. Malgré tous ses efforts, il n'accrochera pas le podium, mais pourra se satisfaire d'une belle place au scratch !

La journée touche à sa fin, Ptit Lu", qui souffre de la chaleur, a la tête comme une pastèque... et c'est dans les bras de Morphée qu'elle fera le trajet de retour. Tous les sportifs du jour auront donc bien mérité le barbecue organisé à l'issue de la compétition, un débrief devant brochettes et autres grillades, voilà de quoi enchanter toute la petite troupe !

Bravo à tous pour cette belle journée, merci aux accompagnants (José, Laureen et Louise) nous ayant fait la surprise de venir nous supporter.



résultats :


sur l'Aqua'Découverte:

* Sophie PERLEIN : 20'54" - scratch : 20/58 - catégorie : Junior/senior F : 3/13

* Lucie SAVARY : 24'48" - scratch : 38/58 - catégorie : Junior/senior F : 8/13


sur l'Aqu'Achicourt :

* Alexandre TIERS : 43'48" - scratch : 43/68 - catégorie : Vétéran M : 7/13

* Karine GRENON : 47'42'' - scratch : 58/68 - catégorie : Sénior F : 8/10

* Karine MIELET : 48'03" - scratch : 59/68 - catégorie : Vétéran F : 5/7






8 Avril 2017 : Un samedi soir sur les Terres de Bruay-la-Buissière...         voir les photos 



C’est à 17h15 que José a pris le départ de la 24ème édition des Foulées du Bruaysis sur le format 5km. Pour cette nouvelle édition, c’est un parcours totalement nouveau qui a fait son apparition. Le départ a été donné du côté de la friche Plastic Omnium pour une arrivée au stade d’athlétisme. Un parcours repensé qui devait offrir, d’après les organisateurs, de nouvelles sensations… le tout dans une ambiance festive au cœur du village des sportifs.


Évènement sportif très attendu, les Foulées du Bruaysis attirent chaque année plusieurs centaines de sportifs dont José, notre seul et unique représentant sur cette édition… ^^ Il faut croire que le nouveau parcours en a séduit plus d’un, car c’est pas moins de 1651 coureurs et marcheurs qui ont foulé les rues du quartier des Alouettes et du Stade-Parc sous un soleil radieux ce jour là...


Sur le 5km, 332 athlètes et José… Inscrit sur place, notre représentant ; bien qu’inconnu au bataillon, passera la ligne avec de très mauvaises sensations… un jour sans visiblement, la chaleur ayant peut-être été un facteur aggravant d’un état de forme jugé un poil faiblard…


Qu’à cela ne tienne, José qui court c’est 1€ reversé en faveur de la recherche. Alors si le chrono est décevant, l’action elle est sacrément chouette !

 

Bravo José ! A charge de revanche… :)

 


Résultat :

* José GONZALEZ : 24’03’’ – scratch : 102/333





5, 6 et 7 avril 2017 : tir groupé d'activités !           Prépa à Florimont             enduro aquatique             test combinaison

C'est une fin de semaine importante pour les Triatomic's qui poursuivent leurs préparations respectives et continuent de s'équiper au fil de l'eau.

Ainsi, avec le retour du soleil, pour Christian et Marco, place aux sorties longues en bord de canal pour travailler l'endurance fondamentale. Malgré le vent et la fraîcheur du début de soirée, nos 2 aspirants ultra-runners se sont retrouvés en compagnie de Karine G. (juchée sur son VTT ^^... pas folle la guêpe !) pour un footing de 2h dans la joie et la bonne humeur. Une séance qui en appelle d'autres, et ce, jusqu'à l'échéance qui ne cesse de se rapprocher !

                                                                                                                        --> Découvrez les photos de cette sortie plaisir en cliquant sur Prépa Florimont  
 


Le lendemain, place aux exercices de multi-enchaînement avec une course à pied du côté du lac de Montigny-en-Gohelle suivie d'une séance de natation. VO²max en running, éducatif en nautique, 2h30 de sport avec la blinde de Triatomic's et, pour une première, la venue de José au sein du complexe Jules Verne ! Il faut croire que le soleil tape sur la tête des adhérents, car même Ptit Lu" s'est éclatée sur le 30/30... Tout ce p'tit monde a fini l'arrière train dans l'eau pour se rafraichir les idées !


                                                                                                                       --> Découvrez les photos de cette soirée hors du commun sur enduro aquatique 


Et comme une semaine qui a si bien commencé ne pouvait pas mal se terminer, le vendredi 7 avril, également (et surtout) date d'anniversaire de notre survivant aux IRM, le bien nommé et le bien aimé Jocelyn, c'est ce jour-là que Ptit Lu" et Ptit bout ont étrenné leurs belles combinaisons de nage... Après s'être glissées dans le néoprène, c'est avec le sourire que nos deux jeunettes ont découvert les vertus de flottaison de leur nouvel équipement. Quelques longueurs pour apprivoiser les nouvelles sensations, puis une leçon express pour s'extraire de cette seconde peau, la fin de la soirée fut dédiée à la récup en vue de la compétition de dimanche...


                                                                                                                        --> Découvrez les photos des filles lors de cette nouvelle expérience de natation sur test combinaison 






1er avril 2017 : Aquathlon S de Lille          voir les photos  

1er avril... et comme un poisson dans l'eau, Karine G., après avoir passé la matinée dans l'aquarium de Liévin pour sa préparation BNSSA, rejoint vers 13h l'aquarium Marx Dormoy de Lille pour prendre part à l'aquathlon Sprint organisé par Lille Triathlon.

Le départ de la vague féminine sera donné à 14h30... ce qui laisse largement le temps à notre seule et unique représentante sur cette compétition de se préparer. Vers 13h45, c'est avec plaisir que Karine voit débarquer Gepeto, avec tout son matériel sur le dos et prêt à faire feu de toute part. Encore quelques minutes de repos avant le saut dans le grand bain...

A 14h15, les consignes sont données. Les 1000m de natation (les 50m du bassin olympique faciliteront la comptabilité) seront suivis de 5000m de course à pied sur un parcours que les organisateurs prennent le temps d'expliquer. Contrairement aux éditions précédentes, le circuit ne longera plus le canal, mais sera typé "trail" avec des portions techniques, accidentés, avec des petits dénivelés positifs et négatifs jugés "casse pattes" au cœur de la citadelle. Côté revêtement, les chevilles n'auront qu'à bien se tenir car elles fouleront (ou pas ^^) du bitume, du gravier, de la pelouse, du sentier, du sous bois... et parce que l'aquathlon est organisé dans la métropole, l'emprunt des escaliers et des passerelles rappellera le côté citadin du parcours. 2 boucles au cœur de l’œuvre de Vauban avant de filer jusqu'à l'arche d'arrivée et il en sera fini de ce sprint.


14h25, les 38 demoiselles se répartissent dans les lignes d'eau selon le plan de nage établi par l'organisation. L'atome évoluera en ligne 3 sous le dossard 137. A ses côtés, 5 autres filles. Niveau nautique, Karine G. se situe sur la médiane avec 18' annoncées...

100m d'échauffement, vraiment histoire de prendre la température (fraiche) du bassin olympique, la main sur le mur puis c'est le top départ... Tout va très vite! Comme ces premiers coups de bras, au sens propre comme au figuré, à l'image de cette bataille
âprement disputée par les compétitrices, toutes les 6 désireuses de prendre l'ascendant... après 100m d'un rude combat et de bousculades, chacune a pu jauger le niveau de celles qui partageront pour les 900m restant  la ligne d'eau. 2 jeunes, sont plus costaud, Karine rétrograde volontairement et tente de prendre les bulles... mais une autre concurrente a eu la même idée... ça castagne donc encore...au bout des 50m suivant, un virage plus rapide que son adversaire, ça y est, Karine G. a fait sa place, mais les 2 poissons d'eau chlorée sont parties... il reste 850m... qu'elle terminera dans le rôle du poisson pilote, la 4ème de la ligne s'étant résignée à rester au contact, mais derrière... pas d'aide à attendre de cette dernière qui se planque intelligemment dans les bulles... dommage... Les bras, qui commencent à fatiguer montrent quelques signes de refus de crawler ^^... pas sûr que les remorquages et les fractionnés du matin puissent être considérés comme un réveil musculaire :)... Mais la planche (un bout... en haut à droite... heureusement que les 10 aller-retour sont faciles à compter!) vient d'être présentée... plus que 100m et il faudra s'extraire des eaux pour sauter dans ses baskets.

Une sortie acrobatique, une transition en marche rapide, et puis c'est le grand air... dans 5kms l'épreuve sera bouclée. Étonnamment les sensations sont bonnes, la foulée bien meilleure qu'à Villeneuve d'Ascq. Cool ! Toujours dans les lattes, et toujours bien abrité derrière, Karine retrouve son adversaire... et c'est 4700m de plus qu'elle parcourra cette fois-ci dans le rôle du lièvre... certes pas très rapide, mais suffisamment pour permettre au duo de progresser dans de bonnes conditions. Quelques dépassements en règle par des filles au physique plus avantageux  mais globalement une course pas si catastrophique et ce malgré un parcours qui réserve quelques surprises plutôt bien négociées par Karine G.


A 300m de la ligne, dans l'ultime portion ascendante, Karine est décrochée par son binôme... et ne reviendra pas... Elle franchie la ligne avec un cardio à 181 bpm, après 53' de course et 15m de retard, mais contente des sensations ressenties lors de son footing...




résultats :


sur le S :

* Karine GRENON : 52'31'' - scratch F : 22/38 - catégorie : Sénior F : 12/19





Fin mars 2017 : un drone pour capturer des fractions d'entrainement        voir les photos  

Une séance sous le soleil, sans une once de vent: les conditions idéales pour tenter LE vol...

Ce dernier mercredi du mois, les Triatomic's présents à l'entraînement ont été accompagnés par le bourdonnement du Bebop2, le drone de Sébastien !!!

4 hélices, 1 œil de cyclope, un corps oblong et aux commandes du sky-controler, 2 pilotes: l'un chevronné (Séb) et l'autre en plein baptême (Alex)... Tout ce matériel et cette organisation pour immortaliser différemment les adhérents en pleine préparation. Au menu de la soirée, un échauffement typé "parcours athlétique" suivi d'une pyramide à monter puis à descendre à VO²max... et tout cela sous l’œilleton du Parrot.

En attendant le montage vidéo, vous pouvez d'ores et déjà découvrir les quelques photos prises lors de cet évènement associatif...





19 mars 2017 : commémoration du cessez-le feu en Algérie          voir les photos  

Comme souvent, c'est le Président en personne qui a fait le déplacement pour assurer la représentativité des Triatomic's lors de la Commémoration du Cessez-le feu en Algérie en ce dimanche matin...




18/19 mars 2017 : 50kms marche nocturne de Liévin      voir les photos

Quelle nuit ! Samedi 18 mars, 23h50, les premiers concurrents n'attendent même pas le coup de feu, et donc le top départ officiel, pour commencer la randonnée nocturne... C'est qu'il fait particulièrement froid, que le vent souffle et que la bruine ne cesse de tomber... De fait, les marcheurs, qui ne sont pas tous étanches, font preuve de rébellion, ^^ et quittent la zone plus tôt que prévu...

Sur cette édition, 3 Triatomic's ont décidé de relever le défi. Il y a Ptit Lu" et Ptit bout accompagnées de Candice, notre cinéaste du mannequin challenge et Karine G. accompagnée de sa maman Martine. Les 2 équipes, ne réussiront pas à se retrouver au milieu des 820 engagés et feront donc route à part ...

L'évènement, programmé un mois plus tôt que les années précédentes s'avère être aussi plus difficile. Les conditions météo, la nature du terrain (détrempé et gadouilleux) et le dénivelé des premiers kilomètres durciront fortement cette édition...

Le duo Mère-Fille souffre dès les premières pentes... l'allure de 5.1km/h qu'elles se sont fixées est tenue, mais les godillots sont lourds et les sensations mauvaises. Pour autant l'humeur est badine et elles s'amuseront de quelques excentricités des autres concurrents (chants paillards, défaillance boudeuse, portion très très très voire trop boueuse gérée par le commun des mortels en mode "spiderman" --> où comment voir 15 marcheurs accrochés à un grillage pour éviter de se mouiller les pieds! ^^). Au fil des kilomètres, place aux douleurs... les tendons d'Achille pour l'une, les hanches pour l'autre... décidément la randonnée se transforme petit à petit en chemin du calvaire... Du côté de l'antenne de Bouvigny, mini tempête sur le plateau. Étonnamment c'est dans cette déferlante de pluie et de vent qu'elles se sentent plus à leur aise. Arrive ensuite le Parc d'Ohlain et la traversée de son interminable forêt, le coup de grâce... Au bout du chemin, la navette attend... Fin de l'aventure pour ces deux là, qui n'iront pas plus loin cette année, le corps et le mental ayant renoncé à avancer.

C'est à ce point de contrôle que le duo retrouvera le Trio... Dans la salle, un "Ô ! Karine", lancé par une Lucie rayonnante et souriante est accueilli par un "On abandonne, c'est trop dur" ... La miss a l'air toute fraîche à contrario des 2 arrivantes à bout de souffle ! Visiblement le circuit convient à Ptit Lu"! Un peu plus loin, Ptit Bout, bien que plus marquée par l'aventure, arbore tout de même un sourire... fatigué certes, mais il est là, sur ses lèvres rosies par le froid. Assise et un peu moins en forme que ses comparses, Candice accuse le coup mais reste vaillante... Le Trio est prêt à repartir, le duo aussi, mais en bus ^^... Toutes les 5 sortent du complexe, retour dans le froid, une dernière indication quant au chemin à suivre pour les 3 courageuses qui poursuivent et elles se quittent aux portes de la navette, pleine à craquée... de ceux qui ont renoncés...

Candice repart, au mental... le genou semble faire des siennes, ça boite sévère... aie aie aie...

La nuit se poursuit... quelques SMS échangés, des zones boueuses de plus en plus ardues, des grimpettes, des pentes, de l'herbe grasse et glissante... le chemin ne s'améliore pas et progresser dans ces conditions pompe l'énergie des marcheurs... 9km plus loin, c'est au tour du Trio de renoncer... 29km tout de même dans un environnement exécrable. Genou OUT pour l'une, mollet douloureux pour l'autre, appuis difficiles pour la troisième, les 50kms marche n'auront pas été cléments avec nos athlètes cette année et le parcours franchement difficile...

Bravo à toutes les 5 pour avoir essayé... Une expérience de plus dans la besace, non couronnée de succès cette fois-ci mais un bon exercice malgré tout... Place au repos et mise au frais des gambettes!




12 mars 2017 : Les Triatomic's de l'autre côté de la barrière sur la course hors stade "Courir à Montigny"    -      voir les photos      Voir les photos de la course par Karine G.

Dimanche matin, 6h30, Jonathan, Lucie, Sophie et Karine G. se retrouvent autour du traditionnel petit déjeuner organisé dans le cadre de l’action collective de bénévolat des Triatomic’s sur la course hors stade « Courir à Montigny ». Un levé en fanfare et aux aurores pour les 13 entités qui ont répondu à l’appel lancé en début d’année par la présidence. C’est que l’encadrement de la course organisée par la municipalité en qualité de signaleur est aujourd’hui ancré dans les veines des porteurs de maillots aux hibiscus ^^.


C’est à 7h00, que les gourmands du matin, après chocolat chaud et brioche, retrouvent leurs compagnons à la salle Delaune. Sur place, avec tout l’attirail du parfait petit signaleur, il y a déjà :

-               * Jean-Pierre et sa rigueur,

-               * Pierrette et son sourire

-               * Carole et sa douceur,

-               * Christian et ses bons mots,

-               * Jocelyn et ses billevesées,

-               * Marco et sa bonne humeur,

-               * Sébastien et son costume de super héros


John, Ptit lu’’, Ptit bout et Karine G. vont pointer à leur tour et récupèrent leur paquetage. A peine le temps de faire 2-3 photos devant les flammes de la ville hôte que Karine M. et Alexandre débarquent à leur tour. Ça y est, cette fois tous les Triatomic’s sont réunis et fin prêts pour sécuriser la zone de parcours qui leur a été attribué.


7h45, les Triatomic’s quittent la salle, chasuble jaune sur le dos et Kdis à la main… Cette année 2 convois seront nécessaires pour dispatcher les signaleurs du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle, car ils ont été répartis sur 2 secteurs distincts : le premier groupe, du côté de la zone « commerciale », les autres à proximité de la piste d’athlétisme…


Ainsi Jocelyn , Jean-Pierre, Alexandre, Pierrette, John et les 2 Karine s’occuperont de préparer la chaussée pour préserver l’intégrité des coureurs et faciliter la circulation des véhicules quand Marco, Sébastien, Christian , Carole, Ptit Lu’’ et Ptit bout, visiteront un peu les abords de la plaine du 7 avant de trouver leurs emplacements respectifs… ^^

Passé 9h, fermeture de la chaussée, place à la course. Certains Triatomic’s ne chômeront pas sur leurs points, les automobilistes n’étant pas toujours très conciliants… Diplomatie, gentillesse et bienveillance seront les préceptes appliqués par les membres du club et tout se passera finalement pour le mieux. Marco, blessé au dos, laissera son binôme déplacer les barrières, mais œuvrera en amont pour informer, conseiller et faire patienter les conducteurs au point de cisaillement. Les filles, situées à 2 rues du stade batailleront un peu mais auront aussi en guise de compagnie, tout au long de la matinée, les résidents locaux forts sympathiques. Carole, Christian et Sébastien, tous 3 réunis en un même point passeront une agréable matinée. A l’image de celle passée par Karine G, John, Pierrette et Jocelyn, eux aussi positionnés à des emplacements jugés calmes. A contrario d’Alex et Jean-Pierre qui s’improviseront, pour la deuxième année consécutive, agents circulation dans le rond point de l’intermarché.


A l’issue de cette belle matinée, sous le soleil, tous les signaleurs rejoindront la salle Delaune pour remettre leur signalétique et leur gilet, trinquer à la santé de tous ces sportifs devant le verre de l’amitié avant de rejoindre leurs pénates pour un repos bien mérité !


Un grand merci à tous les membres du club ayant assuré leur rôle ! L’OMS et les services municipaux ont d’ailleurs souligné la forte participation des Triatomic’s !



 



11 mars 2017 : déferlante d'hisbiscus à l'Aquathlon de VATri et de l'EDHEC       voir les photos

Il fait beau, il fait chaud ! C’est une belle journée pour découvrir une discipline spécifique pour tout  triathlète qui aime barboter, à savoir l’aquathlon… et comme pour inaugurer la première épreuve individuelle de l’année pour quelques Triatomic’s, quoi de mieux que de prendre part à l’édition n°1 de celui organisé par VATRI et l’EDHEC ?


Les trifonctions seront de sortie en ce samedi après-midi. Sur le campus de l’EDHEC, situé aux carrefours de Roubaix, Villeneuve-d’Ascq et Croix, enfin bref quelque part en banlieue lilloise, le circuit est balisé, l’arche gonflée, les dossards prêts à être distribués. Hautes études commerciales obligent, la signalétique de la business school est anglosaxone… Tous les franchouillards hermétiques à la langue de Shakespeare n’auront qu’à se rabattre sur les pictogrammes qui illustrent la fonction des différentes salles… Après ce petit défi de taille pour certains, place à la prépa et au repérage des lieux…


La piscine, de 25m de long, est dotée de 4 couloirs étriqués…mais sa particularité ne s’arrête pas là ! Le plus surprenant étant la faïence noire qui recouvrent l’intégralité du bassin… les Triatomic’s nageront donc en eau  sombre mais également en eau profonde, avec pas moins d’1m80 à chaque bord…


Les concurrents, nombreux pour une 1ère édition, se répartiront par vague et chacun devra partager sa ligne avec 6 autres aquathlètes, sans se prendre la tête ! ^^ ça va bousculer un peu, ou pas, mais en tout cas il faudra y survivre car ensuite, après une marche silencieuse sur les bords du bac, les pieds retrouveront leurs baskets fétiches pour quelques kilomètres de course à pied dans les allées de l’école.


L’ouverture se fera sur la distance S (1000m / 5km) avec Karine G. et Jonathan, vague 1 et 3. Sur le rivage, les 6 Triatomic’s engagés sur le XS (400m / 2.5km) en observateurs attentifs avec Karine M., Lucie, Sophie, Jocelyn, Christophe et Anthony ainsi qu’Alex, préposé à la photo (tout comme Ptit Bout qui assurera la mission pendant la prestation de Karine G.)


Le décor est planté, le signal de départ est donné. Dans la ligne de Karine G. : la 3ème des championnats de France d’Aquathlon… autant dire que notre Triatomic’s s’est fait déposer par une réplique de Laure Mamadou en accusant pas moins de 250m de retard nautique… En s’extrayant 2ème de sa ligne, la voilà partie, après une transition limite sanctionnable ^^ (elle a échappé de peu au rappel à l’ordre de l’arbitre, celui-ci stoppant nette une concurrente pris en flagrant délit de course poursuite sur les bords du bassin), pour les 4 tours de running.


L’EDHEC étant bâti sur une colline, 30% du parcours affiche un dénivelé positif, 30% de celui-ci est plutôt plat et roulant et les 30% restant sont plus faciles à négocier puisque le dénivelé est cette fois-ci négatif.


Pour autant, l’épreuve n’est pas simple et Karine G. imprime un rythme des plus lents, perdant au fil des hectomètres sont avance sur ses poursuivantes… si l’allure est faible, le cardio lui s’envole ! ^^ Décidément la course à pied reste et demeure une difficulté pour le moment. Heureusement que la troupe de supporters donne de la voix et encourage à tue-tête l’unique Triatomic’s en course pour le moment…


C’est que John, programmé en vague 3 doit s’armer de patience pour prendre part à l’évènement. Karine G. aura même le temps de franchir la ligne, de se restaurer et de se rhabiller avant d’assister au départ traaaaaanquille de ce dernier… Oui, parce que John, a décidé de partir avec prudence. Et il a eu raison ! Sa stratégie s’avère payante car au fur et à mesure des longueurs, celui-ci revient sur ses adversaires, les dépasse et les dépose les uns à la suite des autres. Il nagera son 1000m en un peu plus de 15’ ! Chapeau l’artiste ! Ensuite, tout comme sa partenaire, place à la terrible discipline que représente la course à pied… Pas mieux ! Allure faible, foulée minuscule, cardio la haut, pfiouuuuuuu, que c’est long 5kms… 4 petits tours et s’en est fini pour notre nageur sauveteur qui franchi la ligne fatigué certes, mais avec le sourire !

Pour le S, l’histoire est pliée… pas de grande performance, mais la satisfaction d’avoir participé !


Dorénavant, place au format XS… idéal pour permettre aux néo-Triatomic’s d’apprendre sur le terrain ! Une leçon accélérée ou chacun saura analyser sa prestation afin d’orienter un peu mieux encore sa préparation prochaine…


Parmi les 6 athlètes aux hibiscus, seul Karine M. sait à quoi s’attendre, celle-ci ayant déjà disputé un aquathlon l’année passée. Pour les 5 autres, c’est le grand plongeon vers l’inconnu. Jocelyn et Anthony qui ont déjà participé à une épreuve individuelle sont moins « novices » que Ptit lu’’, Ptit bout ou Christophe qui, pour le moment n’ont signé que pour des courses par équipe (R&B). Une grande première donc pour le groupe de manière générale, quelques appréhensions légitimes et puis … GO !


Bonnets vissés sur la tête, les Triatomic’s, qui se sont réunis dans la même ligne d’eau, travaillent au train… l’ordre de passage est conforme aux capacités nautiques des uns et des autres, tout va pour le mieux. Anthony caracole en tête. Ptit bout, en forme, s’intercale assez rapidement entre l’échappé et le peloton mené par Ptit Lu’’ qui fait un travail remarquable. Karine M. est bien dans les pieds… Jocelyn, coincé par un concurrent d’un autre club, se fait un peu chahuter par Christophe qui ne cesse de l’informer, à grand coup dans les mollets, de sa présence…^^ les mètres et les longueurs défilent, Ptit lu’’ partie un peu fort accuse le coup au 150m… rien de dramatique, reprise de souffle et hop c’est reparti de plus belle… dans l’ordre, Anthony s’extirpe du bassin, et perd un temps précieux lors de sa transition, son dossard n’étant pas correctement accroché… Ptit bout en profite… elle sort à son tour après un temps canon. Pour le coup, la transition n’est qu’une formalité… en revanche les secondes d’hydratation semblent durer une éternité ! ^^ Karine M. est enfin au sec… une transition qu’elle effectue l’arrière train posé sur sa chaise… étonnant ! heureusement que l’organisation est plutôt bonne car la voilà qui repart déjà… ensuite, se tiennent dans un mouchoir de poche Christophe, Lucie et Jocelyn. Les hommes optent pour la solution « baba cool » avec une séquence « transitoire » sur chaise… Lucie, qui a travaillé ses transitions, ne s’encombre pas avec ça et sort de l’enceinte de la piscine avant ses 2 poursuivants. Dans la catégorie « je prends mon temps, et plus qu’il n’en faut », le nominé est … (roulement de tambour) … Christophe ! Arrêt au stand, boisson à gogo, serrage de lacet, enfilage de t-shirt, … a croire qu’il ne voulait pas courir ! 


Ça y est, cette fois tous les Triatomic’s sont sur le parcours de course à pied. Le « podium » club ne changera pas et les 3 premiers nageurs seront également les 3 premiers finishers. Notons, la belle remontée d’Anthony sur les 200 derniers mètres pour aller gratter une place au scratch, l’allure de Sophie sur l’ensemble du parcours, la gestion de Karine M. qui réussira à tenir à distance Jocelyn lancé à sa poursuite, la volonté de Christophe d’aller chercher lui aussi une meilleure place au scratch et la pugnacité de Ptit lu’’.


A la puissance des bras et à la force des mollets, les 8 Triatomic’s ont franchi la ligne. Et comme une belle journée ne se termine jamais sans une petite surprise, 3 d’entre eux se sont distingués en montant sur le podium ! Ainsi, saluons la performance de Ptit bout qui termine 3ème sénior au scratch, ainsi que celles de Karine M. et Jocelyn B. classés, respectivement, 2ème et 3ème scratch dans la catégorie vétéran !


Photos souvenirs et retour au calme, avant l’activité club du lendemain : signaleur sur la course hors stade « Courir à Montigny édition 2017 » !


Bravo à tous pour votre engagement !




résultats :


sur le S :

* Jonathan GORNY : 45'30" - scratch : 43/69 - catégorie : Sénior H : 23/25

* Karine GRENON : 49'11'' - scratch : 49/69 - catégorie : Sénior F : 9/10


sur le XS :
* Anthony LORTHIOIS : 21'51" - scratch : 15/30 - catégorie : Minime H : 6/6

* Sophie PERLEIN : 22'15" - scratch : 17/30 - catégorie : Sénior H/F : 3/8
* karine MIELET : 23'40'' - scratch : 19/30 - catégorie : vétéran H/F : 2/4

* Jocelyn BART : 24'05'' - scratch : 21/30 - catégorie : vétéran H/F : 3/4

* Christophe LORTHIOIS : 25'33'' - scratch : 24/30 - catégorie : sénior H/F : 7/8
* Lucie SAVARY : 29'53" - scratch : 30/30 - catégorie : Sénior H/F : 8/8

 





4 mars 2017 : le président œuvre de bien des manières lors de l'assemblée générale de la ligue Nord Pas de Calais

Tout a commencé jeudi 2 mars, du côté de Gravelines... où le Président du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle s'est présenté en qualité de contrôleur aux comptes, conformément aux dispositions prises un an auparavant, pour préparer l'assemblée générale qui s'est tenue 2 jours plus tard à Dunkerque, à la Halle aux sucres.

Les échanges, en compagnie de J-M. BUNIET (encore Président de la ligue), O. DUCHATEAU (candidat Président de la ligue) et P. CARDINAEL (Trésorier de la ligue) ont été riches d'enseignements. La mission s'est bien déroulée, et de fil en aiguille, au détour des conversations, c'est avec une nouvelle mission, que Jean-Pierre ACKET est venu représenter les Triatomic's lors de l'assemblée générale du 4 mars 2017 ! Pour cette demie-journée passée en compagnie des autres représentants de club, notre tête d'affiche a troqué son livre de compte et sa calculatrice pour son appareil photo... Une nouvelle mission, qui, compte tenu de son entraînement quasi hebdomadaire lors des compétitions et évenements de la vie associative s'est avérée tout aussi intéressante...

Notre Président, qui prône l'entraide et l'investissement dans la structure associative applique aussi ces préceptes à l'externe ! Une bien jolie manière de découvrir les Triatomic's... A chacun d'entre nous de poursuivre cette communication positive auprès des diverses instances !!! Prochain test grandeur nature pour tout le collectif : la mission de signaleur lors de la course hors stade organisée par la municipalité : "Courir à Montigny-en-Gohelle" le week-end prochain !!!! ^^

Nul doute, que le Président profitera de ce moment où la plupart des Triatomic's sera présent pour leur faire un retour de l'assemblée générale de la ligue Nord-Pas de Calais. en attendant, et parce que l'info était tombé il y a de ça quelques semaines déjà, le TRIATHLON CLUB s'est plutôt bien distingué l'année passée lors des différents trophées... Ainsi:

en individuel, sur le challenge adulte

       * Karine GRENON se classe 23ème sur 60, avec 510 points, en catégorie Senior Féminin
       * Karine MIELET se classe 36ème sur 66, avec 225 points, en catégorie Vétéran Féminin
       * Alexandre TIERS se classe 188ème sur 344, avec 184 points, en catégorie Vétéran Masculin

en équipe, sur le trophée féminin des clubs 2016 :
       * TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle : 17/19 avec 2 participations... peut mieux faire ^^ ... et en 2017 puisqu'on a doublé l'effectif féminin, on croise les doigts ! hé hé




26 février 2017 : Canitour de Simencourt    voir les photos

Dimanche matin, pas le temps de se remettre du R&B de la veille, Karine G. prépare sa licence Triatomic's et le carnet de santé de son binôme du jour, pour participer au canicross de Simencourt organisé par l'ASLA en partenariat avec le club local d'athlétisme...

Simencourt...Petit patelin du côté d'Arras, s'anime en ce dimanche pluvieux au rythme des cross "standard" disputés par les petits et les grands, au milieu des champs alentours. Vers 11h, les "traileurs" sont remplacés par les canicrosseurs et les abords de la ligne de départ se transforme très vite en exposition canine... Braque de Weimar, dogue allemand, Husky, Labrador, Malinois, Pincher, ... il y en a pour tous les goûts !

Chaque athlète a du montrer patte blanche à l'organisation pour avoir le droit de retirer son dossard. Ainsi, licence à l'appui et contrôle véto en règle (examen du rythme cardiaque, état général, foulée, allure et vaccins), Karine G. et Elyck'SIr partiront avec le n°59. L'organisation accuse un peu de retard, les chiens s'impatientent... Elyck, un poil frigorifié rejoint le concert  improvisé des canidés... Difficile  d'entendre le speaker, mais finalement à 12h38'30", le duo qui court sous les couleurs du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle  s'élance avec 2 autres binômes...

... le premier champ n'est qu'une multitude d'ornières au milieu des herbes hautes... Karine G. galère, et demande à Elyck de ralentir... Ce s'rait dommage de se casser une jambe après 200m de course ! ... Ensuite, après le passage d'un raidillon bien négocié, le terrain est plus praticable... Cette fois c'est parti... Le parcours est plaisant, avec de nombreux changements de direction et des bosses de-ci, de-là, mais Elyck commence à comprendre l'intérêt de tracter son binôme dans les côtes et y met tout son cœur si bien que l'allure avoisine les 5'15/km... Bonne surprise ! Retour dans la zone difficile, ralentissement puis relance... Elyck se comporte comme un gentleman... Aucun signe d'agressivité, quant il court, il court :)  et quand ça monte, il tracte... Karine G. n'a qu'à suivre... Oui mais voilà, les kilomètres boueux et herbeux commencent à peser sur les souliers... L'allure est moins soutenue, mais le plaisir de courir toujours présent... Dernier passage dans la zone décidément bien compliquée à franchir, ultime descente du raidillon, encore 300m de cross country et la ligne d'arrivée se profile après 5000m d'un parcours moins technique qu' à Halluin mais plus "dangereux" pour les articulations fragiles.

Elyck'Sir et Karine G. en terminent donc après 27'34" de course sous les applaudissements et les encouragements des canicrosseurs de haute volée qui concouraient pour le trophée des chiens d'or... Un autre niveau que celui affiché par les quelques amateurs présents sur l'évènement! ^^  


résultat :

* Elyck'Sir du HARAS de LEEM et Karine GRENON : 27'34" - scratch : 97/110 - catégorie : SF : 26/31





25 février 2017 : 4 équipes, 2 épreuves, 1 hippodrome, l'équation parfaite pour une bonne soirée sur le R&B nocturne de Marcq-en-Barœul       voir les photos 

Cette année, les Triatomic's réitèrent l'expérience du Run and Bike nocturne de Marcq-en-Barœul en alignant de nouveau 4 équipes sur les deux distances réservées aux adultes. Ainsi, la paire mixte Karine G. / Christian et le duo père/fils formé par Christophe et Anthony participeront au XXS de 5km. Pour nos féminines Sophie et Lucie, dorénavant rodées à l'exercice, ainsi que pour Sébastien et Marco, ce sera les 12kms et les 7 tours du XS. Sur le porte-bagage, les 8 athlètes auront le plaisir de compter sur les encouragements de Carole, Clément, Jean-Pierre, mais aussi et c'était une surprise, sur ceux de Candice et Cindy.

Sur le dos des concurrents, les nouveaux t-shirts "club" confectionnés pour les épreuves jugées trop salissantes pour préserver l'intégrité des trifonctions... :) Une
inauguration en grande pompe sur cette épreuve était donc de mise ! Alors après les photos de groupe, individuelles, en binôme, en trinôme, de face, de profil, en contre plongée, en mode "selfies", avec les grimaces et autres facéties, place au shooting "sport et compétition" !

Faute de concurrents sur l'épreuve XXS, les organisateurs ont décidé de faire participer les équipes engagées sur ce format, à la "grande fête", en autorisant un départ groupé avec les équipes féminines du XS, départ donné 3' avant que les équipes masculines du XS s'élancent à leur tour... et c'est comme ça qu'au milieu des Runners, Christian, Anthony et Sophie se retrouvent côte à côte avant le top départ et que les Bikers associés (Karine G., Christophe et Lucie) sont coudes à coudes dans le "parc à vélo"... Marco et Sébastien feront cavaliers seuls dans la deuxième vague !

L'hippodrome est baigné de lumière artificielle, ses abords sont plongés dans la pénombre. Sous les casques les fronts perlent de sueur et sous les hibiscus, les cœurs battent la chamade... C'est qu'une petite séance de fractionné au clair de lune, ça reste une petite séance de fractionné ! hé hé... Mais les cardios des Triatomic's sont prêts et les sportifs ne pensent qu'à une seule chose: franchir la ligne d'arrivée le plus rapidement possible. Pour cela, il est impératif de retrouver son binôme au milieu de la cohue, ce qui n'est pas chose aisée compte tenu de toute cette agitation. A ce petit jeu, c'est Anthony et Christophe qui se rejoignent en premier, le fiston ayant survolé les ballots de paille, obstacles délibérément placés sur la voie par les organisateurs... Christian et Karine G. reconstituent à leur tour leur duo, puis Sophie et Lucie finissent par les imiter... Voilà déjà 3 équipes sur le parcours... les premiers relais, les premières montées, les premières descentes, ça roule, ça court... 3' plus tard, tous les furieux s'élancent à leur tour. Marco et Sébastien sont parmi eux... le chahut des retrouvailles et puis comme pour les 3 premiers binômes, en route pour les tours d'hippodrome. Nos gaillards font forte impression, ça galope ! Cette fois, c'est bon, place au spectacle ! Derrière les barrières, les supporters scandent le nom des Triatomic's et tentent de saisir les moments clés d'une course particulière sur la pellicule. Globalement tout se passe bien pour les adhérents du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle... les duos fonctionnent plutôt pas mal et tout le monde progresse à son allure... Les garçons du XS remontent leurs partenaires d'entrainement... ils ont la patate !!! Pour les 2 équipes qui se sont inscrites sur le XXS, il est temps de boucler le troisième tour, plus que quelques mètres et ça y est, c'est (déjà) fini... Pas de bobos et de beaux chronos, une bonne chose de faite... il est temps d'aller encourager les 2 derniers binômes qui courent encore...

... Encore 4 tours pour nos courageux partenaires d'entrainement. Ptit Lu" et Ptit Bout s'appliquent et, si elles ne le savent pas encore, sont entrain d'exploser leur record sur la distance... quant à Marco et Séb, c'est plus compliqué... le mollet de Séb n'a pas tenu, ce dernier est, depuis le 4ème kilomètre contraint de rester sur le vélo... et du coup Marco est en train de se taper un sprint de 8km pour minimiser l'impact du manque de relais... l'exercice n'est pas facile mais avec le juke box "Candice et Cindy", les minutes s'égrainent en douceur et finalement ils franchissent la ligne clopin clopant dans un temps très raisonnable, tout comme les filles qui s'octroient 7' de rab...

Et voilà, après un peu plus d'1h de R&B, tous les Triatomic's sont réunis autour du podium, Karine G. et Christian ayant braqué la 1ère place dans leur catégorie. Une photo souvenir perché sur la plus haute marche puis un peu d'attente encore pour que les 2 chanceux de la soirée (Karine G. et Christian) se voient remettre leur lot gagné au tirage au sort: 1 sac à chaussure et 1 bidon... pour 2... lol... pour le coup, pas de vélo, ni de paire de basket, ni de veste... mais le principal n'est pas là ! ^^

Évidemment, on taira le double dossard acheté par l'équipe Marco / Sébastien, ou le quasi-épisode de la pince monseigneur pour libérer un VTT qui a failli se retrouver attaché à une barrière... mais on n'oubliera pas ces rires, délires et cette ambiance détendue d'un groupe qui apprend et grandir côte à côte. Enfin, et parce que notre pioupiou a eu un peu de mal à le digérer, bravo Anthony pour ta belle 4ème place... Avec ton père, vous avez fait une superbe course...


résultats

* Anthony LORTHIOIS - Christophe LORTHIOIS: 25'24" - scratch : 8/17 - catégorie : Sénior M : 4/5
* Karine GRENON - Christian LABALETTE: 26'09" - scratch : 9/17 - catégorie : Sénior Mixte : 1/2
* Sébastien MEYNCKENS - Marc CRETON: 57'10" - scratch : 80/124 - catégorie : Sénior M : 38/47
* Lucie SAVARY - Sophie PERLEIN: 1h05'29" - scratch : 105/124 - catégorie : Sénior F : 12/17





18 février 2017 : CaniCross découverte d'Halluin      voir les photos

Matinée brumeuse... le brouillard est de sortie, comme Karine G. et son partenaire du jour, Elyck'Sir, pour découvrir sous licence Triatomic's, une nouvelle discipline : le canicross. Une épreuve organisée par  le Club Cynophile Les Vengeurs d'Halluin en partenariat avec l'ASLA, du côté du port fluvial, un site déjà visité par les Triatomic's ayant participés au Triathlon M en 2015.

Pour une première en cross, et une première avec un binôme canin, la prudence l'a emportée et c'est donc sur le parcours "découverte", que le duo s'élancera avec le dossard n°100. Elyck'SIr, whippet de son état ne semble pas intimidé, malgré les nombreux chiens au gabarit bien plus imposant... En revanche, Karine G.... ^^

Comme pour le triathlon, y'a le p'tit cadeau de bienvenue... ce sera des croquettes ! lol... A priori les canidés sont bien les héros de la journée. C'est qu'ils tracteront sans relâche leurs maitres respectifs au bout d'une longe, d'un VTT ou d'une trotinette sur des parcours comportant des parties techniques en sous bois et des parties roulantes en plaine herbeuse et chemin de randonnée sur des distances de 1km à 5.2km

Le départ est libre... Karine G. et Elyck se placent devant la ligne à 13h41'45"... 15" plus tard, l'officiel autorise les néo-canicrosseurs à démarrer leur compétition. Elyck part fort, Karine G. suit... Gepeto, en voisin, a fait le déplacement avec ses objectifs et shoote pour immortaliser cette nouvelle expérience. Le cross, discipline à part entière, est aussi un véritable challenge pour Karine G. qui n'apprécie guère les terrains accidentés. Avec Elyck en éclaireur, les zones herbeuses sont franchies avec aisance. Le premier passage en sous bois n'est qu'une formalité. Retour du côté de la zone de départ, en bout de ligne le Président derrière son œilleton. Elyck redouble d'effort, et tracte, et tracte comme un beau diable. L'allure est sous les 5' au kilo... dur dur pour l'humain au bout de la corde ! ^^ 200m plus loin, c'est Elyck qui craque... comme le stipule le règlement il est interdit de "trainer" l'animal et le partenaire ne doit pas dépasser la ligne d'épaule du chien... ouf, un peu de répit pour Karine G. qui tente malgré tout de stimuler son compagnon. Après quelques secondes de récup les voilà repartis et cette fois Elyck ne lâchera plus le rythme. Une zone technique en sous bois qui nécessite cohésion, obéissance et agilité (parcours étroit et boueux qui affiche sur certaines portions un bon dévers, le tout jonché de racines) ralentit un peu le duo qui relance à l'orée du bois sur une zone fauchée. Et là, premier aléa de course ! Elyck boite. Patte avant droite OUT. Arrêt indispensable. L'examen des coussinets révèle une blessure superficielle : une énorme épine de ronce y est plantée. Retrait de cette dernière, la bête est de nouveau sur patte ! Go! Go! Go! Le profil est à présent vallonné et c'est dans cette partie de circuit que le duo est rejoint par 2 cani-VTTistes... dans le doute, Karine G. demande à Elyck de stopper pour laisser passer les athlètes... ce qu'il fait volontiers avant de repartir de plus belle à la poursuite de ces 2 compères canins. La suite ? avec la fatigue, Elyck commence à se déconcentrer, à tel point qu'un ordre donné par un autre cani-VTTétiste lui fait faire demi-tour... petite négociation sur le bord du chemin pour le faire repartir dans le bon sens, mais rien n'y fait, seul le dépassement de son "nouveau" maître lui redonnera la direction à suivre ! ^^ Pour conclure sur une nouvelle prouesse, Karine G. fera 2 fois le tour de certains arbres dans l'ultime zone boisée, torturée et technique. Après 18'33'' et 2800m de partage et de bonheur en pleine nature, Elyck'Sir et Karine G. franchissent la ligne d'arrivée langue pendante mais avec la ferme intention de remettre ça !
 

Résultats :


* Elyck'Sir du HARAS de LEEM et Karine GRENON : 18'35" - scratch : 25/31 - catégorie : CFS : 7/8




16 et 17 février 2017 : des longueurs oui, mais en mode sauvetage !     voir les photos

Parce que parfois il est important de sortir de sa zone de confort, la fin de semaine nautique s'est transformée en initiation "sauvetage" ! Apnées, palmes, remorquages, plongées canard, les Triatomic's en ont vu de toutes les longueurs et de toutes les profondeurs ! Bravo pour votre engagement et vos belles prestations !




10 - 11 - 12 février 2017 : une fin de semaine riche en émotions !


Tout a débuté Vendredi soir... une soirée où les bonnes nouvelles se sont enchaînées avec  :
-  la signature d'un nouvel adhérent dans les rangs des Triatomic's ! Alors bienvenue Anthony !!! 
- la validation de la commande chez PAN pour des bonnets nouvelle génération
- la remise des T-shirt Triatomic's confectionnés pour accompagner les sportifs sur les épreuves ou boues et projections font parties du package!!!

Pour voir les photos de la soirée, il suffit de cliquer ici


Samedi, fut marqué par une sortie dans le froid hivernal... 3 courageux (José, Karine et Marco) ont roulé sous les flocons. 60kms du côté de Maroeuil avec retour via le Mont St Eloi, avec un bon gros vent de face sur la fin du parcours, idéal pour travailler ensemble et collaborer afin de progresser le plus vite possible. Marco et José, en pleine forme ont parfois du se relever pour attendre Karine qui a passé les 20 derniers kilomètres à faire l'élastique. Heureusement que ses compagnons de route étaient des chevaliers servant et à ce jeu là, José a décroché plusieurs fois pour ramener la cocotte dans les roues !


Du coup, dimanche, toujours dans le froid hivernal, les Triatomic's ont remis ça... On prend les mêmes, ou presque (Marco n'étant pas dispo) et on y ajoute les autres... combien ? 6 Triatomic's de plus ! du côté des anciens, les arrageois avec Alex et Karine M... du côté des p'tits nouveaux : Ptit Lu'', Ptit Bout mais aussi, et c'est une première: Christophe et Anthony. Le programme ? 40kms autour du monument canadien... des bosses et de la campagne pour apprendre tranquillement. Comme d'habitude, Ptit Lu'' ne pourra pas s'empêcher de réaliser une cascade, toujours à l'arrêt ! Satanées pédales automatiques ! :) Heureusement, pas de bobo. Du côté des Boys, soulignons que Christophe et Anthony échangeront à mi-parcours leurs montures, le VTT n'étant pas le vélo le plus adapté pour les sorties du dimanche matin sur les routes de notre jolie région ! Karine M, Karine G, José et Alexandre s'occuperont au fil des kilomètres des futurs champions... une jolie sortie, en compagnie des adhérents du club : cool !

Pour voir les photos de la sortie, il suffit de cliquer làde semaine





Dimanche 5 février : les Triatomic's retrouvent l'asphalte !                


Les 10kms du Ravensberg, pour Marco    voir les photos


Marco innove et part, fleur au fusil, découvrir le parcours des 10kms du Ravensberg... de quoi s'ouvrir l'appétit avant d'aller retrouver ses proches lors d'un repas familial, à quelques kilomètres de là...


A l'arrivée, Marco admet avoir sous-estimé le profil, mais également d'avoir pris énormément de plaisir à faire face aux difficultés et à se faire mal dans les bosses. Les organisateurs n'avaient pourtant pas caché le programme réservé aux compétiteurs avec une description détaillée !


Le circuit se fait sur une seule boucle très vallonnée, au travers de la campagne des monts des Flandres. Le parcours est très touristique, passant devant les houblonnières et les brasseries artisanales ... le côté touristique, c'est lors du ravitaillement de fin de course que Marco, entouré de son frère Guillaume et de son pote de toujours Alex, licencié au club de Bavinchove, en profiteront... Les houblonnières ne sont pas loin, les gars sont quasiment servis à la source ! ^^


Un rafraichissement amplement mérité, lorsque l'on prend conscience de l'effort fourni pour franchir la ligne d'arrivée ! Le départ du nouveau parcours se fait en ville, rue d’Ypres, une des artères principales de Bailleul. Le premier kilomètre est très roulant. L'organisation met en garde sur la vitesse initiale avec la descente de la rue de Neuve-Eglise. et la présence de 2 dos d’Âne 400m environ après la ligne de départ. Connaissant notre gaillard, pas sûr que le départ fut très prudent ! :)


Sitôt le 1er kilomètre franchi, Marco et ses 2 acolytes se retrouvent en campagne... Un long faux-plat montant s’achève par la 1ère difficulté de la course et non la moindre, la montée du Ravensberg (KM 1.800).  S’en suit une série de descente et de faux plats montants sur 1 km700 ponctués par la descente du Feutre, belle descente à fort dénivelé négatif (KM 3.5). Puis, place à la partie plate du circuit en contrebas de Ravensberg pour une distance de 2,5 kms. Le 6ème kilomètre coïncide avec la 2ème difficulté de la course, la montée du Mont de Lille. Une montée courte mais à fort dénivelé, qui sera certainement le juge de paix de l'épreuve. S’ensuit alors une période de récup avant l’entame de la 3ème difficulté (km 7.4), la montée devant  la brasserie de Chez Beck et ses houblonnières. Encore une fois, possible que cette 3ème difficulté soit passée inaperçue pour Marco et plus généralement pour notre trio ! lol D'autant que cette bosse est assez longue mais c’est la plus roulante du circuit. Au sommet, les 3 compères sont revenus sur la ville, d’abord par une descente (bas de la côte du Ravensberg) sur environ 700m puis sur une portion plus plate jusqu’au 9ème kilomètre. Arrive alors la montée de la rue de Neuve-Eglise (portion de route empruntée dans sa phase descendante dès le départ), à droite, à gauche et de nouveau à gauche sur le chemin qui amène à la salle Dumez , et où se juge l’arrivée.


Marco, Guillaume et Alex bouclent ce 10kms sélectif et casse-pattes en 48'17" à la montre... sans préparation spécifique et avec une optimisation minimaliste, ça promet de belles choses à la belle saison !



Résultats :


* Marc CRETON : 48'35'' - scratch : 605/1764 - catégorie : SEM : 224/416




Baptême asphalté pour P'tit Lu et P'tit Bout sur leurs machines    voir les photos


9h10, Christian et Karine G. récupèrent P'tit Lu" et P'tit Bout, qui marchent, sur le trottoir, vélo à la main ! ^^' Va falloir oser grimper sur la selle et clipser les cales automatiques, sinon la sortie vélo risque de se transformer en footing avec chaussures de vélo aux pieds ! lol


La séance commence sur le parking de la gare de Billy-Montigny avec un exercice de style de départ / arrêt sans chute. Fin de l'exercice, en route pour un circuit sans réelle difficulté histoire de rassurer nos 2 recrues, et leur donner les premiers conseils. La sécurité et l'intégrité physique du groupe est au cœur des préoccupations. La circulation peut dense facilite la progression. La température et le temps se prêtent au jeu, tous les éléments sont réunis pour qu'au fil des kilomètres, les sourires de décontraction fassent leurs apparitions. P'tit Bout apprécie cette balade dominicale, elle qui n'avait pas forcément très bien vécu sa première expérience VTT, lors du Brevet de Bouvigny-Bouyeffles. Pour P'tit Lu" c'est moins compliqué. Elle est à l'aise sur son destrier d'alu, s'alimente, réalise les petits exercices proposés avec bonheur et bonne humeur. La gestion des braquets est plus fastidieuse, mais avec l'expérience, tout cela rentrera dans l'ordre.


Il est temps de rentrer... le vent s'est levé et la bruine a fait son apparition. Après 30km environ et 1h30 pauses inclues de virée sur les routes du bassin minier, retour au bercail, sans trop de bobo... P'tit Lu, par excès de confiance, en toute fin de parcours, a chuté, à l'arrêt... Pour elle, c'est fait... De quoi ? La gamelle que tout cycliste se doit de réaliser au moins une fois dans sa vie de coureur ! :) c'est le métier qui rentre !


Bonne récup' les filles ! Et préparez-vous, car dimanche prochain, on augmente le kilométrage et la vitesse moyenne !





Jeudi 2 février 2017 : à la Chandeleur, un Triathon mécano-sportivo-culinaire pour les Triatomic's    voir les photos

Traditionnellement, à la chandeleur, ont fait sauter les crêpes ! En qualité de chef cuistot/cordon bleu du Triathlon Club Montigny-en-Gohelle, c'est p'tit Lu qui s'y est collé pour remplir les estomacs de ses compagnons d'entraînement. Une belle initiative saluée à l'unanimité par tous les gourmands ayant fait le déplacement jusqu'à la piscine Jules Verne.

Mais comme tout triathlète qui se respecte, avant de penser au ravitaillement, il va falloir préparer son matériel et se dépenser physiquement.

De fait, la séance nautique fut précédée d'un atelier "réglage de vélos". Dans le rôle du vélociste : Alexandre. Dans la peau des cyclistes: p'tit bout et p'tit lu avec leurs montures respectives acquises quelques jours plus tôt. Autour de ce trio, un peu d'agitation. Les premiers tours de roues, effectuées sur le parking, en maillot de bain pour les athlètes, nu pied pour le mécano transformé pour l'occasion en formateur. Christian, blessé, en a profité pour suivre un cours accéléré de la mécanique vélo et des subtilités des divers réglages.

Pendant ce temps, les compétiteurs du week-end (Karine M. et Marco) accompagnés de Christophe se sont mit à l'eau et ont travaillé de concert. Karine G. appareil photo en bandoulière a encadré la séance au sens propre, comme au figuré ! Nos 2 cyclistes, après réglages, ont également rejoint le bassin pour parcourir quelques longueurs du programme technique proposé.

Les 3 Triatomic's restés au sec ont accueilli Jocelyn qui s'est joint au groupe pour déguster une crêpe autour d'un verre... Mais avant de passer aux choses sérieuses, la soirée s'est terminée avec un shooting photos au bord du bassin, entre rires, sauts périlleux et plongeons plus ou mois réussis ! ^^

Après toute cette dépense énergétique, les crêpes au sucre furent littéralement dévorées, pour le plus grands bonheur de tous les Triatomic's présents.

Merci P'tit lu pour cette chandeleur réussie !







Dimanche 29 janvier 2017 : première expérience concluante sur le cross triathlon XS de Liévin


                                                                    voir le film de la prépa      voir les photos    Shootés par l'organisation    

 


Il est 8h passé de quelques minutes lorsque les Triatomic’s se rejoignent au centre aquatique Nauticaa de Liévin pour prendre part à l’épreuve XS du Cross Triathlon organisé par le club local. Un format ‘’découverte’’ donc, pour nos 4 novices du jour engagés sur la compétition.


Si Karine M. a déjà participé à des triathlons courte distance, la version « cross » est une grande première… fera-t-elle parler son expérience ? Quant à nos 3 mousquetaires, Marc, Sébastien et Anthony, vierges de toute compétition de disciplines enchaînées en individuel (rappelons que Marc a déjà participé à 2 relais sur format Sprint – rando Tri de Rieulay  et Cross triathlon d’Avion), comment gèreront-ils cette première immersion dans le monde du triathlon ?


Revivez, à travers ces quelques lignes le dimanche sportif de nos représentants !


Après la vérification des licences, l’émargement de la feuille de départ, la remise des bonnets cadeau et des dossards, direction les vestiaires collectifs pour un changement express de tenue.


Les athlètes revêtent leurs maillots de bain, les supporters à la fois photographes et caméraman (Jean-Pierre le Président, Karine G, Alexandre et Lucie), ôtent leurs souliers. Une belle transition groupées des Triatomic’s qui débarquent dans l’enceinte du complexe chloré : pour les uns bonnets club vissés sur la tête, pour les autres, vestes club sur le dos.


Le bassin, qui compte 6 lignes d’eau est aussi plus profond que celui dans lequel nos adhérents ont l’habitude d’évoluer. Le tour de chauffe ne sera pas de trop pour prendre les repères indispensables à une belle navigation dans les remous à venir. L’effervescence de l’échauffement prend fin, le start va être donné et les séries vont s’enchaîner.


Côté Triatomic’s, c’est Sébastien qui ouvre le bal en nageant dans la vague 1, affublé du plus beau bonnet qu’il lui ait été donné de porter J. Un sketch, un festival et beaucoup de rires autour de ce fameux bonnet, qui aura détendu notre triathlète en devenir et amusé adversaires et officiels.


200m, 8 longueurs, 4 athlètes dans le couloir et … ça part fort, très fort, trop fort. Sébastien résiste autant qu’il peut mais paye sur la fin de course son allure de hors-bord imprimé sur les premiers coups de bras. Il accoste après 3’50’’, à une vingtaine de secondes de son chrono de préparation… forcément frustré, mais très clairvoyant sur les points à travailler pour la suite !


Sorti des flots, Sébastien, en bon équipier, renseigne ses acolytes sur la température du bassin et les sensations ressenties. Les échanges sont écourtés par l’appel de la vague 2. Les couloirs 1, 2 et 3 accueilleront nos 3 nageurs. Bonnet gris pour Anthony et blanc bonnets pour Karine M. et Marco ; rien de franchement ‘’fandard’’, à l’instar du bonnet rose de Sébastien ! M’enfin…


Les Triatomic’s font trempette en fond de bassin, mains au mur quand le départ est donné. 200m à parcourir. Anthony fait un départ canon et s’extraie rapidement du paquet. Il ne lâchera plus la tête de course. La technique est bonne, la glisse bien présente, Anthony est dans son élément, et ça se voit ! 3’30’’ plus tard, il remporte sa série, avec 25m d’avance sur son dauphin. Pour Marco et Karine M., le départ est moins explosif, mais l’attitude toute aussi engagée. Marco, en fin stratège, reste dans les bulles de son adversaire et progresse ainsi durant les 8 longueurs à bonne allure, troquant les spasmes d’énervement pour un crawl efficace et épuré. Karine M. à la lutte dans les premières longueurs, se retrouvera un peu esseulée et devra fournir un effort individuel pour clore la distance. Le chrono  s’arrêtera  après 4’ et 44 secondes, pas si mal, au regard du scénario de course. Marco, devançant Karine M. de quelques mètres aura, pour sa part, parcouru les 200m en 4’27’’.


9h20, l’épreuve nautique est terminée. Les Triatomic’s qui  ont su mettre à profit leur technique de nage et s’adapter à l’environnement compétitif sont toujours en course. Il est temps de transiter par les vestiaires,  de sécher les corps et de se préparer pour la suite des festivités, qui se déroulera sur le site du Val de Souchez.


Un site connu et repéré par 50% de l’effectif, Karine M. et Sébastien ayant pris le temps d’aller reconnaitre les parcours vélo et CàP lors d’une sortie dominicale ; sortie immortalisée par la Go-Pro et le montage vidéo accessible ici.


Découverte du parc à vélo, échauffement rapide avec les premiers tours de roues puis retour sur la zone de départ. Les photographes se sont dispersés sur le parcours, place à la compétition !


Le départ est donné selon le principe du CLM. Anthony, le plus rapide des nageurs chez les Triatomic’s sera le premier VTTiste à s’élancer et de fait, à être shooté par Gepeto, Alex et Karine. Lucie, préposée à la Go-pro s’efforcera de capturer les plans séquence, en compagnie de José, venu encourager ses partenaires d’entrainement.

Puis c’est Sébastien qui sera autorisé à quitter la zone de départ. Un peu plus tard, enfin, Marco et Karine M. pourront enfourcher à leur tour leurs VTT pour 7 kms de bosses, de pentes, de virages, d’escaliers et de zones boueuses, un circuit exigeant musculairement mais roulant et sécurisé.


2 tours. Largement suffisant pour que Sébastien place une de ses cascades dont lui seul à le secret… À croire que le Val de Souchez est son terrain favori pour envoyer gamelles et autres chutes en tout genre. Heureusement, Sébastien est en caoutchouc et aucune blessure n’est à déplorer ; en revanche l’arbre est un peu plus amoché ! J

Pour le reste de la troupe, tout se passe pour le mieux… ou presque… Marco fait un numéro et une remontée étonnante. Il faut croire que le gel booste son organisme ! À moins que les 2 déraillements et sauts de chaine soient à l’origine d’une poussée d’adrénaline pour notre énervé de service ! J Karine M. et Anthony sont plus calmes et gèrent les diverses difficultés les unes à la suite des autres. Anthony rétrograde dans le classement, Karine M. progresse.


Les 2 boucles sont usantes et c’est avec plaisir mais avec un peu d’appréhension que nos 4 représentants posent leurs vélos dans le parc pour en finir avec ce cross triathlon. Il ne reste que 2.5km de course à pied avec une difficulté : la montée du terril.

Sébastien et Marco accostent tous deux en même temps dans le parc, mais Sébastien, qui doit changer de chaussures, voit Marco s’extirper rapidement… Il ne le reverra plus… La suite ? du sentier, boueux par endroit, charbonneux plus haut, mais globalement un parcours agréable, aux dires des athlètes… Karine M. dit subir son épreuve de course à pied. Vu de l’extérieur, la foulée est pourtant satisfaisante. Anthony, lui, souffre un peu sur la fin. C’est que notre petit gars, du haut de ses 14 ans, s’est lancé dans l’aventure sans préparation particulière…


Finalement, 4 Triatomic’s franchissent la ligne d’arrivée, contents du devoir accompli et, pour ne pas gâcher la fête, les résultats sont bons et prometteurs !

Félicitation à tous pour votre belle prestation individuelle, bravo aux supporters (Alexandre, Lucie, José, Karine G. et Gepeto) pour leur esprit de camaraderie.

 


Résultats :        


* Marc CRETON : 42'15'' - scratch : 11/37 - scratch adulte : 3/7 - catégorie : SEM : 3/4
* Sébastien MEYNCKENS : 43'59'' - scratch : 15/37 - scratch adulte : 4/7 - catégorie : VEM : 1/3
* Karine MIELET : 50'57'' - scratch : 24/37 - scratch adulte : 2/6 - catégorie : SEF : 1/2
* Anthony LORTHIOIS : 52'16'' - scratch : 27/37 - scratch jeune : 16/19 - catégorie : MIM : 9/10




28 janvier 2017 : Recyclage et inauguration pour les Triatomic's     voir les photos

Au programme de cette grosse matinée hivernale :
     - le recyclage PSE1 pour Jonathan et Karine G.
     - la cérémonie de baptême des salles du complexe sportif Léo Lagrange pour le Président

Quand les deux premiers étaient entrain de réviser les gestes de premiers secours et se remémorer l'utilisation des insufflateurs, inhalateurs, colliers, DSA, canules, coussins hémostatiques..., ou bien encore de pratiquer sur des cas de détresses simulées PLS, retrait de casque tec..., le second, représentait le TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle lors du baptême des salles du complexe sportif Léo Lagrange en compagnie des membres du conseil municipal et des autres représentants des associations sportives.






27 janvier 2017 : la piscine Jules Verne de Montigny-en-Gohelle assaillie par les Triatomic's     voir les photos

Mais quelle mouche a piqué les Triatomic's ? Hier soir, les effectifs ont explosé sur le bassin de la piscine Jules Verne... Vagues et remous ont agité les lignes d'eau, car avec 15 Triatomic's dans l'enceinte du complexe sportif, finies les séances d'endurance douce, place à la VO²max, aux sorties de bassin et aux exercices de PPG: la meilleure façon de synchroniser les cardio à l'effervescence de cette soirée record en terme de fréquentation !

Un grand bravo à tous les nageurs qui n'ont pas manqué d'envie, de courage et dont le travail sérieux est à souligner !





15 janvier 2017 : 3 billets d'Avion pour participer au Cross Triathlon du Nouvel An en relais        voir les photos


Dimanche 15 janvier 7h30, la patrouille du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle composée de John et Marco ainsi que du personnel navigant qui se limitera pour la mission du jour à Jean-Pierre et Karine G. se retrouvent au Parc de la Glissoire (latitude : N50.41672900 - longitude : E2.83273500) pour le traditionnel fly-in du Nouvel An : le cross triathlon Sprint d’Avion !


La tour de contrôle est plongée dans la pénombre, un pylône éclairant faiblement ses abords. Dans le local, la check-list et le plan de vol sont affichés. L’immatriculation de l’escadrille Triatomic’s sera, pour ce vol en relais, le n° 2.0.6. La formation, et plus spécifiquement Jonathan, devra évoluer dans le couloir n°2 lors de la première rotation nautique aux alentours de 8h30 et parcourir les 16 longueurs de bassin. Puis Marco, pilotera son biclou de chasse sur près de 14,2km avant de permettre à José de s’élancer pour les 5 derniers kilomètres de l’épreuve. Nos 2 pilotes, à qui l’on explique la procédure, récupèrent leur pactage et visent officiellement le carnet de vol… après avoir obtenu l’autorisation de l’aiguilleur avionnais.


Ils quittent la tour de contrôle et c’est aux commandes d’un VTT BTWIN au fuselage flambant neuf et en mode VFR de nuit que Marco se présente sur le tarmac. Ce dernier est accueilli par les 3 agents de piste qui arborent fièrement les nouveaux équipements du corps arbitral. Le pilote s’équipe ; dossard 3 points en place et jugulaire bouclée, le BTWIN rejoint son emplacement.


C’est à bord d’un nouveau bolide, qui développe près de 170 CV, que les 4 représentants, tenues de combat sur le dos, atterrissent sur le parking de la piscine Arthur Lamendin d’Avion.


La prépa, l’échauffement puis c’est le briefing. John portera le bonnet rouge.


Décollage en douceur et sans turbulence pour notre athlète qui partage son couloir avec 2 féminines. Il prend très vite la course à son compte et engage le combat contre sa propre résistance en s’infligeant une vitesse Mach 1’20/100m jusqu’à mi-parcours  ignorant littéralement les indications d’allure données par Karine G. sur le bord de rive, faute de visibilité suffisante à travers ses hublots ! Il navigue à quelques encablures du poisson pilote qui nage en ligne 1, et tente de grappiller quelques secondes en exploitant au maximum son envergure et le phénomène de portance ! Les 2 dernières longueurs sont faites sous hypoxie. Les 0,215983 mille marin sont franchis en 6’ et 13’’, un temps qui aurait pu être légèrement amélioré si l’organisation n’avait pas raté l’alerte du dernier aller/retour !


À 10h00, retour sur le tarmac ! On retrouve le troisième membre qui composera le trio : José, déjà à l’échauffement. Les temps d’attente sont utilisés à bon escient et les transpondeurs alimentent en temps réel la page facebook du Triathlon Club Montigny en Gohelle

 

Marco, lui, profite du laps time qui lui reste pour faire un tour de piste et préparer au mieux son vol… à son retour John, ravitaille l’élève-pilote qui découvre la discipline « VTT » et qui accepte volontiers un gel typé « Jet A1 » en guise de kérosène ! Par ces températures glaciales et hivernales, c’est le strict nécessaire. Toutefois, côté perturbations, pour la partie extérieure, les Triatomic’s pourront compter sur une piste gelée certes, mais non exposée aux vents ou aux bourrasques.


Tous les concurrents sont sur la piste d’envol. Marco sera dans le SAS n°13, équivalent à la performance de John sur l’épreuve chlorée. Les chiens jaune guident les concurrents et autorisent les décollages successifs selon la grille horaire fixée… il est 10h34 quand Marco décolle enfin, pour un vol à vue qui nécessitera, sur certaines portions, un pilotage de précision et où il aura à cœur de corriger sans cesse son assiette pour éviter le crash ! ^^


Pas de drone pour immortaliser ce baptême de « l’ère Triatomic’s », mais une go pro et de nombreuses données DRAW enregistrées dans les boites noires des E.O.S qui arment les bras des accompagnateurs !


L’altimètre indiquera à 3 reprises 31m du côté du belvédère et s’affolera lors des quelques descentes en décrochage, mais globalement notre élève-pilote s’en sortira aussi bien que les commandants de bords chevronnés. Ainsi, aucun mayday ni autre signal d’alerte sera émis et il posera son BTWIN tout en douceur, après 38’ et 17’’ de vol, les réservoirs à sec, idéal pour transmettre le relais à José sur un beau kiss landing !


José s’éjecte du parc… A lui de clôturer l’aventure de nos 3 avionneurs du jour en parcourant les 5km200 restant, à pied,  sur les pistes charbonnées du site qui a accueilli le meeting. La mission s’avère ardue, avec des conditions climatiques difficiles et un froid qui givre les sensations et refroidis la machine… pourtant la vitesse de croisière est bonne et conforme au plan de vol. Le dénivelé n’étant pas négligeable, José gère et après 3 passages à basse altitude à proximité de la tour de contrôle, il est temps d’atterrir. Notre 3ème et dernier héro de la journée met fin à la mission après 25’ et 22’’ de course à pied.


Les Triatomic’s clôturent ce tout premier Cross Triathlon Sprint par équipe en 1h09’39’’ ! CONGRAT’S GUYS ! Good Job !




résultats:

* Triatomic's : 1h09'39'' - scratch : 46/66 - catégorie : Relais M : 2/2   -

          nautique (400m) : Jonathan GORNY : 6'13'' - scratch 23/66 - catégorie Relais M : 2/2

          cyclisme (14,2km) : Marc CRETON : 38'17'' - scratch 50/66 - catégorie Relais M : 2/2

          course à pied (5,2km) : José GONZALEZ : 25'22'' - scratch 50/66 - catégorie Relais M : 2/2






13 janvier 2017 : petis fours communaux en préambule de l'épiphanie célébrée par le TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle à huis clos

Vendredi 13 janvier 2017, une soirée dense pour les Triatomic's puisque 2 évènements classifiés "vie associative" sont venus ponctuer les dernières heures de cette journée.


La cérémonie des voeux 2017  voir les photos

Pour les sportifs, pas d'entraînement donc, mais une forte représentativité lors de la traditionnelle Cérémonie des Vœux du Maire de Montigny-en-Gohelle au gymnase Billoux, à deux pas de la piste --> les Triatomic's disponibles étaient presque "comme chez eux" dans cette salle décorée sur le thème du cabaret.
Ainsi, le bureau, au grand complet (Jean-Pierre, Christian, Carole et Karine G.), était accompagné de Ptit Lu, Ptit Bout, John, Christophe et ses deux garçons (Corentin et Anthony) et Karine M. qui après avoir échangé leurs vœux avec les membres du conseil municipal, qui formaient une haie d'honneur pour l'accueil des invités, ont pu découvrir la rétrospective 2016 de la commune, assister au micro concert de la chorale, apprécier les 3 morceaux joués par l'harmonie avant d'écouter le discours de Monsieur le Maire, Bruno YARD, qui a rappelé l'importance du travail des bénévoles au sein des associations notamment, et de l'importance que chaque "montignynois" ou assimilé participe au rayonnement et à la dynamique de l'environnement local. S'en est suivi les discussions et les rencontres fortuites autour du buffet sucré/salé, au milieu des bulles de champagne servies aux convives. Les animations, magie et numéro de close-up, ont diverti les invités.



Après cet apéro dinatoire, il était temps pour les Triatomic's de quitter les lieux pour entamer "l'after"...


Célébration de l'épiphanie avec le dessert composé de galettes des rois...   voir les photos

Clément et Amélie en ont profité pour rejoindre le groupe. Les deux plus jeunes ont été désigné, comme de coutume, pour attribuer les parts de galette. Que la garniture soit de pomme ou de frangipane, chacun espère découvrir la fève pour échapper aux 50 pompes promises à ceux que le sort n'aurait pas désigné en tant que Roi ou Reine du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle. Seul le vice-président échappera à la sanction, Clément ayant été couronné à 2 reprises ! Pour les autres, le prochain entrainement risque de mettre les biceps en tension ! :) Même Christophe, malgré le couronnement d'Anthony, devra effectuer sa séance de PPG !
La soirée s'est poursuivie jusqu'au jour d'après, entre rires, boutades, sujets légers et autres discussions. Les Triatomic's se sont ensuite quittés pour retourner dans leurs pénates respectifs, joyeux et repus !



Au terme de cette soirée, les Triatomic's commencent bien l'année 2017 !






22 décembre 2016 : Pétrifiés devant un bassin vidé, les Triatomic's succombent au "Mannequin Challenge"    voir la performance     voir les photos

Le "Mannequin Challenge", c'est la mode du moment... Les Triatomic's n'avaient pas plongé têtes baissées dans le fameux "ice bukket challenge", se jeter dans l'eau froide étant une activité à minima bi-hebdomadaire pour nos triathlètes lors des entraînements nautique à la piscine Jules Verne de Montigny-en-Gohelle... En revanche, stopper NET toute la petite troupe, ça, ça relevait VRAIMENT du défi !

Il n'en fallait pas plus... A la maîtrise d'ouvrage : le bureau du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle. Volontaire pour endosser le rôle de la Maîtrise d’œuvre : Lucie. Et ce soir, c'est sous la lentille de Candice, appelée en renfort par nos 2 jeunettes (Sophie et Lucie), que les acteurs d'un soir se sont glissés dans la peau des statues exposées au musée Grévin. Si pour certains, les 2 prises de vues ne furent qu'une formalité figée, pour d'autres, la séance s'est vite transformée en PPG avec gainage et renforcement musculaire ! Chacun son rôle, chacun ses contraintes ! Même les absents (Amélie, Arno, Fred et José) avaient leurs dossards... ils ont été classés D.N.S ! ^^

Une belle soirée passée dans un environnement que les Triatomic's ont découvert autrement , qui fut ponctuée par la mise à l'honneur du Président Jean-Pierre ACKET.

A l'année prochaine pour de nouvelles aventures, de nouveaux défis, d'autres actualités et tout plein d'épreuves, de performances, de résultats, de photos et de résumé !

Bonnes fêtes de fin d'année à tous les Triatomic's, leurs proches et leurs supporters !







17 - 18 décembre 2016 : c'est le week-end CLUB : relaxation, ascension, restauration...  

     * Samedi 17 décembre, une matinée dédiée à la détente !       voir les photos du SPA

Une séance de natation sans objectif, si ce n'est celui de découvrir un nouveau bassin, suivi d'une séance de "décompression" avec sauna, hammam, jacuzzi, cascades, ... Tous les Triatomic's disponibles ont donc profité d'un traitement V.I.P. (merci John ! ^^) en cette fraîche et brumeuse matinée... et c'est donc tous sourires et bien déterminés à mettre à profit ce statut ô combien spécial que les 2 Karine, Lisa, Lucie, Amélie pour la gente féminine et John, Alex, Pierre-Alexandre (alias P-A), Jocelyn et Pierre pour la gente masculine ont navigué entre 2 eaux et maintes températures... du chaud, du froid, de la vapeur, des bulles, des vagues, des jets... 2h30  pour un "entraînement" qui change des sessions hebdomadaires qui fut apprécié à sa juste valeur par tous les chanceux présents !


Vu ce qui attend nos valeureux sportifs dimanche 18 décembre, ils ont bien fait d'en avoir usé et abusé ! ^^ Les photos, de mauvaise qualité vu les conditions "climatiques" dans les cabines, illustrent quand même ce moment de vie associative ! ^^



     * Dimanche 18 décembre, ça monte, ça monte... heureusement après, il y aura le ravitaillement !    voir les photos de la Tower Run

12h45, rendez-vous sur Montigny-en-Gohelle pour organiser le convoi qui prendra dans quelques instants la direction de la capitale des Flandres. Les Triatomic's sont à l'heure et ce n'est pas moins de 3 voitures et 11 membres du collectif (à savoir, par ordre alphabétique Arnaud, Carole, Christian, Christophe, Clément, Cloé, John, Karine G., Katia, Lucie, Marco et Sophie) qui roulent tous feux antibrouillards allumés vers leur destination finale, le parvis de la gare Lille Europe, là où est organisée la première édition de la Tower Run de Lille, avec ses 25 étages et ses 550 marches en faveur de Ludopital. Une occasion d'associer l'utile à l'agréable dans un contexte sportif et aussi de sortir les Triatomic's de leur zone de confort, une idée originale d'animer le week-end CLUB !

Sur place, le Président est déjà là, tout comme les Arrageois (Alexandre, Karine M., Lisa et Pierre-Alexandre) . La logistique est assurée par John qui dispose du bipp pour les garages de perspective... tranquille en cette période de fêtes de trouver à se garer à 2 volées d'escaliers du "village" départ.

Les dossards, les puces de chronométrage, les t-shirts "souvenirs" en taille XXL floqués ToWer Run", il est temps de se préparer, la fine équipe s'élancera à 14h46. Les trifonctions et les équipements fleuris viennent égayer le parvis. Les Triatomic's se réchauffent comme ils peuvent et patientent en immortalisant cette première expérience collective avec de nombreuses photos. Les visages sont souriants, l'enjeu étant tout relatif...

L'animateur
annonce que la montée la plus rapide est pour le moment de 2'50"... Voilà un chrono qui parle à P-A alias "Flash Gordon" et un challenge à sa portée ! Ça ne rigole plus, les plus performants d'entre nous s'échauffent consciencieusement quand d'autres prennent le parti d'attendre la mise en jambe du sas de départ... Zumba et gymnastique rythmique devraient suffire à faire monter le cardio et réveiller la masse musculaire !

L'horaire de départ approchant, les engagés (
Arnaud, Christian, Christophe, Clément, Cloé, John, Karine G., Karine M., Lisa, Lucie, Marco, Pierre-Alexandre et Sophie) sont confinés, interviewés, photographiés puis lâchés... c'est parti pour quelques minutes à VO² max... Les alpinistes en herbe laissent dans la vallée leurs fidèles supporters, Alexandre, Carole, Katia et Jean-Pierre et s'élancent à l'assaut du sommet de la tour Lille Europe.

Les escaliers sont étroits, sombres (ce qui privera Karine G. de quelques jolies photos, le temps de forcer l'utilisation du flash), mais disposent de marches faciles à emprunter  avec aisance. P-A ouvre la folle ascension... Son allure de sherpa, moquée sur le parvis, prend, dans cet exercice, tout son sens :)  Personne ne le reverra... à l'arrière de la cordée, Lucie qui ressent les premiers effets de la raréfaction en O² à partir du 7ème étage ralentit mais ne s'arrête pas une seule fois, ou alors juste pour quelques photos souvenirs (hi hi). Entre nos deux représentants, tout le monde progresse à son rythme. La poursuite est joviale, les dépassements souvent commentés et un poil moqueurs: c'était prévisible ! lol

L'arrivée ? Un palier de 2m² devant une porte condamnée... Les plus rapides accueillent les suivants avec sourires et encouragements, le 25ème étage est franchement bruyant. Nos kamikazes des altitudes (P-A, John et Lucie pour les plus touchés) toussottent... normal, le cardio s'est envolé ! :) Encore 2/3 clichés pour prouver que chaque Triatomic's à fait bipper sa puce là haut, tout là haut et il est temps de redescendre... par les escaliers... Ceux qui se sont arrachés éprouvent quelques douleurs musculaires, l'acide lactique étant déjà monté dans les jambes ! ^^ Au 16ème étage, l'organisation récupère les puces de chronométrage, au 12ème, un Redbull et l'accès à la terrasse... la fameuse, qui devait offrir une vue sur toute la ville... Hélas la brume et/ou la pollution limitera la visite touristique... ça descend, ça descend... tout un chacun retrouve des couleurs et une respiration plus aisée... au rez de chaussée du redbull, encore, mais aussi et surtout les acclamations (ou pas ! :p ) de nos supporters. Voilà, c'est fini...

Retour sur le parvis, découverte des chronos et des classements, Flash termine 7ème sur 707 en 2'53"... à 17" du number one... Argh ! dommage, à défaut d'être sur la boite, P-A aura fait dans le 7... hihi !

Soulignons la belle performance de notre mascotte de 10 ans, Clément, qui a gravi les 25 étages en 5'14": grande fierté pour son papa Christian, notre doyen sur cette épreuve, qui accoste 3" derrière son fils. Et puis bien évidemment un grand bravo à tous les coureurs pour leurs beaux temps de passage et leurs beaux classements respectifs !

Il est l'heure de rentrer, pour un ravitaillement bien mérité du côté d'arras...  
   


 

résultats:

* Pierre-Alexandre MASSET : 2'53'' - scratch : 7/707 - catégorie : M : 7/495

* Marc CRETON : 3'43'' - scratch : 184/707 - catégorie : M : 177/495

* Arnaud GRENON : 4'02'' - scratch : 286/707 - catégorie : M : 270/495

* Lisa CLAUSSMANN : 4'29'' - scratch : 411/707 - catégorie : F : 48/212

* Jonathan GORNY : 4'43'' - scratch : 481/707 - catégorie : M : 412/495

* Karine MIELET : 4'51'' - scratch : 489/707 - catégorie : F : 73/212

* Sophie PERLEIN : 4'51'' - scratch : 490/707 - catégorie : F : 74/212

* Christophe LORTHIOIS : 5'10'' - scratch : 554/707 - catégorie : M : 439/495

* Clément LABALETTE : 5'14'' - scratch : 568/707 - catégorie : M : 444/495

* Christian LABALETTE : 5'17'' - scratch : 573/707 - catégorie : M : 447/495

* Karine GRENON : 6'09'' - scratch : 671/707 - catégorie : F : 187/212

* Lucie SAVARY : 6'15'' - scratch : 678/707 - catégorie : F : 190/212

* Cloé, non chronométrée... ^^ inscription de dernière minute mais arrivée avec le groupe des 5' ! bravo Misstinguette !



     * Dimanche 18 décembre, ravitaillement devant un repas de fête  !     voir les photos

 
Le week-end CLUB s'est terminé autour d'une assiette festive, de saison. Hormis Sébastien qui manquait à l'appel, TOUS les Triatomic's sont venus, accompagnés de leurs proches, pour partager ce repas... Une soirée qui vient clore 2 journées à la fois relaxantes, sportives et "gastronomiques"... ^^

Bonnes fêtes de fin d'année à tous les Triatomic's !!!






09 décembre 2016 : avant la fermeture annuelle du bassin, circuit triathlon    voir les photos

Une série de photos pour la dernière séance nautique de l'année 2016... Rendez-vous en 2017 pour suivre la suite des aventures nautiques des Triatomic's!!!!





03 décembre 2016 : RBM 99.6FM reçoit les Triatomic's dans son émission "En pleine Lucarne"      voir les photos        Copie de l'enregistrement

Quelle entame de week-end !


Initialement, les Triatomic's devaient prendre part à la rando Triathlon de Frévent organisée dans le cadre du Téléthon, mais un couac organisationnel n'a pas permis à la fine équipe de concrétiser cette sortie hivernale...

Cependant, puisque pour les Triatomic's l'actu s'écrit au gré des minutes, le coup d'envoi du match, que Karine G. et Jean-Pierre ont dû jouer au pied levé, fut donné un peu plus tôt dans la matinée par Frédéric PETER, l'arbitre de la rencontre. Face à nos représentants, pour l'équipe des journalistes de l'émission "En pleine lucarne", animée tous les samedis par Frédéric PETER sur RBM (Radio du Bassin Minier - 99.6 FM)Thierry TEMPEZ  et Christopher WABLE, l'entrée de ce dernier étant prévue en seconde mi-temps...
 
En tribune, les auditeurs... S
ur le terrain des échanges verbaux, 2 adhérents du TRIATHLON CLUB Montigny en Gohelle et 2 journalistes sportifs, les arbitres...

Le match est amical, mais l'exercice, bien qu'agréable (qui peut se targuer d'être mis sous les feux de la rampe de la sorte ???) reste périlleux pour nos deux représentants qui découvrent avec des yeux d'enfant l'envers du décor de l'enregistrement d'une émission de radio. Frédéric P. et Thierry T. font preuve de bienveillance et de curiosité à l'égard de notre discipline, les doutes s'estompent... Régulièrement le ballon est rendu à notre duo pour quelques passes et autres centres sur des sujets amenés avec brio par Frédéric P. (
le Zizou des ondes ! ^^), véritable n°10 de cette partie. Entre passement de jambes et dribbles en tout genre, Karine et Jean-pierre essayent de se créer de belles occasions et de développer un beau jeu, à l'image de l'ambition du club... Après 60' de jeu et pas moins de 5 mi-temps, le goaaaaaaaaaaaal est atteint ! Le Président et la secrétaire, avec le concours des arbitres, ont été droit au but : le triathlon et notamment l'association TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle ont été au cœur des discussions ! Il est temps de rentrer aux vestiaires et de laisser le terrain au debriefing footballistique, la seconde mi-temps de "En pleine lucarne".

Un grand merci à Frédéric PETER, Thierry TEMPEZ et Christopher WABLE, journalistes sportifs et animateurs de 'En pleine lucarne" l'émission 100% sport du bassin minier diffusée sur RBM 99.6 FM tous les samedis de 14h à 16h. Un grand merci pour leur accueil, pour l'intérêt qu'ils ont montré à l'égard de notre association et pour la qualité de nos échanges.





29 novembre 2017 : Lambenne fait salle comble pour l'A.G.O annuelle     voir les photos

Mardi, normalement c'est piscine... sauf en cette fin novembre, où les Triatomic's ont troqué leurs maillots de bain pour un exercice annuel : la participation à
l'Assemblée Générale Ordinaire du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle.

Une grande majorité de l'effectif disponible était présent, les absents étant tous physiquement à plus de 250km du lieu des festivités, hormis Marco convalescent. Cette année encore, la municipalité nous a signifié tout l'intérêt qu'elle portait à notre structure avec une belle délégation composée de Mme Danièle LAMBERT (Adjointe à la Vie Associative et à l'Etat civil), Mme Cécile GOFFART (Conseillère municipale et Présidente de l'OMS - Office Municipal des Sports), M. Jean SALOME (Adjoint aux Sports) et M. François CARE (Adjoint aux Fêtes et Cérémonies).

Pour cette édition, le format est similaire aux AGO précédentes, avec les votes à main levée, les questionnements et points de précision sur le fonctionnement associatif, la présentation des comptes, des projets et des avancées diverses... la seule nouveauté consistant à projeter la rétrospective 2015-2016 en lieu et place du bilan sportif standard, Une séquence "ciné" bien accueillie par les membres de l'association (anciens comme nouveaux) mais aussi par les élus locaux.
A l'initiative du Vice Président, Christian, Ptit Lu et Ptit Bout se sont vues offrir un cadre "souvenir" de leur première épreuve (le B&R de Wasquehal) disputée sous les couleurs des Hisbiscus Montignynois. La soirée, s'est terminée autour d'un verre et de quelques biscuits apéro, offert par Sébastien, à l'occasion de son anniversaire...

Désormais, l'aventure des Triatomic's se poursuit avec une équipe de joyeux drilles, dont la volonté de bien faire ensemble prévaut sur l'envie de performer seul... Une saine dynamiqueoù l'émulation collective accompagne la progression de chacun dans la découverte du triple effort.

Faites une belle saison les Triatomic's ! Christophe, Lucie, Sophie, Sébastien, Pierre, Marco, Lisa et Pierre-Alexandre, à vous de jouer ! Et n'hésitez pas à vous rapprocher des "anciens", Christian, Karine G., José, Alexandre, Jonathan, Arnaud, Karine M. et Jocelyn  pour les p'tites astuces et autres remèdes de "grands mères"... :)






27 novembre 2016 : Sophie et Lucie, pieds et roues dans la boue sur le B&R de Wasquehal (format XS)   voir les photos


Dimanche, 8h15, 3°C, temps automnal… et pourtant 4 membres du TRIATHLON CLUB Montigny en Gohelle, quittent le bassin minier direction Wasquehal, la proche banlieue du fief du Président, pour accompagner la Triatomic’s Girls, notre seule et unique équipe engagée sur le Run and Bike de ce jour… ou plutôt sur le Bike and Run (format XS) de Wasquehal, petite coquetterie de l’organisation.


Sur place, armé de ses objectifs, le président, dont la ponctualité n’est plus à démontrer est déjà là et accueille le convoi avec le sourire. Et c’est donc l’effectif d’une équipe de basket qui pénètre dans l’ancienne salle Lavoisier transformée en rollerdrome pour récupérer le dossard n°043.


Pour Lucie et Sophie, les p’tites angoisses des jours précédents s’estompent au fil des minutes… C’est que nos deux nouvelles recrues vont prendre part à leur première épreuve labellisée FFTRI sur une discipline spécifique des épreuves multi-enchaînées : le Run and Bike !


Alors pour détendre l’atmosphère, rien de mieux qu’un tour rapide pour repérer le site où aura lieu la compétition.


Patatras ! Faute d’information ou de toute autre forme de communication, finalement, de déductions en conclusions, nous comprendrons que le B&R se déroulera sur une boucle de 4 kms bordant le canal de Roubaix qu’il faudra parcourir à 3 reprises avant de pouvoir rallier la ligne d’arrivée…


Ce détail d’importance connu, retour aux vestiaires… Préparation de la machine, réglage, serrage, habillage, en route pour 20’ d’échauffement. Nos 2 athlètes sont appliquées et attentives, les cardios sont sollicités, les organismes adaptés à l’effort à venir ; puis c’est le brieffing du côté du podium où la consigne de réaliser des passages de main à la main sous peine de disqualification est donnée. Impeccable ! Les filles vont pouvoir mettre à profit leur apprentissage des montées et descentes de vélo en situation réelle sur terrain inégal : une belle leçon !


Il ne reste plus alors qu’à dispatcher les deux 18-270mm et le 150-600mm le long du parcours pour réaliser une séance de shooting en extérieur avec pour objectif d’immortaliser sur les cartes SD des E.O.S la performance de nos 2 représentantes.


Les coureurs d’un côté du canal, les VTTistes de l’autre côté de la berge. 5…4…3…2…1… Go ! Sophie, s’élance et imprime un rythme digne d’une belle session à VO²max et réussie à retrouver Lucie qui lui tend le VTT en même temps que les 50 autres équipages… Cette fois, c’est la bonne ! Très rapidement tous les compétiteurs s’éloignent… avant de revenir vers les spectateurs… Sophie, alias Ptit Bout et Lucie, alias Ptit Lu tire leur épingle du jeu ! Bien que la séance matinale de fractionné soit un poil violente, les Triatomic’s Girls se débrouillent comme des chefs avec des transmissions au top et une belle énergie, malgré un terrain piégeux par endroit ; et tout ça sans se défaire de leur bonne humeur !


Finalement, elles en terminent après 1h10’16’’, avec une moyenne de 5’48’’/km et un cardio tout là haut, là haut ! Super boulot ! Une perf significative après moins de 3 mois d’entrainement… Bravo à ce beau Duo qui a su faire honneur à nos couleurs !


P’tit Bout, Ptit Lu, savourez !



résultats:

* Lucie SAVARY - Sophie PERLEIN (Triatomic's Girls) : 1h10'16'' - scratch : 48/48 - catégorie : SEF : 5/5







25 novembre 2016 : les illuminations du Marché de Noël pour lancer les festivités de fin d'année    voir les photos

Un mois jour pour jour avant l'ouverture traditionnelle des paquets cadeaux sous le sapin, la municipalité de Montigny en Gohelle a offert à ses citoyens un petit avant goût des fêtes de Noël. Une inauguration du marché de Noël sous les chants des enfants scolarisés dans la commune, le discours de Monsieur de Maire Bruno Yard, accompagné du Député-Maire de Carvin, Philippe KEMEL, et des représentants des deux villes jumelées : Tamasi ( Hongrie)  et Stollberg (Allemagne), suivi d'un lâcher de ballons et du lancement des illuminations.

C'est donc au milieu d'une foule dense, dans les effluves de marrons grillés et de barbe à papa que Karine G. et Gepeto ont assisté à ces festivités pour le compte des Triatomic's. Mis à part les salutations d'usages adressées aux membres de l'équipe municipale, ils ont aussi eu le loisir de rencontrer de nombreuses personnalités (présidents d'association, voisinage, membres de l'OMS...) mais aussi et surtout de partager un moment de convivialité avec Jean-Marc Palzinski, aujourd'hui remplacé par Loïc Lagache à la direction du service des sports de la ville.

En quittant le village des chalets de bois, Gepeto n'a pas manqué de faire un don au Téléthon (les bénéfices du marché de Noël étant intégralement reversé à la cause)... seule possibilité pour lui de pouvoir décorer le grand sapin ! ^^ et comme Gepeto, bien que souffrant d'un tour de rein, ne rechigne jamais à la tâche, c'est sur les plus hautes branches qu'il a vaillamment lutté pour y accrocher sa boule... de Noël ! :)

Un marché fort sympathique où vin chaud et spécialités locales côtoient les bonnets et autres bougies parfumées... Une belle réussite après 3 années seulement d'ancienneté ! Si vous avez quelques minutes à perdre, évadez-vous dans les allées de ce petit marché de Noël traditionnel, on vous le recommande !





22 et 24 novembre 2016 : puisque le bassin est éclairé, on shoote!     voir la séance du 22      voir la séance du 24

Depuis la reprise, les progrès de nos athlètes sont bien visibles... alors on allonge les distances, on complique les exercices, on accélère les allures et on n'oublie pas d'immortaliser tout cela sur la peloche... parce que même si les souvenirs "sont dans les têtes", les photos permettent de rafraichir les mémoires...

Cette semaine, 2 sessions nautiques sur 3 ont donc fait l'objet d'une couverture médiatique :

* mardi : avec des exercices dédiés à l'apprentissage des phases spécifiques que l'on peut rencontrer sur les épreuves nautiques avec départs, visuels, nage au train, roublardises et transitions; bref, un programme dense à VO²max !!!

* jeudi : les organismes sont au repos alors place à la technique et à de multiples exercices de style que les courageux coureurs de la veille se sont appliqués à réaliser avec le sourire ! Du beau et du bon boulot par tout le collectif présent.






19 novembre 2016 : les Triatomic's font l'école buissonnière    voir les photos

Samedi, Karine G. et Jean-Pierre sont presque retournés sur les bancs de l'école... mais, parce que les chemins de traverses sont toujours les plus riches, c'est à l'école buissonnière qu'ils ont passé le début de leur soirée, à l'occasion de la cérémonie officielle de la remise des clefs du local à la troupe de théâtre qui aura désormais l'opportunité de développer ses projets dans un espace dédié à la culture. Le discours du Maire, la lecture d'une adhérente en patois dont les mots ont totalement échappé à la compréhension de Karine G., la vidéo très originale de la marraine de l'association dont le chant de clôture, à consonance ch'ti, a plongé toutes les personnes qui s'étaient déplacées dont une ambiance festive puis l'intervention de quelques élèves avec des scénettes a précédé la visite du lieu... que nos deux représentants n'ont pas réalisé... Après avoir salué les officiels, retour à la maison, pour faire les devoirs ! :)





11 novembre 2016 : les commémorations de l'armistice de la guerre 1914-1918



- En Belgique, sur le semi de Ploegsteert pour Marc   Voir les photos

Marc, néo-triatomic's, n'en finit plus d'aligner les performances et d'enrichir son palmarès et par voie de conséquence celui du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle! :)

En ce jour de commémoration, c'est chez nos voisins belges qu'il a décidé de s'affranchir de son devoir de mémoire, en participant au semi-marathon de Ploegsteert, plus connu sous le nom de "la course du souvenir"... Un rendez-vous immanquable pour notre sportif au grand cœur qui a revêtu les couleurs du club et s'est offert un beau chrono pour avoir le droit de déguster la queue de charrue offerte à tous les finishers !

Une course sous le soleil, en majorité en sous bois, où l'organisation avait mis le paquet pour permettre à tous les coureurs d'évoluer dans les meilleures conditions possibles... ça a plutôt bien réussi à notre athlète qui a pris beaucoup de plaisir à courir ces 21 x 1000m... et ce même s'il a bouclé le parcours en fractionnant à deux reprises, pause diurétique oblige ! grrrr !  

Un long week-end de novembre qui s'annonce bien ! Bravo champion pour ce super résultat !



résultats:

* Marc CRETON : 1h44'01'' - scratch : 717/1896 - catégorie : SEH : 317/587  




- A Montigny-en-Gohelle, avec les élus municipaux, pour les membres du bureau   voir les photos

Autres Triatomic's, autre ambiance, mais même devoir de mémoire ; c'est à 10h30 que les membres du bureau se sont retrouvés au point de rendez-vous fixé par la mairie pour prendre part aux commémorations du 98ème anniversaire de l'armistice 1914-1918.

Le soleil est présent, le ciel d'un bleu profond, les associations patriotiques sont bien représentées, les drapeaux, l'harmonie et les majorettes sont de sortie pour honorer les soldats tombés pour la France lors de ce conflit mondial. Un défilé dans le centre ville, le cimetière militaire, 2 discours au pied du monument au mort, le dépôt des gerbes par les écoliers des établissements scolaires montignynois, la marseillaise, puis de nouveau le défilé vers la salle de réception où chacun aura le privilège de franchir la porte sous les drapeaux... un beau moment, un bel hommage et finalement une fin de matinée qui se termine sous les couleurs du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle, dans le fond d'un verre de curaçao en compagnie de M. Le Maire et des élus locaux.





16 octobre 2016 : Jocelyn, c'est moins de 4h sur le Marathon de Vannes ! Pour une première sur la distance, les bigoudènes n'ont rien vu venir !        voir les photos


Une folie collective s'est emparée des Triatomic's il y a de ça quelques mois... c'était un peu avant la période creuse des vacances d'été.

 Et si on courait un marathon?

L'idée était lancée, et 4 membres du TRIATHLON CLUB Montigny en Gohelle succombaient aux sirènes de la distance reine. Une équipe sans grande expérience constituée d'Alexandre et de Jocelyn qui n'avaient jamais affronté les 42km195 et de Karine G. et Christian qui décidaient de remettre le couvert, après leur unique expérience sur le marathon de Paris. Ces 4 "fantastiques" étaient accompagnés d'une supportrice de choix puisque Karine M. bien que non inscrite sur une épreuve avait la volonté de suivre l'entrainement spécifique pendant la période chaude... un bon moyen d'occuper ses soirées d'été !

De la préparation estivale, seuls 3 d'entre eux pourront prendre le départ, Alexandre, blessé et mal en point devant renoncer à s'aligner... mais ce n'est que partie remise! et 2017 devrait être l'année de SON 1er marathon!

Des 3 rescapés, l'état de forme présageait le franchissement de la ligne d'arrivée, mais de nombreuses inconnues pouvaient encore venir contrecarrer les plans de nos valeureux athlètes et la météo était un paramètre non négligeable... mais comme par magie, Vannes fut baignée de soleil tout le we, pour le plus grand plaisir de nos coureurs et de leurs accompagnateurs.

Arrivée la veille dans la ville fortifiée, l'accueil à l'hotel comme au resto est parfait et les Triatomic's sont détendus et heureux de partager ces moments d'avant course. L'organisation du 17ème marathon de Vannes est au top, à contrario du village, decevant avec 2 exposants seulement (Diadora et Overstim)... c'est pour le coup le seul point sombre de l'histoire parce que pour le reste, ce fut une compétition offrant un cadre et une ambiance unique!

Dès le lendemain matin, tous les aspirants marathoniens descendus dans le même hotel se retrouvent vers 6h30 pour le petit déjeuner. Chacun y va de sa question, de sa réponse, de ses interrogations... C'est à ce moment là que les Triatomic's apprennent que le parcours est exigeant et sélectif avec un dénivelé non négligeable qui devrait faire souffrir les organismes... mais c'est qu'ils sont vaillants nos partenaires d'entrainement et comme "s'inquiéter avant c'est s'inquiéter une fois de trop", autant attendre de jauger de la difficulté du parcours une fois dessus ! ^^

Il est l'heure de se rendre sur la zone de départ, du côté des remparts... un cadre magnifique, baigné de lumière avec un départ précédé d'un feux d'artifice Bleu trurquoise (la couleur de la ville)... Les Triatomic's sont décidément "comme à la maison" et joueront presque "à dommicile" !

2200 inscrits sur la 17ème édition du Marathon de Vannes... Le parcours? Des jardins des remparts au stade de Kercado, il emprunte les sites les plus emblématiques de Vannes. Et, pour ne rien gâcher du plaisir d'en finir, c
omme lors des marathons olympiques, nos représentants auront l'honneur de terminer leur course par un dernier tour sur une piste d’athlétisme du centre sportif de Kercado. Véritable visite culturelle, le marathon traverse le centre historique, anciennement dénommée la cité des Vénètes, et emprunte également les sentiers côtiers d’une des plus belles baies du monde : Le Golfe du Morbihan. Sauf que la brochure avait oublié de préciser que toutes ces rues et chemins étaient passablement pentus et nécessitaient relances et foulées dynamiques... :)

Mais pour faire passer la pillule, ce magnifique circuit a réservé de nombreuses surprises disséminées de ci de là pour les marathoniens. Une occasion de s'occuper l'esprit durant les phases plus compliquées... Ainsi, l'ambiance franchement marquée par la culture bretonne avec biniou, crèpes et soupe au potiron laissera place de temps en temps à des animations bien plus surprenantes mais tout aussi sympathiques, comme cette troupe de rasta qui ne cessera de tambouriner à la sortie d'un virage et d'une portion exigeante pour encourager les sportifs, ou bien encore les chorales des aînées entonnnant avec ferveur des chants paillards! ^^ Les ravitaillements aussi seront à la hauteur de l'accueil breton avec un stand où les boissons isotonic ont été remplacées par du cidre et des bière locales...
Jocelyn, le plus en jambe des 3 engagés se laissera tenté par une crèpe lors de son deuxième passage... Christian quant à lui refusera les premiers ravitaillements, préférant puiser dans ses réserves personnelles emportées à même le corps. Pour Karine, craignant de modifier son alimentation, ne saisira pas, avec regret, de crèpe au vol et n'aura pas l'occasion de déguster les boissons chaudes ou alcoolisées proposées par les bénévoles... Voilà pour le côté gastronomique...

D'un point de vue ferveur populaire, sur le parcours, du côté du Port de Vannes et sur le Parvis de la Mairie, les 3 triathlètes du club auront le plaisir d'être encouragés par les parents de Karine venus jouer les reporters et photographes... Estelle et Antoine, quant à eux retrouveront Jocelyn à l'arrivée. Mais les dossards étant nominatifs, chaque coureur et futur marathonien entendra son prénom scandé par la foule, en nombre sur le bord du chemin : une belle initiative de l'organisation qui permi à chacun d'être reboosté dans les moments plus difficiles!

Justement, et les impressions de nos 3 compagnons, qu'elles sont elles? Jocelyn a parfaitement résumé la situation avec ces quelques mots forts représentatifs:

- 0km à 15km : tranquille
- 15km à 20km : ça stagne
- 20km à 30km : ça commence à piquer
- 30km à 35km : ça pique
- 35km à 42km195 : terrible

Mais finalement, chacun à son allure, nos 3 représentants sont finalement passés sur le tapis de chronométrage de l'arche d'arrivée...

Jocelyn, déterminé, n'a pas marché, refusant catégoriquement cette éventualité. Christian, plus tempéré s'est octroyé quelques hectomètres de récup. Karine a terminé en mode "rando" acceptant l'égrainage des minutes, l'objectif étant avant tout d'aller chercher cette médaille de finisher pour les 60 ans de sa maman, qui l'attendait à proximité de la ligne.

Aucun abandon à déplorer dans les rangs des Triatomic's, voilà la véritable victoire collective. En revanche la vraie grosse performance restera ce temps canon de Jocelynqui signe son 1er marathon(et pas le plus simple du territoire) en moins de 4h. Un grand bravo aussi à Christian qui accoste 1/2h plus tard et qui réalise lui aussi une super course. Félicitation à Karine qui en terminera après 5h30 d'effort, le mental au beau fixe! Enfin un grand MERCI aux accompagnateurs, qui ont su encourager nos marathoniens et à tous ceux ayant eu une petite pensée pour ces derniers!

L'aventure continue et ces 3 là n'en n'ont pas fini avec la distance... les dés sont jetés... qui pour les rejoindre dans leur prochain défi?



résultats:

* Jocelyn BART : 3h57'16''   - scratch : 581/1433 - catégorie : V1M : 257/540

* Christian LABALETTE : 4h29'41'' - scratch : 1063/1433 - Catégorie: V2M : 206/284

* Karine GRENON :  5h29'15'' -  Scratch : 255/264  -  Catégorie :  senior F : 62/63






15 octobre 2016 : José à l'assault des remparts de Montreuil-sur-Mer

En ce samedi 15 octobre 2016, avait lieu la 1ère édition du Duathlon du Montreuillois... c'est donc tout logiquement, que notre duathlète maison, José, avait choisi de clôturer son année 2016 sur cette épreuve. Une belle compétition, organisée sur la commune de Sorrus, proposant un parcours vallonné, avec peu de circulation et un site central en retrait des axes principaux : idéal pour que notre représentant passe un bon moment au milieu des 115 autres concurrents. Le Format ? Un sprint... autant dire que ça n'a pas trainé ! ^^ Le palpitant tout là-haut, durant 20km400 répartis comme suit : une 1ère course à pieds de 3,6 km suivie d'un vélo de 16 km puis d'une deuxième course à pied d'1,8 km... José a fait le job avec un beau chrono, sous l'heure de course ! Bravo !


résultat:

* José GONZALEZ: 59'52''  -  Scratch : 89/116-  Catégorie :  vétéran M : 32/44





11 octobre 2016 : natation et apéro, cocktail gagnant ! :)     voir les photos

Une belle soirée pour les Triatomic's en ce 11 octobre 2016, où tous les adhérents disponibles se sont retrouvés au bord du bassin pour une petite séance technique avant de trinquer à la nouvelle saison à l'occasion de l'anniversaire de Karine G. Et comme à chaque fois, il y avait ce soir là, encore un appareil photo qui trainait... :) Toutes les photos de cette soirée sont d'ores et déjà disponibles !





09 octobre 2016 : José s'aligne sur la course au vent ... ça soufflait du côté d'Achicourt !

Il aura fallu à José, notre Triatomic's le plus compétitif de ces dernières semaines (on ne l'arrête plus !), une année de patience pour pouvoir prendre le départ des foulées du Moulin d'Achicourt, l'édition 2015 ayant été annulée... Au programme de cette matinée : une boucle de 5km avec des passages sur des chemins de terre, du macadam, du schiste, mais aussi sur de la pelouse... Un florilège de surfaces diverses et variées qui rendra ce parcours technique, plus exigeant que les éditions précédentes (suite aux petits aménagements) et nécessitant plus de relances. Heureusement, dans cet exercice, José n'est pas le plus maladroit... C'est donc au terme de 24' et dans un souffle de quelques secondes qu'il franchira la ligne d'arrivée en gagnant son duel contre "la course au vent"


résultat:

* José GONZALEZ: 24'13''  -  Scratch : 31/158-  Catégorie :  V1H : 6/15





Octobre 2016 : quand la nostalgie d'une saison passée, tend les bras aux objectifs de la saison à venir...


On tourne une page et on clot un chapitre: celui de la saison sportive 2015 - 2016 des Triatomic's...

                                                              ... pour se tourner vers celle d'ores et déjà dans les starting block : la saison sportive 2016 / 2017 !



Une nouvelle année marquée par un turn over important des effectifs mais à l'avenir radieux, compte tenu de l'intérêt portée à notre structure par de nombreux sportifs... Certains d'entre eux, nous ont d'ailleurs déjà rejoint avec leurs sourires, leur bonne humeur, leurs objectifs personnels, leurs craintes également et leurs envies... et ce qui ne gâche rien, c'est de constater la ferveur lors des sessions d'entrainement ainsi que leur engagement et leur implication pendant ces moments de partage. Une belle équipe, un beau collectif, de beaux projets en perspective !


Mais avant de vous conter, au fil de l'actualité, leurs exploits et d'alimenter le site en conséquence...

                                                             ...  un retour en musique et en image de l'année écoulée vous est offert ! Bonne projection !







...et pour vous faire patienter pour les 365 jours à venir, n'hésitez pas à naviguer au milieu de nos (vos ?) souvenirs ...  voir les souvenirs de la saison 2015 - 2016





Septembre / Octobre 2016 : une rentrée dynamique pour les Triatomic's

En cette rentrée 2016, l'actu des Triatomic's est riche... Entre les découvertes en tout genre (brevets VTT, brevets route, Triathlon) et les épreuves diverses (notamment les courses à pied un peu partout dans la région), le collectif ne cesse de remuer, ce qui génère des articles, des GigaOctets de photos et supports médiatiques et autant de satisfaction pour le bureau qui constate que son effectif s'épanouit au fil des entraînements et des activités proposées.

Parce qu'au sein du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle, la pratique des disciplines enchaînées se fait dans le respect de chacun et avec le concours de tous, aujourd'hui le groupe d'athlètes évolue avec sérénité, dans une ambiance studieuse et joviale. La contribution de tous à la vie associative étant une valeur fortement ancrée dans les gènes des Triatomic's, c'est tout naturellement qu'Alexandre, malgré sa blessure, fait acte de présence lors des sessions d'entrainement et profite de l'occasion pour photographier ses camarades de jeu, aux côtés du Président, lui aussi armé de son EOS, souvent dans les parages pour assurer la gestion administrative des triathlètes en devenir... :)

Délectez-vous des sourires de nos athlètes et des beaux gestes techniques immortalisés sur la pelloch' de nos photographe maison ! :)


Nautic Training by Alex                           Running Training by  JP                             Running Training by ALex

 




2 octobre 2016 : la 3ème édition du Just TRI de Rieulay, un concept !   voir les photos              voir les photos de l'orga



Le triathlon Sprint durable de Rieulay, le Just Tri, est un concept à lui tout seul… du coup les Triatomic’s, qui découvraient l’épreuve, ont innové de leurs côtés ! Un dimanche matin tout sourire du côté du terril des Argales où chacun y a été de sa p’tite « folie », pour la plus grande joie des photographes et supporters !


Les clichés témoignent de l’ambiance et des libertés prises par chacun d’entre nous, lors de cette fraîche matinée ensoleillée… Les Triatomic’s se sont fait plaisir, certes, mais alors pour la rigueur de l’exercice on repassera, le style des hibiscus n’ayant pas été franchement académique ni même traditionnel ! Et c’est donc un bouquet de photos burlesques, voire comiques que nos représentants nous a offert par moment !


Dimanche, à l’heure de la messe, le flot de véhicules du Triathlon Club Montigny-en-Gohelle envahit les abords de l’église de Rieulay, en vue de rejoindre l’espace du terril des Argales, siège de l’édition 2016 du Just Tri organisé par le Triathlon Orchies Pévèle. Avec pas moins de 10 représentants dans l’enceinte du parc, c’est une véritable prairie d’hibiscus qui s’implante à proximité de la zone de transition.


Pour l’occasion, la tribu Triatomic’s est composée de 6 athlètes (Karine G. et Karine M. côté féminin, Jonathan, Jocelyn, José et Marc côté masculin) et 4 supporters de choix, où la parité est parfaitement respectée avec Lucie, Sophie, Alexandre et Gepeto qui ne cesseront de shooter, encourager et courir de tous côtés pour suivre l’évolution de leurs partenaires de club.


Qu’est-ce que le Just Tri de Rieulay ? C’est un triathlon durable… ce qui veut dire ??? et bien que pour faire durer le plaisir c’est juste un triathlon, sans arbitre, sans dossard, sans chrono, sans classement, sans ravito mais avec une zone de propreté, avec des concurrents, avec des spectateurs, avec un speaker, avec une sono, avec une arche, avec une équipe de secouristes, avec un parcours et finalement tout le strict nécessaire pour permettre à une horde d’athlètes de participer à l’un des derniers triathlon en eau libre de l’année dans le Nord Pas de Calais.


Une organisation light qui n’a pas découragé nos vaillants triathlètes, qui avaient tous à cœur de donner le maximum avant de franchir la ligne. Et c’était valable tant pour les 3 courageux engagés en individuel (Karine M., Jonathan et Jocelyn) que pour l’équipe constituée de Karine G., José et Marc qui s’étaient répartis les épreuves afin de permettre au relais de progresser le plus rapidement possible.



Tout ce p'tit monde s'est retrouvé vers 8h45 à Rieulay. Si la grande piscine est baignée de soleil, la température annoncée, elle, n'excède pas les 14°C.. alors l'obligation d'enfiler la combi se transforme vite en lutte acharnée pour Karine G. qui passera 2 fois plus de temps à la passer qu'à l'utiliser ! ^^ Pour les 3 autres nageurs, cette simple formalité finalisera leur installation dans le parc à vélo.  Puis c'est la lente et pénible (200m sur les graviers) procession vers la plage, après un brieffing en bonne et dûe forme, cette "tradition" là, ayant été conservée hé hé  :)  les triathlètes font trempette, les supporters jouent des coudes sur la rive pour avoir le meilleur point de vue et ne rien perdre du spectacle... car spectacle il y aura, avec un départ donné sur la plage... Rieulay, c'est Nice, la chaleur en moins MAIS le clapping en plus, ou en mieux... il s'arrêtera net à 10" du start, fini de s'amuser, d'autant qu'il faudra tendre l'oreille pour entendre la trompette, ou plutôt la langue de belle mère utilisé pour l'occasion ^^ 

Ça y est, nos 4 représentants sont dans les flots. Pas de chahut, pas de bousculade, c'est que nos 4 torpilles ont fait un départ canon en se positionnant en tête... la nautique c'est 1 seule boucle de 750m avec 2 bouées à laisser main droite. Si la première est bien visible, la seconde, en contre jour l'est beaucoup moins. Rien de particulier à signaler sur cette partie qui s'avère parfois sensible sauf peut être, le striptease de John, qui finira pratiquement tête nue, son bonnet voulant se faire la malle ou bien encore cet incroyable camouflage tenté par Karine M. préférant tremper son museau dans la vase plutôt que d'y mettre ses pieds, ou alors le récit de Jocelyn ayant nagé à côté de dieu, la profondeur du lac permettant par endroit d'opter pour la marche en lieu et place du crawl... quand on vous dit que le Just TRI est un concept...

Après ça, y'a la T1 à se farcir... John est l'un des premiers à s'extraire du lac... Karine G. quelques secondes plus tard l’aperçoit à l'opposé de son emplacement vélo en train de se battre avec sa combi... pas le temps de l'aider, José, déjà équipé pour partir sur le circuit vélo s'égosille à l'autre bout du parc... une tape dans la main, le relais est lancé, moins de 10 concurrents sont sur la route et Karine G. est la première féminine... une belle nautique en moins de 12' validée ! Cool... c'est que les encouragements en sortie d'eau de Sophie et Lucie, idéalement placées redonnent du cœur à l'ouvrage... John est enfin prêt à enfourcher son vélo, c'est parti pour lui aussi... c'est le moment choisi par Jocelyn pour débouler tel un lézard dans une confiserie dans le parc à vélo... et là, il nous fait un festival ! Une transition rocambolesque ! Assis, debout, couché, par terre, côté droit, ah non, côté gauche, sur le ventre, ... bref, il se débat comme un beau diable au milieu de l'allée pour se libéééééééééééééééreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer, déééééééééééélivreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer de cette satanée combinaison... un grand moment ! ^^ la suite ? On aurait pensé que ça irait mais Jocelyn n'a pas tout a fait fini son numéro... sortie de parc : l'oriflamme... il décide de monter TOUT DE SUITE sur son biclou... bah voyons, un peu de cyclocross pour corser l'épreuve, c'est pas mal non plus ! lol Embardée à droite, embardée à gauche, dérapage, galère, re-galère, nouvel essai, abandon, et enfin libéééééééééééééééréééééééé, déééééééééééélivrééééééééééééé, de cette satanée pelouse bien trop grasse, le voilà parti pour 20km d'asphalte, à la poursuite de John et de José déjà en piste. Karine M. est arrivée entre temps, méconnaissable... la seule triathlète engagée à avoir fait un crochet du côté de la fosse des Argales et d'être remontée le visage noir comme un mineur d'antan... décidément, les Triatomic's font le spectacle ! Sa transition ? Plus académique et bien plus rapide que celle de ses 2 acolytes masculins... Good job Karine !

La boucle cyclo qu'il faudra parcourir 3 fois passe par le village d'enfance du président : Bruille-les-Marchiennes... Un retour aux sources donc pour ce dernier, qui comme à son habitude shootera tout le monde, dans des positions improbables, tantôt dans le fossé, tantôt perché dans un arbre, tantôt en cavalant aux côtés de ses champions et tout ça avec 15kg de matériel sur le dos, sans jamais oublier d'avoir un p'tit mot à l'égard de ses athlètes ! Comme d'habitude aussi, il aura l'occasion d'immortaliser quelques gestes forts sympathiques de concurrents pas insensibles au shooting maison ! :)
Après 7kms de course, José est aux avants postes, et progresse avec un petit groupe de coureurs... John, esseulé, imprime un rythme soutenu mais travaille seul... d'autant qu'il s'est fait piégé dans la première portion, en faux plat montant qui lui a littéralement coupé les pattes... faut serrer les dents, et à ce jeu-là, John a du mordant ! Jocelyn quant à lui, est en mode aéro... couché de bout en bout sur son prolongateur, les kms défilent et il remonte un à un les concurrents, emmenant dans son sillage un paquet de rouleurs bien planqué dans ses roues... il rattrapera John sur la fin du 2ème tour, qui sera dans l'impossibilité de s'accrocher... Karine M. progresse quant à elle a un bon rythme, bien au chaud au milieu d'un des plus gros peloton, composé d'une majorité de féminines enjouées et souriantes. l'entente est cordiale, les relais sont pris à tour de rôle, un très beau vélo pour notre représentante, qui s'est fait quelques copines au fil des kms! ^^ Les Triatomic's entrent de nouveaux dans le parc à vélo après 37' à 45' d'effort... José passe alors le relais à Marc...

La course à pied est lancée... José, a qui il reste un peu de jus accompagne Marc... Celui-ci, en grande forme, imprime une belle allure... le relais est azimuté après 21'22" de course sur le terril des Argales... le dénivelé de 65m environ est cassant, mais le parcours est de toute beauté... Marc survole l'épreuve et franchit la ligne content du devoir accompli... Le relais en termine après 1h10 de course. José, qu'on n'arrête plus, finit aux côté de Jocelyn, victime de crampes dans les premiers hectomètres et qui, malgré un bon temps au regard du profil, subira un peu l'entame de course... 22'48" c'est tout de même un super chrono! bravo Jocelyn pour ce sprint réalisé en 1h22' ! Le troisième à s'élancer à l'assaut des pentes du terril n'est autre que John, qui déjà bien entamé par le vélo fait preuve de courage pour terminer son épreuve. Il s'en sort comme un chef, et passe sous l'arche après 1h30 d'effort, assoiffé mais heureux  ^^ ! Enfin, Karine M. clôture la couverture médiatique en terminant a quelques encablures de John après une belle remontée en Course à pied. Elle profitera d'un décor grandiose au sommet du site des Argales et c'est tout sourire et avec beaucoup de fraicheur qu'elle passera la ligne d'arrivée sous les acclamations de son chéri Alexandre et les encouragements de tous ses partenaires d'entrainements Lucie, Sophie, Marc, José, Jocelyn, Jonathan, Karine G. et de son Président de Club, Gepeto ! 1h32' c'est une excellente nouvelle pour la prochaine saison!

Voilà, c'est sur ces quelques lignes que le chapitre du Just TRI 2016 va se refermer ! Un grand merci aux nombreux supporters qui n'ont cessé de se faire entendre sur le bord de la route. Une invitation est donc lancée à nos nouvelles recrues (Marc, Sophie et Lucie) pour prendre part au prochain évènement... Fini les gradins, dès à présent la suite s'écrira sur le terrain !




Résultats non officiels :

en individuel:
* Jocelyn BART : 1h22'48" (
nautique+ T1 = 16:30 ; vélo + T2 = 43:30 ; CàP = 22:48)
* Jonathan GORNY : 1h30' (nautique = 11'16" ; vélo = NC ; CàP = NC)
* Karine MIELET : 1h32'
(nautique = NC ; vélo = NC ; CàP = NC)
* Alexandre TIERS : DNS (sur blessure)

en équipe : 1h10' transitions incluses
* Karine GRENON : 11'37" (partie nautique)
* José GONZALEZ : 37'01" (partie T1 + cyclisme)
* Marc CRETON : 21'22" (partie T2 + CàP)






25 septembre 2016 : Sortie VTT sur le brevet Cycl'Affaires de Bouvigny Boyeffles     voir les photos       voir le montage vidéo de la sortie

7 au départ, 7 à l'arrivée... mais pas forcément avec tous les morceaux ^^... c'est que le brevet Cycl'Affaires, s'il avait bien commencé, c'est un peu moins bien terminé... pas de drame, mais crevaison, chute et parcours amputé suite à une erreur directionnelle, à quelques km du ravitaillement de fin, c'est dommageable... mais heureusement, les Triatomic's ont conservé leurs sourires.


Sur le parcours des 30kms, Alexandre, Jocelyn, Jonathan pour la gente masculine, et une fois n'est pas coutume, en supériorité numérique, les nénettes avec les 2 Karine, Lucie et Sophie, ces 2 dernières bouclant leur toute première semaine d'entrainement type avec 3 nautiques, une course à pied et la sortie vélo du dimanche !

Le bulletin d'inscription renseigné, c'est parti pour 30kms... ou presque autour de l'antenne de Bouvigny. Entre piste, chemin agricole, parfois recouvert de cailloux calibré pour éviter aux tracteurs et autres moissonneuses batteuses de s'embourber, chemin forestier, asphalte sur les portions transitoires, c'est dans la bonne humeur que le groupe progresse. Les kilomètres défilent (pas trop vite dans les bosses, plus rapidement lors des descentes) jusqu'au 15ème où le groupe se sépare; 3 unités reprendront la direction de Bouvigny, les 4 autres tenteront en vain de finir le parcours du 30km...

Au final, John, malchanceux crèvera à 2km de la ligne, et terminera à pied le parcours précédé de Sophie et Lucie devenues éclaireuses malgré elles ! Avait-il dans l'idée de leur faire le coup de la panne? Sacré John !!! ^^

Pour les 4 autres, l'aventure s'arrêtera brutalement après 23 km suite à une erreur de parcours et déplorera une sérieuse chute d'Alex, qui, cascadeur dans l'âme, exécutera un beau soleil sur une ultime descente engagée... le bonhomme est amoché, l'épaule touchée... mais l'athlète ne bronche pas et conserve son sourire et sa gentillesse ! Chapeau l'artiste, bonne récup' et soigne tout ça !!!

La fine équipe s'est retrouvée autour d'un buffet champêtre avec sandwich "pâté" ou "fromage", sauf pour Karine M. qui réclamera un sandwich "jambon" pour le plus grand bonheur des bénévoles :)

La suite ? ... une après-midi probablement dédiée à la sieste pour nos 2 novices ! Bonne récup' les filles!






22 Septembre 2016 : Flash back ! Quand le web regorge de surprises et que les Triatomic's découvrent qu'ils ont été le coup de cœur de l'AOS Sallaumines Cyclo  :)

Il y a 11 jours, le 11 septembre, à 11h11, 1+1 adhérents du TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle descendaient de leurs selles et mettaient cale à terre à l'issue d'une randonnée de 65km qui culminait au sommet du Mont Saint-Eloi, seule véritable difficulté du parcours. Une portion qui offrit à Jocelyn et Karine l'occasion de croiser de nouveau Bruno BASTIN sur le bord de la chaussée, bien caché derrière son objectif... C'est que le webmaster de l'AOS Sallumines Cyclo avait dans l'idée d'alimenter son reportage, reportage, qui, soit dit en passant, fait la part belle aux Triatomic's ! En effet, le collectif a été mis à l'honneur dans une section dédiée avec des photos et des propos qui font plaisir à regarder et à lire ! ^^

Retrouvez les captures d'écran dans notre album photo, et les originaux directement sur le site de l'organisation...







18 septembre 2016 : Marc C. a choisi le JOGPOM (Jogging des Pommiers) , distance 10km pour se refaire la cerise !      voir les photos

Marc, l'une de nos nouvelles recrues s'est rendu à SERCUS... non pas pour se faire les fessiers (hihi) et encore moins pour régler quelques problèmes intestinaux (roh!!!), mais pour participer au 10km sur route. Après une semaine passée à nos côtés, une mise au vert (en fin de semaine) pour tenter une optimisation express et un réveil musculaire tout en douceur la veille, découvrez le résumé de sa première expérience en tant que Triatomic's en devenir !

"... samedi matin , une p'tite sortie de 25 min dont quelques lignes droites, suivie d'une grosse journée de boulot ! Rentré à 3h30 du matin pour me lever à 7h (et oui j'y pensais plus mais Sercus est à une heure de route); peu importe, je suis super motivé et d'humeur olympique ! lol

Un peu de monde (240 au départ du 10km), en arrivant un temps super agréable sans vent ni pluie 😀. Après un bon échauffement on démarre à 10h25. Accompagné d'un de mes meilleurs potes, je pars bien, voir même trop vite, mais je me sens bien ! Et là, surprise... je découvre que la double boucle est accompagnée de 2 faux plats assez conséquents 😤... bref! Je me concentre et prends les obstacles avec plaisir ! Je me sens vraiment bien (malgré ma nuit).

J'arrive à 47 min, sans prépa spécifique pour un 10km, car je l'ai fait dans la prépa pour le semi de Ploegstert le 11 novembre (objectif 1h40). Vraiment content de la course, car je n'ai eu que des bonnes sensations du début à la fin, et même après, malgré un temps de référence de 44mîn, voili voilou 😉.

Je serai présent ce soir🏊, mercredi 🏃 et jeudi soir 🏊"

Un super résultat individuel pour notre nouvel athlète, un peu surpris par le profil... pourtant l'organisation avait semé quelques indices avec une présentation plutôt claire:
"Courses sur 1 ou 2 tours d'une boucle vallonnée de 5 km, tout en campagne, en partie au milieu des vergers".

Félicitation Marc !!! En attendant les prochaines performances... ^^... une faim de victoire d'ores et déjà comblée par le cadeau remis aux finishers: 1 pomme et 2.5kg de pomme de terre ! ^^'



résultat:

* Marc CRETON: 47'38''  -  Scratch : 94/243





17 et 18 septembre 2016 : courses des 3 villes soeurs (10 et 21km)        voir nos photos          voir les photos du COB
   photos du COB

Un week-end en bord de mer ça vous tente ? C’est l’appel qui avait été lancé auprès des Triatomic’s, il y a de ça quelques semaines… 3 d’entre eux ont accepté d’aller découvrir le littoral et de profiter de l’aubaine pour participer aux courses des 3 villes sœurs… Jonathan sur le 10km, Karine et Christian sur le semi-marathon.

Et c’est donc accompagné de leurs premiers supporters (les membres de leur famille) qu’ils se sont rendus à Eu-LeTréport-Mers les Bains les 17 et 18 septembre 2016… Les départs étant donnés aux aurores, une nuit à l’hôtel avait été privilégiée pour les 2 anciens…

Le samedi 17 septembre, les embruns et les averses ont accueilli les futurs finishers, qui ont bravé les éléments pour découvrir ce p’tit coin de l’estuaire de La Bresle, entre terre et mer et entre Normandie et Picardie. C’est donc sous une pluie battante et contre des rafales de vent à ne pas mettre un albatros dehors qu’ils se sont baladés dans les ruelles, à la découverte du patrimoine historique, architectural et naturel pour certains, à proximité du stade Franchet, site des festivités du lendemain pour les autres.

La soirée s’est conclue au resto, puis  chacun a retrouvé ses quartiers pour une courte nuit…

Le lendemain matin, c’est autour d’un p’tit déj léger que Carole, Christian, Clément, Jean-Michel, Karine et Martine se sont retrouvés. A 8h, toute la troupe s’est dirigée,  d’un pas déterminé vers la ligne de départ. Entre temps, John, Amélie et Letna sont arrivés sur zone pour disputer le 10km…

Un échauffement, réalisé avec application, 2/3 photos pour le COB Athlétisme 76, l’organisateur, qui visiblement a flashé sur l’équipement des Triatomic’s, le début de la notoriété, … oups… on s’égare ! ^^

Et puis vient le moment du briefing… Un speacker qui détaille le parcours avec les 4 villes traversées, les 2 départements foulés, la vallée de la Bresle, la plaine picarde, la place « Guillaume le conquérant », le château et ses remparts, la collégiale Notre-Dame, les falaises de craie, le littoral, le port, le chemin de halage… Waouh ! C’est un appel au voyage !

Le speacker, probablement rompu à l’exercice, présentera Yves Derrien comme le Maire de la Ville d’Eu, évitant ainsi les grivoiseries d’usage… Ce dernier donnera le départ du semi-marathon, course qualificative… Un peu moins de 300 coureurs au départ et 2 membres du TRIATHLON CLUB Montigny en Gohelle.

9h00 ! Le coup de feu… c’est parti pour 21,1km… La mise en route se passe plutôt pas mal, l’allure est conforme aux prévisions, le cardio dans les clous ; Christian prend le large, Karine s’accroche. Les 10 premiers kilomètres affichent un profil accidenté avec de belles et même de très belles bosses, des pentes toutes aussi difficiles à appréhender, des passages pavés et des zones où l’asphalte est en mauvais état, des passages « nature »… le tout dans un écrin de verdure et au cœurs des villes. Un parcours exigeant sur sa première moitié et bien plus roulant sur la seconde qui permet à nos représentants de réaliser une visite au pas de course des points d’intérêts et des points de vue d’Eu, du Tréport et de Mers les Bains.

Jonathan empruntera l’itinéraire de la seconde partie du semi-marathon. Ce dernier sera d’avantage gêné par l’état du revêtement que par le profil des kilomètres parcourus et franchira la ligne après 1h01 d’effort, en ayant eu la surprise d’être encouragé par les parents de Karine, sur le bord de la route, Amélie (sa compagne) et Letna (son chiot d'1m40 au garot! ^^) ayant profité de l'occasion pour se balader le long du parcours. Un temps plus qu’honorable, pour notre adhérent qui n’était pas spécifiquement préparé pour courir ce 10km ! Bravo à lui pour cette belle performance, qui devrait l’inciter à s’entrainer d’avantage, au vu des capacités qu’il démontre au fil des épreuves !

Christian lui, comme à son habitude, imprimera un rythme régulier, faisant fit des difficultés. Malgré une fin de course jugée « interminable » (la faute à une coéquipière de fortune en souffrance ?), il passe sous l’arche après 1h57 sous de regard de sa femme Carole et de son fils Clément.

Pour Karine, la portion « interminable » s’est présentée un peu plus tôt, dès le km 15 et pendant près de 3 km. Une allure dans les choux et beaucoup de temps perdu, mais le chemin de halage viendra à sa rescousse… Les 3 derniers km seront courus sur des bases de 5’45’’. Une seconde fraicheur retrouvée qui lui permettra de boucler le parcours après 2h16 et 20000 foulées…

Malheureusement, sur le stade, les finishers du 10km et du semi n’auront pas l’occasion de se féliciter… Les résultats et les impressions seront communiqués par téléphone.

Le week-end se terminera comme il a commencé, au bord de l’eau et des galets, avec une coupe de champagne pour les parents de Karine qui fêtaient en ce dimanche 18 septembre 2016 leurs 40 ans de mariage ! Christian et les siens préfèreront la gastronomie écossaise. Quant à John, l’idée était d’aller déguster une moules-frite du côté du Tréport dans un établissement autorisant la compagnie des animaux !

Un grand merci aux accompagnateurs, supporters et photographes pour ces moments de partage et de convivialité.



Résultats :


Sur le 10km:

* Jonathan GORNY: 1h01'58''  -  Scratch : 391/471-  Catégorie :  senior M : 102/114


Sur le 21.1km:
* Christian LABALETTE : 1h57'10'' - scratch : 195/264 - Catégorie: Vétéran 2 M : 31/37

* Karine GRENON :  2h16'02'' -  Scratch : 255/264  -  Catégorie :  senior F : 13/18

* en off, Jocelyn BART qui boucle son premier semi-marathon officieux en 1h49'48'', ce dernier ayant réalisé l'exercice de style à la maison... :) bravo!







11 septembre 2016 : une invitation, et c'est parti pour la randonnée cyclotouriste de Sallaumines    voir les photos

Début août, le Président, qui décidément est connu comme le loup blanc, est interpellé via notre formulaire de contact pour participer à la randonnée cyclotouriste de Sallaumines... c'est que l'un des organisateurs n'est ni plus ni moins qu'un ancien collègue, lui aussi engagé dans la vie associative... Il n'en fallait pas d'avantage pour encourager les Triatomic's à prendre part à l'évènement. Deux unités seulement, les seules disponibles en ce jour, les autres adhérents ayant tous une indisponibilité (professionnelle, voyage à l'étranger, étude hors région...) participeront donc et s'engageront sur le parcours de 60km.

Karine et Jocelyn, découvrent l'organisation des brevets... après s'être affranchis des 2€50 de droit d'inscription, les voilà sur le parcours ! Plaisant, vallonné et parfaitement balisé, celui-ci empreinte une bonne partie des routes d'entrainement habituelles. La météo est idéale, malgré un léger souffle d'air souvent défavorable. Au programme, mise en position aéro sur les portions roulantes avec prises de relais, relâche dans les villages, et travail de la technique dans les bosses... Hormis une petite hésitation à un moment (la route étant recouverte de boue et la visibilité ne permettant pas de distinguer l'asphalte), une perte de bidon sur une portion cabossée, aucune crevaison à déplorer, aucune baisse de régime non plus et c'est donc souriant et encore frais que nos 2 acolytes se restaureront au ravitaillement pour boucler les 25kms restants à une allure plus modérée mais encore soutenue. Le Mont Saint-Eloi pour finir et il est temps de rentrer.

L'équipe organisatrice, accueille les randonneurs avec le sourire... et un sandwich ! Après une petite restauration rapide, il est temps de remballer les montures et de rentrer dans nos pénates...

Une matinée sportive, un beau parcours vélo, un beau fléchage, tout était réuni pour se faire plaisir ! A refaire !

Et un grand MERCI à Bruno BASTIN pour son accueil, ses encouragements du côté du Mont Saint-Eloi... Les Triatomic's reviendront, plus nombreux, c'est promis !







09 septembre 2016 : Vernissage... l'art d'attirer les membres du bureau !    voir les photos

Vendredi soir, le Président Jean-Pierre, le Vice-Président Christian et la Trésorière Carole se sont retrouvés à l'espace R. Huguet autour de belles œuvres réunies dans le cadre de l'exposition "Carte blanche aux amis du Louvre-Lens". Une soirée dédiée aux peintres et sculpteurs, et dont l'un des exposants était une connaissance de la Trésorière... Les Triatomic's étaient donc représentés par les meilleurs ambassadeurs qui soient. Après 1h30 de découverte, de discours et d'échanges, Christian et Jean-Pierre se sont rendus à la piscine, le premier pour prendre part à l'entrainement, le second pour venir saluer ses adhérents. Une fin de semaine colorées ! ^^





02 septembre 2016 : les Triatomic's sont désormais encadrés officiellement par un titulaire du BF5


Tel un phœnix, le TRIATHLON CLUB Montigny-en-Gohelle renaît de ses cendres... Après la démission de l'entraineur officiel il y a de cela pratiquement 1 an jour pour jour, le collectif a fait contre mauvaise fortune bon cœur !


Et le résultat est plus que probant puisque l'énergie commune et l'investissement de chacun permet aujourd'hui de retrouver une certaine stabilité ! Après le renouvellement des BNSSA (merci aux 2 Jonathan !!!!), indispensable à la réalisation des séances nautiques, la structure est désormais officiellement dotée d'un


 Initiateur Triathlon (Brevet Fédéral triathlon niveau 5)


qui aura pour mission d'accueillir et d'accompagner les novices dans la découverte des disciplines enchaînées... 




Félicitation donc, à Karine G. pour ce premier pas vers l'encadrement de triathlètes... Actuellement en pleine préparation BNSSA, nous attendons la suite... ^^






1er septembre 2016 : Les Triatomic's souhaitent une excellente rentrée 2016 à sa jeunesse!


Jeudi 1er septembre 2016, c'est la rentrée des classes... Nos 2 étudiants (Lisa et Pierre-Alexandre), qui ont récemment brillé sur le 10kms d'Arras ont repris le chemin de l'école! Tout le TRIATHLON CLUB Montigny en Gohelle leur souhaite donc une excellente année scolaire 2016-2017 ! Que celle-ci soit couronnée de succès et d'aussi bons résultats que dimanche dernier lors de leur toute première compétition officielle sous les couleurs Montignynoises ! Une belle année en perspective qui devrait, à n'en pas douter, être conforme à leur volonté, leur engagement et leur sérieux démontré tout au long de l'été lors des sessions d'entrainement...


Bonne année Pierre-Alexandre ! Pour la Patrie, les Sciences, la Gloire... Brille ! C'est avec grand plaisir que nous t'accueillerons lors de tes "permissions" et comme à chaque fois, nous aurons plaisir à partager entraînements et compétitions à tes côtés ! A bientôt !!!


"hapus flwyddyn newydd" Lisa... autant t'y habituer car c'est comme cela que ça se dit sur ta nouvelle terre d'accueil !!! ^^ Bien que ton départ ne soit fixé que dans quelques semaines, nous profitons du billet pour faire un tir groupé ! hé hé! Lorsque tu retraverseras la mer du Nord, n'hésites pas à revenir nous voir ! Tout comme pour Pierre-Alexandre nous aurons plaisir à partager entraînements et compétitions à tes côtés ! A bientôt !!!


En attendant, merci à tous les deux pour votre contribution et l'enrichissement du palmarès des Triatomic's ! Un grand merci aussi pour les photos transmises qui viennent compléter la collection du dimanche 28 août 2016 ! Pour découvrir les clichés, c'est ici : 2ème salve photos 10kms Arras


BONNE RENTREE !


EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Ce site web est développé, tenu et mis à jour par les membres du bureau, sans autre partenariat que notre fournisseur d'accès.


ce site a été créé sur www.quomodo.com